Les 10 Pires Aliments Pour La Planète Que Nous Mangeons Au Quotidien.

Par le 20 Septembre 2019

Un bon burger, c'est vrai que c’est tellement bon !

Mais quand vous croquez dedans, est-ce que vous pensez à l’impact que cela a sur l’environnement ?

Eh bien, peut-être que vous devriez... De mon côté, j'essaie vraiment de faire des efforts.

Pourquoi ? Car le changement climatique est plus que jamais une réalité.

Et malheureusement, l'agriculture est l'une des sources les plus importantes des gaz à effet de serre, tels que le méthane et le dioxyde de carbone (CO2).

10 Pires aliments pour la planète que nous mangeons

L'ONG américaine spécialisée dans la protection de l'environnement, "The Environmental Working Group", a sorti un rapport très intéressant sur le sujet intitulé "Changement climatique et Santé: Le Guide du Mangeur".

Ce guide dévoile les aliments les plus "coûteux" en termes de C02... et donc les plus néfastes pour notre planète.

En manger trop fréquemment est donc déconseillé...

Pour ma part, ça m'a vraiment incité à changer le contenu de mon assiette.

Découvrez quels sont les 10 aliments qui produisent le plus de CO2 par kg de nourriture :

1. Agneau : 39,3 kg de CO2

Aaah... le petit gigot du dimanche ! Qui n'aime pas cela ?!

Désolé pour les amateurs, manger 1 kg d'agneau, cela équivaut à rouler en voiture pendant 150 km.

Son empreinte carbone est vraiment importante : 39,3 kg de CO2 par kg de viande dégustée.

Comment l'expliquer ? D'une part, il s'agit du CO2 produit par l'activité d'élevage elle-même.

Mais la majeure partie vient de ce que rejettent les fermes et les abattoirs pour leur fonctionnement global ainsi que... les pets des animaux.

Eh oui ! La digestion des moutons est connue pour provoquer énormément de flatulences qui nuisent aussi à la couche d'ozone.

2. Boeuf : 27 kg de CO2

Même si ça n'est pas aussi grave que pour l'agneau, le boeuf demeure une viande au coût climatique très élevé.

Les vaches produisent en effet beaucoup de méthane, un puissant gaz à effet de serre.

De plus, leur élevage nécessite énormément d'eau et de terres.

Pour 1 kg de viande de boeuf consommée, c'est ainsi plus de 27 kg de CO2 qui sont produits.

Alors, fini, l'entrecôte ou le burger ? Pour le bien de l'environnement et de notre santé, il s'agit au moins de réduire la fréquence de notre consommation...

3. Fromage : 13,5 kg de CO2

Notre trésor national n'est pas épargné par ce rapport, en particulier les fromages au lait de vache.

Avec 13,5 kg de CO2 par kg de fromage mangé, c'est un aliment qui pèse sur la "balance carbone".

Pourquoi ? Pour les mêmes raisons énoncées pour la viande de boeuf ci-dessus : l'entretien d'un élevage produit énormément de gaz à effet de serre.

Sachant qu'il faut plusieurs litres de lait pour produire un kg de fromage, l'addition monte vite !

Alors, quand il s'agit en plus de fromage importé par avion, bateau ou camion, c'est encore pire...

4. Porc : 12,1 kg de CO2

Jambon, saucisse, rôti, saucisson... Si cette viande est plutôt très répandue dans notre gastronomie, il serait peut-être temps de revoir un peu nos usages.

Car, pour 1 kg de porc, c'est 12,1 kg de CO2 rejetés dans l'atmosphère !

La moitié s'explique évidemment par l'élevage des animaux.

Mais une bonne partie vient aussi de l'abattage, du transport et... de ce que l'on produit comme CO2 en cuisinant la viande à la maison.

5. Saumon d'élevage : 11,9 kg de CO2

C'est vrai, le saumon, c'est tellement bon ! Avec les fêtes, on aime en profiter.

Le problème est que les fermes d'élevage produisent plus de 11,9 kg de CO2 pour mettre sur le marché 1 kg de saumon, pour les nourrir, mais aussi en raison de leurs besoins importants en électricité et en fuel.

Et c'est vrai aussi pour les saumons bio !

Le rapport ne parle pas des émissions de carbone provoquées par la pêche dite "sauvage", mais on connaît aussi ses limites, pour notre santé notamment...

6. Dinde : 10,9 kg de CO2

Comme pour les autres viandes, sont en cause la pollution due à l'élevage, au traitement de la viande, à son transport et... à sa cuisson une fois dans notre cuisine !

Avec 10,9 kg de CO2 pour 1 kg de viande, la dinde n'est évidemment pas la plus polluante des viandes de ce classement.

Ceci dit, il est bon de rappeler combien la production de leur nourriture (en grande majorité, du maïs) est lourde pour notre environnement, surtout en eau utilisée et en terres cultivées.

7. Poulet : 6,9 kg de CO2

Si vous souhaitez comme moi réduire l'empreinte carbone de votre assiette tout en restant carnivore, le poulet reste encore la meilleure solution.

C'est la viande qui produit le moins de CO2: "seulement" 6,9 kg pour 1 kg.

Même si les sources de pollution sont identiques à celles de la dinde, les quantités de CO2 rejetées pour le poulet sont moins importantes dans chacune des phases de sa production.

À découvrir : Adopter une Poule, c'est Doublement Économique !

8. Thon en boîte : 6,1 kg de CO2

C'est vrai, le thon, c'est bon... et c'est quand même très pratique quand on n'a plus rien dans le frigo !

Mais, c'est quand même 6,1 kg de CO2 que l'on produit pour 1 kg de thon mis en boîte.

Le diesel consommé par les bateaux de pêche est en effet très polluant.

De plus, toutes les étapes de traitement, de mise en conserve puis de transport de ce poisson si populaire ont un coût carbone non négligeable...

9. Oeufs : 4,8 kg de CO2

Avec 4,8 kg de CO2 pour 1 kg d'oeufs consommés, c'est encore la meilleure source de protéines animales et la moins polluante !

La majeure partie vient de la nourriture donnée aux poules, du conditionnement des oeufs et des besoins énergétiques de la ferme elle-même.

Dans tous les cas, mieux vaut les choisir bio afin de limiter "l'empreinte carbone" et préserver notre santé :-)

À découvrir : 7 Raisons Pour Lesquelles Vous Devriez Manger des Oeufs au P'tit Déj.

10. Pomme de terre : 2,9 kg CO2

Elle est partout dans notre alimentation ! Dur de s'en passer...

Mais saviez-vous que la pomme de terre est le légume le plus polluant en termes de CO2 ? Cela représente 2,9 kg pour 1 kg produit.

La majeure partie du dioxyde de carbone vient de l'énergie dépensée pour les appareils électriques qui permettent de cuisiner les pommes de terre à la maison.

Mais, sachez que cela varie selon le mode de cuisson !

Par exemple, des patates cuites au four vont produire beaucoup plus d'émissions de CO2 que des frites car cela prend moins de temps.

Conclusion

Évidemment, il n'y a pas que "l'empreinte carbone" d'un aliment qui doit rentrer en compte quand on mange.

On doit aussi penser à l'équilibre nutritionnel, aux conditions de production (éthiques ou pas) et, bien sûr, à nos préférences de goût :-)

Si vous avez l'intention de diminuer votre consommation de viande, sachez que vous pouvez compenser en mangeant des aliments riches en protéines végétales comme ceux-là.

À votre tour...

Maintenant que vous connaissez le bilan carbone de ces aliments, est-ce que vous allez réduire votre consommation ? Partagez votre avis avec notre communauté en commentaires. On a hâte de vous lire !

Vous aimez cette astuce ? Partagez-la avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

Adieu la Terre : Nous Avons Passé le Point de NON-RETOUR du Changement Climatique.

10 Trucs Simples Pour Réduire Votre Empreinte Carbone Dès Maintenant.

comment economiser

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque jour. C’est gratuit.

5 astuces par jour, aucun spam et vous pouvez arrêter quand vous voulez :-)