Peut-On Manger de l'Ail Qui a Germé (SANS Prendre de Risques) ?

Par le 19 Novembre 2022

Peut-On Manger de l'Ail Qui a Germé (SANS Prendre de Risques) ?

Est-ce vraiment mauvais pour la santé de manger de l’ail germé ?

Très bonne question !

L’ail fait partie de ces aliments de base que j’ai tout le temps dans ma cuisine.

J’en utilise tellement que je l’achète par lot, ou même en tresses.

Comme ça, je suis sûre de toujours en avoir à portée de main.

Seul problème, quand je l’oublie trop longtemps, il a tendance à germer.

Résultat, je me retrouve avec des germes verts au milieu des gousses…

Ou carrément des grosses pousses qui sortent par la pointe !

Beaucoup de gens disent que l’ail germé est toxique, et qu’il faut le jeter à la poubelle…

Minute, papillon !

Contrairement à ce que pensent la plupart des gens, vous pouvez le manger SANS DANGER !

Dans cet article, je vous dis tout sur ces petites pousses vertes, et comment vous pouvez les utiliser en cuisine.

Je vous montre aussi mes p’tites astuces pour bien le choisir et comment le conserver le plus longtemps possible. Regardez :

De l'ail qui a germé mais que l'on peut quand même manger

1. C’est quoi exactement, l’ail germé ?

C’est vrai ça : pourquoi ça germe, l’ail ?

Il suffit que vous l’oubliez assez longtemps, et bim ! Il commence à germer…

Parfois, c’est très facile à voir :

Vous voyez clairement des pousses vertes apparaître par le haut du bulbe.

Mais le plus souvent, c’est la surprise !

Vous ne savez pas qu’il est germé avant de couper une gousse en 2.

Et c’est seulement à ce moment que vous découvrez des petits germes vert clair à son centre.

Ce petit germe veut tout simplement dire que l’ail est en train de se régénérer.

Au début, un tout petit bourgeon se développe au centre de l’ail : c’est lui que l’on appelle le germe.

Avec le temps, ce petit germe grandit.

Au fur et à mesure, il finit par se transformer en véritable pousse, qui sort sur le dessus de la gousse.

En gros, quand l’ail germe, ça veut dire qu’il a pris un petit coup de vieux.

Il pense qu’il est temps de créer une nouvelle plante, et un germe commence à se développer.

Mais en tout cas, ça ne veut pas dire que vous devez le jeter !

2. Vous pouvez manger l’ail germé SANS DANGER

Lorsque vous utilisez l’ail en cuisine, il est généralement conseillé de retirer le germe.

Mais je vous rassure tout de suite :

Si vous en mangez, il ne vous arrivera rien de grave.

Eh oui, aussi surprenant que cela puisse paraître, l’ail germé est parfaitement comestible !

Ainsi, il peut être consommé en toute sécurité.

Non, il n’est pas toxique.

Et il ne vous rendra pas malade non plus.

Et il n’a aucun effet secondaire, contrairement aux pommes de terre germées.

Par contre, ne mangez JAMAIS de l’ail qui a moisi.

Comment faire la différence entre les deux ?

C’est facile :

L’ail qui a germé a des germes de couleur vert clair ou vert jaune au centre de la gousse.

Mais s’il a des taches de couleur bleu-vert et un aspect poussiéreux à l’extérieur des gousses (et pas au centre) ?

Ça veut dire que l’ail a moisi : et là, il est bon pour la poubelle !

(Ou dans votre bac à compost, si vous en avez un.)

3. Les bienfaits santé de l’ail germé

L’ail possède des bienfaits santé extraordinaires. Ça, tout le monde le sait.

Mais ce que vous ne savez probablement pas, c’est que lorsqu’il a germé, l’ail est encore meilleur pour la santé !

La preuve :

Des chercheurs coréens ont découvert que l’ail germé a des niveaux d’antioxydants nettement plus élevés que l’ail non germé.

Et ce n’est pas tout.

Manger de l’ail germé est bon pour la santé du cœur.

En effet, ça permet de stimuler et réguler la circulation sanguine.

Il renforce aussi les défenses immunitaires, ce qui vous protège contre de nombreuses maladies.

Et comme il contient beaucoup d’antioxydants, ça veut aussi dire qu’il retarde l’apparition des rides.

L’ail qui a germé est très bénéfique pour faire baisser la tension.

En manger régulièrement est donc une solution naturelle pour contrôler les problèmes d’hypertension.

4. Pourquoi l’ail a-t-il mauvaise réputation ?

Alors, contrairement à ce que pensent la plupart des gens, le germe de l’ail n’est pas toxique.

Mais alors, pourquoi on fait tout un plat sur le fait qu’il ne faut pas en manger ?

La première explication, c’est que beaucoup de personnes ont du mal à digérer l’ail.

Et ce, avec ou sans germe.

Et là, c’est vrai : retirer le germe aide à adoucir son goût et à le rendre plus digeste.

Scientifiquement, c’est parce que le germe contient beaucoup plus de soufre que le reste de la gousse.

Et les personnes qui ont le ventre sensible doivent éviter les aliments riches en soufre.

L’autre raison qui fait que l’ail germé a une si mauvaise réputation ?

C’est parce qu’il donne mauvaise haleine.

Bon, en même temps, l’ail, ça donne une haleine de chacal.

Mais, encore une fois, c’est parce que le germe est plus riche en soufre que le reste de la gousse.

Ce qui veut dire qu’il donne encore plus une haleine forte et fétide.

Donc, mieux vaut le retirer… et ce, même s’il existe des astuces efficaces contre la mauvaise haleine.

5. L’ail germé a-t-il un goût différent ?

Comme vous l’aurez compris, l’ail germé est donc moins frais que l’ail non germé.

Donc, ça joue forcément sur son goût !

Comme il est un peu plus vieux, ses notes subtiles sont moins présentes.

Et parce qu’il est plus amer, son côté "piquant" a tendance à devenir plus intense.

En gros, en le mangeant, on sent toujours un bon goût d’ail.

Mais ce n’est tout simplement pas celui de l’ail frais auquel on est tous habitués.

En ce qui me concerne, le seul vrai problème au niveau du goût, c’est son amertume.

Le risque, c’est qu’en l’utilisant dans vos recettes, votre plat peut lui aussi devenir amer.

Ce qui n’est pas forcément agréable, il faut bien le reconnaître…

Mais attention : ça ne veut pas dire que je ne l’utilise pas dans mes recettes !

6. Comment j’utilise l’ail germé dans mes recettes

Utiliser ou non des gousses d’ail germées dans la cuisine, c’est surtout une question de préférence personnelle.

Mais honnêtement, si vous retirez les germes et utilisez le reste de la gousse, je pense que l’amertume est indétectable.

(Ne vous inquiétez pas, je vous montre ma technique facile pour retirer un germe, un peu plus bas dans l’article.)

La plupart des recettes le tolèrent sans problème.

Pour ma part, je ne suis vraiment pas fan de l’amertume.

Alors, en règle générale, j’ai plutôt tendance à l’enlever.

Mais en pratique, je vous avoue que je n’enlève pas les germes systématiquement…

En effet, car très sincèrement, à part si je compte le manger cru, pourquoi me compliquer la vie ?

Exemple concret :

S’il me faut seulement 2 ou 3 gousses pour faire une sauce tomate ou un plat en sauce.

Franchement, dans ces cas, je ne prends même pas la peine de les dégermer !

Pourquoi ?

Même si l’ail germé est un peu amer, il a tout le temps de mijoter.

Pendant la cuisson, l’amertume se diffuse et se mélange avec les autres saveurs du plat.

Et je vous le garantis : il sera indétectable

À l’inverse, je ne vous recommande pas d’utiliser des gousses germées pour les recettes où l’ail est la "vedette".

Je pense à tous les plats où l’ail est cuit rapidement à la poêle, comme les crevettes à l’ail, par exemple.

Pareillement, évitez de l’utiliser pour les recettes avec de l’ail cru, comme le pesto authentique.

Dans ces cas, je préfère prendre le temps d’enlever les germes.

Ou mieux encore : de passer au supermarché pour acheter de l’ail bien frais…

7. Comment enlever le germe de l’ail ?

Enlever le germe de l’ail ? Rien de plus simple.

Vraiment, c’est un jeu d’enfant.

Il suffit de vous munir d’un couteau et de suivre ces 2 étapes faciles :

1. Coupez la gousse d’ail en 2, dans le sens de la longueur.

2. Avec la pointe de votre couteau, enlevez le germe qui se trouve dans les 2 moitiés de l’ail.

8. Comment savoir quand l’ail est périmé ?

Votre ail a seulement un petit germe au milieu de la gousse ?

Pour moi, la question ne se pose même pas : il est parfaitement comestible.

Mais s’il a déjà de belles pousses vertes ?

Là, tout se joue dans la longueur des pousses.

Tant qu’elles ne sont pas trop longues (moins de 2 cm), l’ail est bon à manger.

Surtout pour les plats qui mijotent longtemps !

Il suffit juste d’enlever les pousses sur le dessus du bulbe avec un couteau.

Après, je coupe les gousses en 2, et je retire aussi les germes, avec la pointe de mon couteau.

Si les pousses sont plus longues que 2 cm ?

En ce qui me concerne, c’est ma limite.

Si elles dépassent les 2 cm, mieux vaut s’en débarrasser et racheter de l’ail frais.

Mais, encore une fois, c’est une question de goût !

9. Utilisez votre nez pour savoir si l’ail est encore bon

Lorsque vous avez vraiment un doute, vous pouvez toujours faire confiance à votre nez et à vos yeux.

Eh oui : essayez de sentir l’ail, tout simplement !

Comme vous le feriez avec n’importe quel aliment qui traîne au fond du frigo depuis Mathusalem…

Alors, il dégage une odeur franchement désagréable ?

Ou peut-être qu’il est tout mou et décoloré ?

N’hésitez pas une seconde : à la poubelle !

Et si vous êtes téméraire, vous pouvez même goûter un petit bout de l’ail germé !

10. Comment bien choisir votre ail ?

Vous voulez que votre ail reste frais et sans germes le plus longtemps possible ?

Alors, il faut connaître les astuces pour bien choisir son ail !

Lorsque vous en achetez au marché ou au supermarché, prenez toujours une tête en main.

Une tête d’ail frais est ferme et bien gonflée.

Sa peau est lisse et serrée.

Au niveau poids, elle est dense, et paraît même un peu lourde pour sa taille.

Et si les gousses sont molles ou creuses au toucher ?

Passez votre chemin : ça veut dire que l’ail est déjà en fin de carrière !

11. Combien de temps se conserve l’ail ?

Bon à savoir :

L’ail commence à germer BEAUCOUP plus rapidement lorsqu’il est exposé à trop de chaleur, de lumière ou d’humidité.

Mais quand toutes les bonnes conditions sont réunies, ils se conservent très, très longtemps : jusqu’à 6 mois.

Donc, conservez-le à l’abri de la lumière et dans un endroit frais, sec et bien aéré.

Et de préférence, gardez les têtes d’ail entières.

Ne les mettez JAMAIS au frigo, car c’est un endroit beaucoup trop humide.

Pareillement, évitez de le garder dans des récipients hermétiques, car il a besoin d’air.

Idéalement, mieux vaut garder les bulbes dans un panier ouvert ou une boîte alimentaire avec des trous.

Sinon, votre meilleure option est un simple sac en papier kraft.

Cliquez ici pour découvrir tous les p’tits trucs de grand-mère pour conserver l’ail plus longtemps.

12. Ne faites pas l’erreur de ranger l’ail avec d’autres fruits et légumes

Saviez-vous qu’il y a certains aliments qu’il ne faut pas conserver ensemble ?

Par exemple, les oignons et les pommes de terre.

En effet, ces 2 légumes produisent un gaz qui accélère leur pourrissement.

L’ail ne fait pas dépérir les autres aliments.

Cependant, les fruits et légumes ont tendance à s’imprégner de son odeur.

Ainsi, à moins que vous n’aimiez les bananes qui sentent l’ail, mieux vaut le conserver à part !

Ou, au moins, rangez-le avec les oignons et les échalotes, qui ont aussi une odeur forte.

13. Utilisez un pot à ail

Vous ne connaissez pas ?

Comme son nom l’indique, un pot à ail est en pot en céramique pour conserver l’ail.

Grâce aux petits trous sur ses côtés, il assure une ventilation parfaite.

Je sais, il faut assumer son petit côté un peu kitschouille !

Mais croyez-en mon expérience, c’est le moyen le plus facile pour conserver votre ail frais plus longtemps.

Et en plus, comme ça, vous saurez toujours où se trouvent vos gousses d’ail !

14. Achetez local !

Si possible, achetez seulement de l’ail de producteurs locaux.

Comme ça, vous pouvez être sûr qu’il ne vient pas de l’autre bout de la France.

Ou pire encore… de l’autre bout du monde !

Dans certains supermarchés, on en trouve qui vient d’aussi loin que la Chine !

Vous vous rendez compte ?

Si vous achetez de l’ail de producteurs locaux, vous pouvez être sûr qu’il sera frais.

Ça veut dire qu’il aura un meilleur goût et qu’il se conservera plus longtemps.

15. Conclusion : ne jetez JAMAIS l’ail germé !

L’ail, ça germe.

Mais ce n’est pas ça qui doit vous empêcher de l’acheter en lot.

Surtout si vous en trouvez du bien frais qui est produit localement.

Et même s’il a germé, vous savez maintenant que vous pouvez le manger sans aucun risque.

Pour les recettes où l’ail est la "vedette" ou consommé cru, comme le pesto, mieux vaut enlever les germes.

Et peut-être que vous avez la main verte ?

Alors, plantez les gousses germées et faites pousser un stock infini d’ail, chez vous à la maison !

À votre tour...

Et vous, vous mangez l’ail avec ou sans germe ? Dites-nous tout dans les commentaires. On a hâte de vous lire !

Partagez cette astuce

Vous aimez cette astuce ? Cliquez ici pour l'enregistrer sur Pinterest ou cliquez ici pour la partager avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

Si Vous Mangez de l’Ail et du Miel à Jeun Pendant 7 Jours, Voici Ce Qu’il Se Passe Dans Votre Corps.

Les Bienfaits de l’Ail pour la Santé, un Remède Naturel Méconnu.

Les plus lus

pixel
comment economiser

Vous avez choisi de refuser les cookies , notamment ceux pour réaliser de la mesure d'audience, de la personnalisation des publicités et/ou du contenu éditorial et pour réaliser des mesures de performance.

Un abonnement à un accès illimité au service comment-economiser.fr pour 6,99€ TTC par mois.

L'abonnement sera bientôt disponible. Renseignez votre email ci-dessous pour être tenu au courant de son lancement :

comment economiser

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque jour. C’est gratuit.

6 astuces par jour, aucune pub, aucun spam et vous pouvez arrêter quand vous voulez :-)