Posséder Moins de Choses C'est Très Bien. En Vouloir Moins C'est Encore Mieux.

Par le 14 Septembre 2020

Aujourd'hui, j'adore avoir peu de choses matérielles dans ma vie.

Il y a quelques années, j'ai décidé de me séparer volontairement de la majorité des choses que j'avais pour ne garder que le minimum.

C'était un malaise grandissant entre ce à quoi je croyais et ce que je faisais au quotidien qui m'a mené à ce choix de vie.

Mon objectif était de concentrer mon énergie sur ce qui est VRAIMENT important pour moi.

Car plus les choses s'entassaient dans mes placards, plus les ranger et en prendre soin me prenait du temps et de l'énergie...

Posséder Moins de Choses C'est Très Bien. En Vouloir Moins C'est Encore Mieux.

Alors que j'essayais de ranger mon garage un samedi matin, j'ai commencé à réaliser que les choses que je possédais avaient en fait volé ma vie.

Et, à côté, ce qui comptait le plus pour moi avait jusqu'alors été négligé.

Face à ce violent constat, je me suis mis à éliminer tout ce qui n'était pas fondamental pour moi.

Et vous savez quoi ?!

Depuis que j'ai fait ce choix de vivre de manière "minimaliste", je ne cesse d'en découvrir les bienfaits !

J'ai plus de temps, plus d'argent, plus de liberté, plus d'énergie, moins de stress et bien moins de distraction.

Posséder moins de choses matérielles m'a en plus permis de m'investir davantage dans mes passions.

Et pour rien au monde, je ne reviendrais à ma vie d'avant, croyez-moi !

Mais, au fur et à mesure, j'ai découvert quelque chose d'encore plus épanouissant que le simple fait d'avoir moins de choses : vouloir moins de choses.

Laissez-moi vous expliquer...

Il n'y a pas longtemps, j'ai rendu visite à un ami qui n'habite pas loin de chez moi.

Il m'a alors dit qu'il était un peu nerveux à l'idée du week-end à venir. Bien évidemment, je lui ai demandé pourquoi ?

"Eh bien, m'a-t-il dit, des amis viennent dîner à la maison. Or, je suis un peu gêné par la taille de notre maison..."

Et là, il m'a raconté l'historique : sa femme et lui ont rencontré il y a peu un couple avec lequel ils ont vite sympathisé. Le week-end dernier, ils sont allés dîner chez eux.

"Leur maison était ÉNORME, m'a-t-il expliqué. Chaque pièce était décorée avec goût, on se serait cru dans un magasin de déco ! C'est sûrement l'une des plus grandes et belles maisons que j'ai jamais vues."

Mais alors que ce couple est désormais invité chez eux cette fois-ci, mon ami est pour la première fois de sa vie embêté par la taille de sa propre maison.

J'ai alors tenté de le rassurer et je lui ai rappelé que sa maison était très agréable, très accueillante et bien assez spacieuse.

Je lui ai aussi rappelé que le plus important était qu'une maison soit chaleureuse et non pas le nombre de ses mètres carrés ou le prix de ses meubles...

Et qu'en plus, il y avait plein d'avantages à vivre dans une plus petite maison !

Pour tout vous dire, tout au long de notre discussion, un sentiment m'a submergé...

Que c'est triste de sans cesse se soucier de ce que les autres possèdent et se comparer à eux !

Il n'y a vraiment rien de constructif ou de joyeux. C'est impossible de s'épanouir en vivant ainsi.

Ça ne mène qu'à la jalousie et à la frustration permanente.

Après cette discussion, j'ai essayé de mieux comprendre pourquoi j'avais ressenti tant de tristesse en l'écoutant.

Pour ma part, j'ai déménagé il y a quelques années dans une plus petite maison et je n'ai jamais été aussi heureux.

Avoir un petit chez-soi a tellement d'avantages !

Et je peux vous dire que jamais, je ne revivrai dans une grande maison.

Quand je passe devant ce genre d'énormes demeures, je me dis toujours : "Heureusement que je n'ai pas à prendre soin d'une si grande maison, que de soucis !"

Entre le ménage quotidien et l'entretien de la maison, bonjour le temps perdu et les dépenses !

Depuis que mon ami m'a raconté son anecdote, je suis persuadé que j'ai mis ma vie sur la bonne voie.

Vouloir toujours plus de choses matérielles m'est devenu totalement indifférent.

Non seulement j'ai moins de choses inutiles, mais en plus j'en veux moins et je les désire moins.

Et c'est vraiment très épanouissant au quotidien.

Comme je ne veux pas plus que ce que j'ai déjà, je suis libéré et je ne passe plus mon temps à me comparer sans cesse aux autres.

Je suis libéré de la course à l'argent et aux choses. J'ai trouvé le bonheur dans ce que j'ai déjà.

Et ça me laisse bien plus d'espace pour développer ma générosité et toutes les autres choses qui comptent vraiment dans ma vie.

Alors oui, possédez moins, c'est très bien, mais en vouloir moins, c'est encore mieux.

À votre tour...

Vous avez déjà essayé de vous libérer de certaines choses, voire de devenir "minimaliste" ? Dites-nous en commentaire si ça a été bénéfique pour vous. On a hâte de vous lire !

Vous aimez cette astuce ? Partagez-la avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

8 Raisons Pour Lesquelles Ceux Qui Réussissent Choisissent de Porter la Même Chose Tous les Jours.

10 Bonnes Raisons De Dire NON à la Société de Consommation.

comment economiser

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque jour. C’est gratuit.

5 astuces par jour, aucun spam et vous pouvez arrêter quand vous voulez :-)