4 Phrases que Mon Banquier va Détester Entendre !

Par le 20 Mai 2013

Les produits bancaires coûtent cher entre carte bleue, agios, intérêts d'emprunts... Voici quelques conseils qui vous permettront de faire de belles économies. Et qui ne feront pas plaisir à votre banquier !

1. Je Rembourse mon Emprunt par Anticipation

Vous avez souscrit un emprunt (immobilier ou à la consommation) et il vous reste quelques mois ou années de remboursement ? Vous avez la possibilité matérielle de le rembourser, même partiellement, grâce à un livret bien rempli, une prime exceptionnelle, un cadeau... Foncez !

Cette opération permet de réaliser de belles économies sur les frais d'assurance et intérêts d'emprunt. Vérifiez simplement que votre contrat vous permet de réaliser ce remboursement anticipé (en général c'est le cas). Sinon, négociez-le, votre banquier n'a pas intérêt à vous voir partir.

Exemple : il vous reste 5 000 € à rembourser pour votre prêt immobilier sur 2 ans. Les frais de remboursement anticipé (c'est-à-dire avant la date de fin du prêt) varient de 0 à 3% maximum, soit au plus 5 000 X 3% = 150 €.

Vous devez donc débourser au maximum 5 150 €. Vous ne paierez plus d'assurance pendant 24 mois (échéances restantes initialement) ni les intérêts d'un montant de 500 €. Soit une économie de 24 X 50 + 500 = 1 700 €.

2. Je Voudrais un Découvert Autorisé Gratuit (S'il vous plait)

Ce qui coûte souvent cher, ce sont les agios, ces frais que nous payons dès que notre compte bascule sous le chiffre 0... Entre les intérêts, les frais de rejet et le risque d'être interdit bancaire, cette situation est vraiment dangereuse.

Une solution pour en limiter la fréquence et l'impact ? Demander à votre conseiller un découvert autorisé, si possible gratuit. Cela vous permettra de mieux gérer vos fins de mois et de chercher une solution plus sereinement en cas de passage dans le rouge.

Avec 300 € de découvert gratuit, vous économisez 7 à 12 € pour chaque opération réalisée alors que votre compte est sous la barre du zéro. Cela monte vite, très vite...

3. Je Pars !

Eh oui, c'est certainement la phrase que détestent le plus les banquiers. Pourtant, si vous n'êtes pas satisfait de la vôtre, il est intéressant d'aller voir ce que vous proposent les autres banques.

Carte bancaire gratuite pendant 1 an (ou plus !), taux d'intérêt alléchant, frais d'assurance-vie offerts... les banques offrent de beaux cadeaux à leurs nouveaux clients, autant en profiter.

Pensez également à leur demander de gérer la partie administrative de transfert de vos comptes et, si besoin, de prendre en compte d'éventuels frais de clôture.
Enfin, parlez-en à votre banque actuelle. Qui sait, elle sera peut-être prête à faire un geste encore plus intéressant pour vous !

4. Je ne Souscrirais pas à votre Crédit à la Consommation !

Si vous le pouvez, essayez au maximum de résister aux propositions de crédits à la consommation. En effet, ils reviennent très chers. Leurs taux sont généralement compris entre 5 et 15%, voire plus de 20% pour les crédits dit revolving (réserves renouvelables automatiquement). Ainsi, un crédit de 1 000 € sur 12 mois à 5% coûte déjà 50 €...

De nombreux conseillers ont intérêt à vendre ce type de crédits. N'acceptez que si le taux passe sous les 3% ou préférez, en cas de nécessité, l'utilisation des sommes déposées sur un livret, les rendements étant actuellement très bas.

Quoi qu'il en soit, ne vous laissez pas faire par votre banque. N'hésitez pas à tout négocier, les marges de manœuvre sont souvent plus importantes qu'on ne le pense.

Et si vous avez d'autres idées d'économies, venez les partager avec nous en commentaires !

pixel
comment economiser

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque jour. C’est gratuit.

4 astuces par jour, aucun spam et vous pouvez arrêter quand vous voulez :-)