La Liste des 13 Desserts de Noël de la Tradition Provençale.

Par , le 26 Novembre 2023

La Liste des 13 Desserts de Noël de la Tradition Provençale.

Connaissez-vous les 13 desserts provençaux ?

C'est le dessert traditionnel de Provence après le gros souper de la veille de Noël.

Qu'on habite la région d’Aix-en-Provence, Toulon, Marseille ou Nice...

Les 13 desserts font partie des traditions bien présentes dans les familles du Midi.

Fruits secs, raisins secs, calisson, nougat, pompe à huile ou pâte de coing...

Quelles douceurs composent ce dessert ?

Voici la liste des treize desserts de Provence. Explications :

Une présentation des 13 desserts de Noël que l'on mange en Provence sur une assiette

Quelle est la liste des treize desserts ?

Tout d'abord, il faut savoir que pendant très longtemps, il n'y a pas eu de liste officielle des treize desserts.

Selon les régions, les villes ou les villages, la liste des 13 desserts de Provence évolue.

Nîmes, Avignon, Grasse, Caveirac, Bédoin, Aigues-Mortes, Monaco...

Chaque région a ses spécificités. Selon Wikipédia, il y a en 55 variétés !

La composition de la liste des treize desserts provençaux est donc indicative.

Mais c'est une bonne base pour proposer ces petites gourmandises que tout le monde apprécie le soir de Noël.

Il y a d'abord les fruits secs : noix, amandes, raisins secs et figues.

Ils font référence aux différents ordres religieux qui ont fait vœu de pauvreté : les 4 mendiants (les pachichòis).

1. Des noix

Les noix (ou des noisettes) symbolisent l'ordre religieux de Saint Augustin. Une très bonne occasion de profiter des bienfaits des noix.

2. Des figues sèches

Les figues sèches symbolisent l'ordre des Franciscains. Il faut dire aussi que les figues poussent bien en Provence.

3. Des amandes

Les amandes font référence aux Carmélites. Sachez que c'est facile de conserver les amandes longtemps.

4. Des raisins secs

Les raisons secs font aussi partie des treize desserts. On dit que les raisins secs renvoient aux Dominicains.

5. La pompe à l'huile

Ce gâteau qui est indispensable aux treize desserts est typiquement provençal. Cette spécialité locale est une sorte de brioche parfumée à la fleur d'oranger. C'est important de la rompre à la main.. Sinon ça porte malheur et on peut se retrouver ruiné ! Elle est le symbole du partage. Découvrez la recette ici.

Selon les régions, la pompe à l'huile s'appelle la fougasse (Arles) ou le gibassier (dans la région de Nice).

6. L'orange

Il s'agit d'un fruit de saison qui représente la richesse. Elle peut être remplacée ou accompagnée par d'autres fruits de saison : les pommes, les poires, les mandarines corses, les prunes de Brignoles...

7. Le melon vert

Le melon vert, c'est le verdaú en provençal. Ce melon d'eau est celui qui se conserve le mieux. Il était traditionnellement conservé dans les caves ou les greniers. Il est peu à peu remplacé par un fruit de saison.

8. Le raisin

Il s'agit des dernières grappes conservées depuis les vendanges.

9. Les dattes

Les dattes représentent un fruit exotique qui vient d'Orient, la région du Christ et des rois Mages.

10. Un fuit exotique

Un kiwi, une mangue, un ananas... qui évoquaient les colonies lointaines

Viennent ensuite les petites douceurs sucrées...

11. Du nougat blanc

Le nougat blanc symbolise la pureté, le bien. Il représente le pénitent blanc.

12. Du nougat noir

Au contraire, le nougat noir symbolise le mal. Il représente le pénitent noir. On dit aussi que les nougats blancs et noirs symbolisent la nuit du solstice d'hiver, la plus longue de l'année.

13. Du nougat rose

Ce nougat est parfumé à la rose et à la pistache. On considère aussi que les nougats représentent les rois mages.

On finit souvent le repas de Noël avec un vin cuit qui accompagne les 13 desserts.

Une base commune et beaucoup de variations

La base commune est sans doute les 4 mendiants, les nougats blancs et noirs et la pompe à huile.

À partir de cette base, chacun compose son plateau et beaucoup rajoutent des petites douceurs typiques de la Provence pour remplacer certains produits.

Par exemple, on peut y ajouter :

Les calissons, les fruits confits, la pâte de coing ou de la confiture de coing, les oreillettes, des croquants aux amandes (les fameux cacho-dènt), des gâteaux aux pignons, du chocolat, des papillotes...

Quelle est l'origine des 13 desserts ?

Les treize desserts, c'est une tradition provençale qui est très ancienne en France...

Un curé de Marseille, François Marchetti, en parle déjà en 1683.

Il évoque la pompe à l'huile, les fruits secs ou frais... et 13 pains disposés sur 3 nappes blanches ! Ce sont les premières mentions écrites de cette tradition ancestrale.

Mais pendant très longtemps, on n'a parlé des calenos et il n'y avait aucune quantité définie de produit à mettre sur la table : ni 13, ni plus, ni moins...

Il faut attendre 1925 pour que ce soient cités les "treize desserts".

C'est le docteur Joseph Fallen, écrivain d'Aubagne et membre du Félibrige créé par Frédéric Mistral, qui en parle dans le journal "La Pignato".

Il insiste sur l'importance du nombre treize dans cette tradition, énumérant diverses friandises et gourmandises.

"Voici une quantité de friandises, de gourmandises, les treize desserts : il en faut treize, oui treize, pas plus si vous voulez, mais pas un de moins", écrit-il.

Pourquoi 13 desserts le soir de Noël ?

Le nombre 13 est très symbolique ! Quelle est sa signification ?

Il fait référence au dernier repas de Jésus Christ, la veille de sa crucifixion.

13 personnes étaient présentes lors de la Cène : les 12 apôtres et le Christ.

Le nombre 13 fait donc référence au nombre de convives présents lors du dernier repas du Christ.

Il y a donc 12 desserts pour les apôtres et 1 pour le Christ.

Comment présenter les 13 desserts de Noël ?

Cet assortiment est disposé sur un plateau, une corbeille ou un panier en osier ou présenté dans des assiettes.

On y retrouve la pompe à huile au centre.

Attention, on rappelle que celle-ci doit être présentée "rompue".

C'est-à-dire qu'un bout au moins doit être coupé, comme quand on rompt le pain.

On insiste sur ce point : le rituel exige qu'elle soit être rompue à la main et non coupée avec un couteau.

Ce geste renvoie au Christ qui rompt le pain.

Selon les régions, on la remplace par la fougasse ou le gibassier.

Ensuite, autour, on peut mettre les 4 mendiants, c'est-à-dire les fruits secs.

Puis on ajoute les nougats et enfin les fruits séchées qui évoquent l'Orient : les dattes, les figues séchées.

Pour finir, on met les fruits.

Il ne faut pas oublier une chose si vous voulez respecter cette tradition provençale.

Car il existe une autre coutume qui concerne ces 13 desserts.

Normalement, ils sont présentés sur une table recouverte de 3 nappes blanches.

Trois jours sur la table

Sachez que si vous êtes invité à un repas de Noël où on sert les 13 desserts qu'il y a une règle à respecter.

Il faut goûter à chaque dessert ! C'est important de leur faire honneur. Car c'est une question de politesse... Et c'est surtout la coutume. Chacun se sert et pioche dans le plateau.

Il faut donc garder une petite faim pour finir le repas...

Traditionnellement, on mangeait les 13 desserts provençaux après la messe de minuit. Ça laissait le temps aux convives de digérer un peu après le dîner de Noël.

Ensuite, les 13 desserts de Noël doivent rester 3 jours sur la table, à la disposition des membres de la famille, des invités ou des voisins de passage.

Jusqu'au 27 décembre, la dégustation peut se faire à n'importe quel moment. Chacun peut venir se servir et grignoter ces douceurs, prolongeant ainsi un peu l'esprit de Noël.

Quels pays partagent la tradition des 13 desserts ?

On retrouve cette tradition ailleurs qu'en Provence, dans plusieurs régions ou sur le pourtour méditerranéen ou pays européens, sous différentes formes : au Portugal, chez les Catalans...

Ce n'est pas étonnant, car au-delà des références à la religion chrétienne, elle symbolise l'abondance, la convivialité, la générosité, le plaisir d'être ensemble et de partager.

Où acheter les 13 desserts de Provence ?

Vous voulez proposer les 13 desserts de Noël à votre table ?

Vous pouvez composer votre plateau vous-même en achetant des dattes, des fruits confits, des fruits secs...

Mais si vous habitez la région d’Aix-en-Provence, Toulon, Marseille ou Nice, ou si vous êtes de passage dans le sud de la France...

Vous verrez qu'on peut trouver des boites toutes prêtes de fruits secs et séchés dans les supermarchés (Carrefour, Intermarché...).

En général, elles sont du côté des fruits et des légumes.

Il faut compléter avec la pompe à huile, la fougasse ou le gibassier que vous pouvez acheter dans votre boulangerie.

Des confiseries comme la Maison Brémont, Le Roy René, la Chocolaterie de Puyricard ou d'autres épiceries fines proposent également des coffrets.

Si vous faites les marchés de Noël de la région, vous en trouverez aussi forcément !

À votre tour...

Et vous, que mettez-vous dans votre liste des 13 desserts de Noël ? Dites-le-nous en commentaire. On a hâte de vous lire !

Partagez cette astuce

Vous aimez cette astuce ? Cliquez ici pour l'enregistrer sur Pinterest ou cliquez ici pour la partager avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

43 Recettes de Bûches de Noël Faciles et Rapides à Faire.

21 Recettes de Gâteaux de Noël Très Faciles et Rapides à Faire.

Les plus lus

pixel
comment economiser

Vous avez choisi de refuser les cookies , notamment ceux pour réaliser de la mesure d'audience, de la personnalisation des publicités et/ou du contenu éditorial et pour réaliser des mesures de performance.

Un abonnement à un accès illimité au service comment-economiser.fr pour 6,99€ TTC par mois.

L'abonnement sera bientôt disponible. Renseignez votre email ci-dessous pour être tenu au courant de son lancement :