Logements Étudiants : les Vérités que votre Propriétaire vous Cache.

Par le 18 Février 2012

Vos enfants entrent à l'université et pensent se loger en résidence étudiante? Attention, ce qui peut paraître un bon plan au premier abord cache souvent une grosse, GROSSE arnaque!

Les logements étudiants, ça me connaît. Que ce soit en France ou à l'étranger, mon budget restreint m'a souvent mené à choisir cette option pour ne pas finir à la rue. Et à force, j'ai compris que c'était loin d'être la solution rêvée. Voici pourquoi.

1. Des frais de dossier faramineux

Avant de se précipiter pour signer un contrat de location dans une résidence étudiante, il y a une chose primordiale à savoir : il y a toujours, je dis bien TOUJOURS, des frais de dossier à payer en plus du premier loyer. Et ceux-ci sont scandaleusement élevés.

J'en ai fait les frais avec la résidence Estudines de Vincennes (à fuir comme la peste) : j'ai dû payer 3145€ à mon arrivée : 600€ de loyer (charges non comprises) + 745€ de frais de dossier + 1800€ de caution représentant 3 mois de loyer.

Pour un étudiant qui cherche à se loger pour pas cher, la pilule est un peu dure à avaler, vous ne trouvez pas?

2. Des logements dans un état lamentable

Je ne me rappelle pas avoir été dans un logement étudiant sans défauts, voire GROS défauts. Où que se trouvaient les résidences, mon appart' était dans un état lamentable.

Et là encore, la résidence les Estudines est championne du monde : poignées de fenêtres décollées, murs jaunâtres, prises désolidarisées des murs, matelas troué, tuyauterie fuyante, joints non faits dans la salle de bain, etc...

Clou du spectacle : quand je suis arrivé, la chaise de bureau avait des morceaux de ferraille qui sortaient de l'assise et du dossier, m'empêchant de m'y asseoir. Quand j'ai demandé au responsable de la changer, il a refusé, me répondant simplement qu'il n'en avait pas en rab... No comment.

3. L'arnaque ultime : l'état des lieux

Les propriétaires de résidences ont tendance à profiter de l'innocence et du manque d'expérience des étudiants pour les prendre pour des pigeons. Dès qu'il y a un problème dans l'appartement (et il y en a, croyez-moi), le responsable facture au prix fort toute intervention : installation de jointures, réparation de matériel défectueux, commande de matériel manquant...

Et le pire, c'est quand arrive l'état des lieux, au départ de la résidence : comme je vous l'avais déjà dit dans un précédent article, les propriétaires n'hésitent pas à fournir du matériel défectueux et à mettre sur le dos du locataire les dégradations d'origine.

Je m'explique : dans mon appartement à la résidence les Estudines, il y avait un ballon d'eau chaude dont la tuyauterie fuyait. L'eau qui en coulait à chaque fois que je prenais une douche endommageait le parquet et les murs.

J'ai prévenu plusieurs fois le responsable qui n'a rien voulu faire. Après que j'ai lourdement insisté, il a finalement accepté d'intervenir mais en me facturant la réparation!!! J'ai donc refusé et, bien entendu, le jour de l'état des lieux, il voulait garder ma caution.

Heureusement, je m'en suis sorti en menaçant de prévenir une association de consommateurs. En tout cas, désormais j'ai une certitude : plus jamais de résidence étudiante!

Et vous, quelle est votre expérience de ce type de résidence? Bonne ou mauvaise? Dites-nous tout dans les commentaires.

Logements pour étudiants : Logements Étudiants : les Vérités que votre Propriétaire vous Cache.

Économies Réalisées

Quand on voit le prix du loyer d'un appartement en résidence étudiante, on se demande vraiment quel est l'intérêt de ce type d'endroit. Quand j'étais dans ma fameuse résidence de Vincennes, je payais 600€ (et 70 d'électricité) pour un logement étroit, insalubre et éloigné de tout transport en commun.

Si on y ajoute les frais de dossier et les multiples frais annexes (je devais en plus payer 40€ pour le concierge qui n'était jamais disponible), ça me revenait à presque 800€ de loyer. A ce prix-là il est tout à fait possible de trouver un logement confortable et bien placé, même à Paris.

Mon premier conseil, c'est donc de bien vérifier son contrat de location pour être sûr que les offres alléchantes des résidences ne cachent pas tout un tas de frais supplémentaires.

Mon deuxième conseil : toujours réclamer une visite préalable de l'appartement avant de signer le contrat. Cela évite les très mauvaises surprises.

Enfin, mon troisième conseil, si vous avez déjà signé le contrat : au moindre problème, contactez des associations de défense du consommateur, telles que UFC-Que Choisir ou 60 Millions de Consommateurs, qui vous viendront en aide et dissuaderont les propriétaires de vous arnaquer (ça a marché pour moi).

Vous aimez cette astuce ? Cliquez ici pour l'enregistrer sur Pinterest ou cliquez ici pour la partager avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

Aide au Logement pour Étudiants : Comment Bénéficier des APL ?

5 Astuces à Connaître Absolument si Vous Êtes Étudiant.

pixel
comment economiser

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque jour. C’est gratuit.

4 astuces par jour, aucun spam et vous pouvez arrêter quand vous voulez :-)