Top 272 des Contrepèteries Drôles et Faciles (Avec Réponses).

Par , le 02 Septembre 2023

Top 272 des Contrepèteries Drôles et Faciles (Avec Réponses).

Vous aimez les contrepèteries ?

Pour passer un bon moment à rigoler avec ses amis, il n'y a rien de mieux qu'une bonne contrepèterie.

Mais au fait, c'est quoi ?

Les origines de la contrepèterie remontent au 16e siècle avec Rabelais.

Mais elle s'est popularisée au début du 20e siècle.

Aujourd'hui, c'est l'art de décaler les sons, les lettres et les syllabes pour créer de nouvelles phrases.

On mélange tout, sans se soucier de l'orthographe, pour créer un autre sens.

Savez-vous que pour qu'une contrepèterie soit parfaite, il faut que toutes les syllabes soient réutilisées ?

Le résultat, ce sont des jeux de mots malicieux.

L'inversion des syllabes donne en effet de nouvelles phrases avec un sens complètement différent.

Le roi de la contrepèterie

L'écrivain et humoriste Joël Martin est devenu un spécialiste reconnu de ce genre de blagues.

C'est le roi de la contrepèterie !

Il y consacre même une rubrique dans Le Canard Enchaîné : Sur L'album de la Comtesse, créée par Yvan Audouard.

Mais attention, inutile de dire que la contrepèterie est souvent grivoise, coquine, voire carrément vulgaire !

Même si certaines sont non vulgaires, cela ne convient pas à tout le monde, notamment aux plus jeunes.

Les contrepets, autre nom pour les contrepèteries, sont souvent des blagues à réserver aux adultes.

On vous aura prévenu...

En tout cas, cela fait travailler les méninges ! Car il faut jouer avec le langage, les lettres, les mots et les syllabes.

Mais ces petites erreurs amusantes où les sons des mots se mélangent peuvent nous faire éclater de rire sans prévenir !

Accrochez-vous, car un festin de fous rires vous attend !

Voici le top 272 des meilleures contrepèteries drôles avec les solutions. Regardez :

1.

Attention le pont va casser !

Résultat : Attention le con va passer !

2.

Est-ce que tu es déjà arrivé à pied par la Chine ?

Résultat : Est-ce que tu es déjà arrivé à chier par la pine ?

3.

Une belle thèse.

Résultat : Une telle baise.

4.

Il aime vachement son frangin.

Résultat : Il aime franchement son vagin.

5.

Quel beau métier : professeur !

Résultat : Quel beau fessier prometteur !

6.

Il aime l'humour autant que les pâtes.

Résultat : Il aime l'amour autant que les putes.

7.

On conteste nos particules.

Résultat : On compare nos testicules.

8.

J’aime les filles qui habitent Laval.

Résultat : J’aime les filles qui avalent la bite.

9.

Escalope sur une salade.

Résultat : Escalade sur une salope.

10.

L’abeille coule.

Résultat : La belle couille.

11.

Apprendre à calculer en cent leçons.

Résultat : Apprendre à s’enculer en caleçon.

12.

Ça pue dans le car !

Résultat : Ça part dans le cul !

13.

Est-ce un feu de poutre ?

Résultat : Ça part dans le cul !

14.

Pour retrouver le goût du blanc, rien ne vaut une fine appellation.

Résultat : Pour retrouver le bout du gland, rien ne vaut une pine à fellation.

15.

Oh Madame, si vous saviez ce que votre plante me fait !

Résultat : Oh Madame, si vous saviez ce que votre fente me plaît !

16.

C'est une cavaleuse cette nonne !

Résultat : c'est une avaleuse cette conne !

17.

Il faut rassembler beaucoup de fonds pour former des cliques.

Résultat : il faut rassembler beaucoup de cons pour former des flics.

18.

Napoléon s'étant fait couper à tous les ponts ne pouvait plus passer qu'ici.

Résultat : Napoléon s'étant fait pomper à tous les coups ne pouvait plus pіsser qu'assis.

19.

Face aux Suisses, les Français ont avalé la coupe de travers.

Résultat : face aux cuisses, les Français ont avalé la soupe de travers.

20.

Pour apaiser la douleur, le recteur a besoin de baume.

Résultat : pour apaiser la douleur, le rect*m a besoin de beurre.

21.

Les berges sont à vous.

Résultat : les verges sont à bout.

22.

La jeune paysanne est en admiration devant le beau vendeur.

Résultat : la jeune paysanne est en admiration devant le veau bandeur.

23.

Les bûcherons scient sur les chantiers.

Résultat : les bûcherons chient sur les sentiers.

24.

Un hachis parmentier.

Résultat : un amant parti chier.

25.

Ces soupers manquent de pains.

Résultat : ces poupées manquent de seins.

26.

Les mules aiment les pâtes.

Résultat : les mâles aiment les putes.

27.

Quand le nourrisson tète, il pousse.

Résultat : quand le nourrisson tousse, il pète.

28.

Picasso choisissait pour modèle une femme aux reins cassés.

Résultat : Picasso choisissait pour modèle une femme aux seins carrés.

29.

Elle s'est cassé les reins en sautant.

Résultat : elle s'est cassé les seins en rotant.

30.

C'est lui qui sert l'amande !

Résultat : c'est lui qui sent la merde !

31.

Je bosse les maths avec ma professeure.

Résultat : je mâte les bosses avec ma professeure.

32.

Le cuisinier a un canard sur le feu.

Résultat : le cuisinier a un cafard sur le nœud.

33.

Il n’est pas difficile de mettre les chèques en valeur.

Résultat : il n’est pas difficile de mettre l’évêque en chaleur.

34.

On rit beaucoup dans la machine.

Résultat : on chie beaucoup dans la marine.

35.

Les spectatrices ne veulent pas qu’on s’ennuie dans la file.

Résultat : les spectatrices ne veulent pas qu’on s’enfile dans la nuit.

36.

Les flics cuvaient quand ils l'ont emballé !

Résultat : Les flics bavaient quand ils l'ont enculé !

37.

Ma femme préfère les sites de Bologne aux mines de Pompéi !

Résultat : Ma femme préfère les bites de Sologne aux pines de mon pays !

38.

Chuck Norris a une bouille incroyable !

Résultat : Chuck Norris a une couille imbroyable !

39.

Il a bridé ses roues de bagnole !

Résultat : Il a bradé ses deux roubignolles !

40.

Pendant la guerre, ma grand-mère faisait de délicieuses tripes aux papillotes.

Résultat : Pendant la guerre, ma grand-mère faisait de délicieuses pipes aux patriotes.

41.

Dans le jardin du couvent, les sœurs ont bêché les trois allées.

Résultat : Dans le jardin du couvent, les sœurs ont léché les trois abbés.

42.

Quand le capitaine veut défiler, le général m’engueule !

Résultat : Quand le capitaine veut m’enfiler, le général dégueule !

43.

Quand je ramène ma copine chez elle, sa petite sœur crie toujours "Salut Patrick" !

Résultat : Quand je ramène ma copine chez elle, sa petite sœur crie toujours "Ça pue la trique" !

44.

Si tu veux que ta femme cesse, sois rude !

Résultat : Si tu veux que ta femme suce, soit raide !

45.

Le vent violent a fait tomber mes dix piles de boîtes.

Résultat : Le vent violent a fait tomber mes dix poils de bite.

46.

Près de la fontaine, j'ai vu deux carrioles, sans mulets.

Résultat : Près de la fontaine, j'ai vu deux marioles s'enculer.

47.

En me masturbant, tu as lâché ton cri, Maurice.

Résultat : En me masturbant, tu arrachais mon clitoris.

48.

La Mère supérieure interdit aux sœurs de faire des chatouilles à leur Pape.

Résultat : La Mère supérieure interdit aux sœurs de faire des papouilles à leur chatte.

49.

Un curé précis refusera toujours un tennis trop agressif.

Résultat : Un cul rétréci refusera toujours un pénis trop agressif.

50.

Je pense que j'arriverai à Béziers la veille.

Résultat : Je pense que j'arriverai à baiser la vieille.

51.

En pénétrant dans l'appartement, les pompiers n'ont trouvé qu'un petit feu de poutre.

Résultat : En pénétrant dans l'appartement, les pompiers n'ont trouvé qu'un petit peu de foutre.

52.

Il faudrait une bonne purge à cette vaisselle.

Résultat : Il faudrait une bonne verge à cette pucelle.

53.

Mon fard était bien froid, alors je l'ai enfilé dans sa doudoune.

Résultat : Mon dard était bien droit, alors je l'ai enfilé dans sa foufoune.

54.

La fleuriste s'émerveille devant ce plant qui vient de la Guinée.

Résultat : La fleuriste s'émerveille devant ce gland qui vient de la piner.

55.

Pour faire rire tes enfants, je te verrais bien en curé, avec une calotte !

Résultat : Pour faire rire tes enfants, je te verrais bien enculé, avec une carotte !

56.

Tous les week-ends, je caresse la patte de la biche.

Résultat : Tous les week-ends, je caresse la bite de l'Apache.

57.

Cet été, les canicules s'emballeront.

Résultat : Cet été, les cannibales s'enculeront.

58.

Elle avait un chapelet de citrouilles autour du cou.

Résultat : Elle avait un chapelet de six couilles autour du trou.

59.

Aux sports d'hiver, ce qui excite le plus ma femme, c'est le goût de Mont Blanc.

Résultat : Aux sports d'hiver, ce qui excite le plus ma femme, c'est le bout de mon gland.

60.

Mon copain belge a une grosse frite dans son bock.

Résultat : Mon copain belge a une grosse bite dans son froc.

61.

Des colonnes de gauchistes se branchent avec l'Irak !

Résultat : Des cochonnes de gaullistes se branlent avec Chirac !

62.

Son adversaire cherche des feintes pour l'étrangler.

Résultat : Son adversaire cherche des fentes pour les tringler.

63.

Ma voisine de table fait un drôle de bruit en mastiquant, la sotte !

Résultat : Ma voisine de table fait un drôle de bruit en s'astiquant la motte !

64.

À la fin du repas, j'ai bouffé les grains de la sauce.

Résultat : À la fin du repas, j'ai bouffé les seins de la grosse.

65.

Pour le cinq à sept, il ne faut pas montrer sa peur à Catherine.

Résultat : Pour le cinq à sept, il ne faut pas montrer sa pine à quatre heures.

66.

Cet enfoiré lui a caché sa petite hulotte.

Résultat : Cet enfoiré lui a haché sa petite culotte.

67.

Je trouve que les clips de cette chanteuse sont particulièrement soulants !

Résultat : Je trouve que les slips de cette chanteuse sont particulièrement coulants !

68.

Les nouilles ont cuit au jus de cane.

Résultat : Les couilles ont nuit au cul de Jeanne.

69.

L'archéologue met le produit de ses fouilles dans des caisses.

Résultat : L'archéologue met le produit de ses couilles dans des fesses.

70.

L'amiral nous brouille l'écoute avec sa panne de micro.

Résultat : L'amiral nous broute les couilles avec sa pine de maquereau.

71.

La fille s'agrippe à la berge du ravin.

Résultat : La fille s'agrippe à la verge du rabbin !

72.

Un petit calcul et on s’en va.

Résultat : Un petit calva et on s’encule.

73.

Cette fille a dans la peau un grain de fantaisie.

Résultat : Cette fille a dans la fente un grain de poésie.

74.

Taisez-vous en bas.

Résultat : Baisez-vous en tas.

75.

Superbes chambres au mois.

Résultat : Superbes membres au choix.

76.

Soldats, brûlez vite ces camps !

Résultat : Soldats, branlez vite ces culs !

77.

En lisant Racine ou Molière, je tricotais des épaulières.

Résultat : En lisant Racine ou Molière, je tripotais des écolières.

78.

Avez-vous entendu parler de ces mites qui courent sur les biches ?

Résultat : Avez-vous entendu parler de ces bites qui courent sur les miches ?

79.

Mettre le doigt entre deux caisses pour boucher le trou du fond.

Résultat : Mettre le doigt entre deux fesses pour boucher le trou du con.

80.

Comment peut-on dîner avec si maigre part ?

Résultat : Comment peut-on piner avec si maigre dard ?

81.

Je trouve que Macon a un drôle de nom.

Résultat : Je trouve que Manon a un drôle de con.

82.

L’infirmière a le choix dans la date.

Résultat : L’infirmière a le doigt dans la chatte.

83.

L’évêque rentre sa bête dans l’écurie.

Résultat : L’évêque rentre sa bite dans les curés.

84.

Les scorpions attaquent pas mal.

Résultat : Les morpions attaquent Pascal.

85.

Les professeurs ont admiré le factum du recteur.

Résultat : Les professeurs ont admiré le rectum du facteur.

86.

Ma femme secoue toujours les mites de mes habits.

Résultat : Ma femme secoue toujours les bites de mes amis.

87.

Les meilleures pages se font à l’usine.

Résultat : Les meilleures pines se font à l’usage.

88.

Les mangeurs de pâte n’aiment pas la Chine.

Résultat : Les mangeurs de chattes n’aiment pas la pine.

89.

Ces macaques font malotrus.

Résultat : Ces matraques font mal au cul.

90.

Les lièvres n’aiment guère la chasse.

Résultat : Les lèvres n’aiment guère la chiasse.

91.

Les filles sont sur les dents quand ça barde.

Résultat : Les filles sont sur les dards quand ça bande.

92.

Les filles passent les mines avec succès.

Résultat : Les filles massent les pines avec succès.

93.

Les étudiantes en physique aiment à penser sur la dyne.

Résultat : Les étudiantes en physique aiment à danser sur la pine.

94.

Les corses en pleine fouille.

Résultat : Les couilles en pleine force.

95.

Des piles de boîtes.

Résultat : Des poils de bites.

96.

Le volume de vos tresses m’empêche de voir le football.

Résultat : Le volume de vos fesses m’empêche de voir le trou de balle.

97.

Le vieux tailleur vend de la serge.

Résultat : Le vieux tailleur sent de la verge.

98.

J’ai du tracas jusqu’au cou.

Résultat : J’ai du caca jusqu’au trou.

99.

Le rugby, c’est l’occasion de sonner quelques berrichons.

Résultat : Le rugby, c’est l’occasion de serrer quelques beaux nichons.

100.

Le président va chaque fois à la messe et chaque mois dans la foule.

Résultat : Le président va chaque fois à la fesse et chaque mois dans la moule.

101.

Cette dame jouit d’un nom bien coté.

Résultat : Cette dame jouit d’un con bien noté.

102.

Ce que j’aime dans le clip de Madonna, c’est le son.

Résultat : Ce que j’aime dans le slip de Madonna, c’est le con.

103.

Le chef de l’ENA raffole du porto.

Résultat : Le chef de l’État raffole du porno.

104.

Il ne faut pas chourer le bien du voisin.

Résultat : Il ne faut pas bourrer le chien du voisin.

105.

L’avocate a le choix dans la date.

Résultat : L’avocate a le doigt dans la chatte.

106.

Peux-tu ôter ta lampe que je guette ?

Résultat : Peux-tu ôter ta langue que je pète ?

107.

L’Afrique est bonne hôtesse quand la canicule nous emballe.

Résultat : La trique est bonne aux fesses quand le cannibale nous enculent.

108.

La magistrature assise ment debout.

Résultat : La magistrature assise bande mou.

109.

La jeune fille revient de la ferme pleine d’espoir jusqu’au pont du Jura.

Résultat : La jeune fille revient de la foire pleine de sperme jusqu’au ras du jupon.

110.

La fermière sait que sa poule mue, aussi vit-elle aux champs.


Résultat : La fermière sait que sa moule pue, aussi chie-t-elle au vent.

111.

La femme du capitaine a fait mander le marin à bord.

Résultat : La femme du capitaine a fait bander le marin à mort.

112.

La cuvette est remplie de bouillon.

Résultat : La buvette est remplie de couillons.

113.

La contrepètrie est l’art de décaler les sons.

Résultat : La contrepètrie est l’art de désaler les cons.

114.

Jolies tranches dans le mou.

Résultat : Jolies manches dans le trou.

115.

Salut Fred !

Résultat : Phallus raide !

116.

Elle est folle de la messe.

Résultat : Elle est molle de la fesse.

117.

Elle nettoie son lit au savon.

Résultat : Elle nettoie son vit au salon.

118.

Les présentes élections du président.

Résultat : Les plaisantes érections du président.

119.

Admirez donc l’écaille de ces moules.

Résultat : Admirez donc les couilles de ces mâles.

120.

Deux carrioles sans mulet.

Résultat : Deux marioles s’enculaient.

121.

Elle fait de délicieuses tripes aux papillotes.

Résultat : Elle fait de délicieuses pipes aux patriotes.

122.

Conan le barbare.

Résultat : Connard le barbant.

123.

Il faut brancher les colonnes.

Résultat : Il faut branler les cochonnes.

124.

Bernard Pivot en a vu défiler des bouquins, sur la Deux.

Résultat : Bernard Pivot en a vu défiler des boudins, sur la queue.

125.

Après avoir débranché, il se laissa couler dans son bain.

Résultat : Après avoir découché, il se laissa branler dans son bain.

126.

Au couvent, le confesseur s’endort.

Résultat : Au couvent, le con des sœurs sent fort.

127.

Elles se lèvent au couchant.

Résultat : Elles se lèchent au couvent.

128.

Il faut faire attention à l’âge du vaccin.

Résultat : Il faut faire attention à l’axe du vagin.

129.

Achète, que je rie !

Résultat : Arrête que je chie !

130.

Je n'ai pas de rebord à mes épaulettes.

Résultat : Je n’ai pas de remords à baiser Paulette.

131.

En pull Lacoste.

Résultat : Encule la poste.

132.

Nul n'est jamais assez fort pour ce calcul.

Résultat : Nul n’éjacule assez fort pour se calmer.

133.

École nationale supérieure des mines de Paris.

Résultat : École nationale supérieure des pines de maris.

134.

Tacite se promène en babouches.

Résultat : Ta bite se promène en sa bouche.

135.

Carla chatouille sa gratte

Résultat : Carla gratouille sa chatte.

136.

La philanthropie de l’ouvrier charpentier.

Résultat : La tripe en folie de l’ouvrier partant chier.

137.

Les populations du Cap mettent notre échec en valeur.

Résultat : Les copulations du pape mettent notre évêque ne chaleur.

138.

Rue de la paix.

Résultat : Pue de la raie.

139.

Je vais pêcher dans l’étang.

Résultat : Je vais péter dans les champs.

140.

Tu nous fais des nouilles encore !

Résultat : Tu nous fais des couilles en or !

141.

L’Afrique est dans l’attente d’une lutte passive.

Résultat : La trique est dans la fente d’une pute lascive.

142.

Les invités se plaisent sur le bateau.

Résultat : Les invités se baisent sur le plateau.

143.

Bill ne tolère plus aucun fêtard dans ses relations.

Résultat : Bill ne tolère plus aucun retard dans ses fellations.

144.

J’ai l’bonheur d’être aisée.

Résultat : J’ai l’honneur d’être baisée.

145.

Si vous courez, attention à vos fouilles.

Résultat : Si vous fourrez, attention à vos couilles.

146.

Voulez-vous boire ça vite ?

Résultat : Voulez-vous voir sa bite ?

147.

Votre pose a raidi l'échine.

Résultat : Votre chose a raidi les pines.

148.

Votre gîte est un boyau !

Résultat : Votre bite est un joyau.

149.

Voici l'hiver, sortez vos bottes.

Résultat : Voici l'ovaire, sortez vos bites.

150.

Vise la bête, et envoie la vite à l'abbé.

Résultat : Baise-là vite, et envoie la bite à laver.

151.

Vider ses douilles sur un crapaud.

Résultat : Vider ses couilles sur un drapeau.

152.

Une verte auto magique.

Résultat : Une verge automatique.

153.

Il l'apaise en la berçant.

Résultat : Il la baise en la perçant.

154.

Il est encore gris après m'avoir tamponnée.

Résultat : Il est encore gros après m'avoir tant pinée.

155.

Il écorchait l'hébreu et sa femme l'écossais.

Résultat : Il écorchait les queues et sa femme les brossait.

156.

Il dresse sa bête à lire.

Résultat : Il dresse sa bite à l'air

157.

Il donnerait toutes ces vieilles briques pour une belle lucarne.

Résultat : Il donnerait toutes ces vieilles carnes pour une belle lubrique.

158.

Il descendait entre deux bains.

Résultat : Il débandait entre deux seins.

159.

Il court, il court, le furet.

Résultat : Il fourre, il fourre, le curé.

160.

Habiter des gîtes.

Résultat : Agiter des bites.

161.

Fêtez ma femme à la messe.

Résultat : Mettez ma femme à la fesse.

162.

Essuie ça vite et bien.

Résultat : Essuie sa bite et vient.

163.

Enfumer sa cale.

Résultat : Enculer sa femme.

164.

Elle s'est souillée les mains.

Résultat : Elle s'est mouillée les seins.

165.

Elle mouille les corps.

Résultat : Elle mord les couilles.

166.

Elle mettait des potions.

Résultat : Elle pétait d'émotion.

167.

Elle hésitait à dévoiler son but devant tant de candeur.

Résultat : Elle hésitait à dévoiler son cul devant tant de bandeurs.

168.

Elle est bête à vous échauffer la bile.

Résultat : Elle est belle à vous échauffer la bite.

169.

Elle a découvert sa raquette en criant.

Résultat : Elle a découvert sa craquette en riant.

170.

Des tas symétriques.

Résultat : Décimer ta trique.

171.

Des sports en ferme.

Résultat : Des forts en sperme.

172.

Dès qu'on touche à son petit banc, cet enfant boude.

Résultat : Dès qu'on touche à son petit bout, cet enfant bande.

173.

Des puces dans le cou.

Résultat : Des pouces dans le cul.

174.

Des maths impossibles.

Résultat : Des mottes impassibles.

175.

Des groupes de cailles.

Résultat : Des grappes de couilles.

176.

Des cales souillées.

Résultat : Des couilles salées.

177.

Des baisses faisables.

Résultat : Des fesses baisables.

178.

Découper la biche en trente.

Résultat : Découper la bite en tranche.

179.

Couper les nouilles au sécateur.

Résultat : Couper les couilles au sénateur.

180.

Coincer son plan dans un guichet !

Résultat : Coincer son gland dans un pichet.

181.

Ces botteurs nous plaisent.

Résultat : Ces baiseurs nous pelotent.

182.

Ce roc est plein de confort.

Résultat : Ce con est plein de roquefort.

183.

Ce pédant rentre de Nice ?

Résultat : Ce pénis rentre dedans.

184.

Ce balcon saille.

Résultat : Ce sale con baille.

185.

Car ma muse aime les beaux châteaux.

Résultat : Ma chatte aime les beaux museaux.

186.

C'est embêtant que la bise souffle jusqu'au banc.

Résultat : C'est en baisant que la bite s'enfle jusqu'au bout.

187.

Boucher les trous de mite.

Résultat : Moucher les trous de bites.

188.

Bailler en cours.

Résultat : Barrer en couille.

189.

Auberge de Vendée.

Résultat : Aux verges de bander !

190.

Arrêter les mariés de Bandol.

Résultat : Arrêter les marioles de bander.

191.

Approcher le cou du but.

Résultat : Approcher le bout du cul.

192.

Allaiter la biche.

Résultat : Allécher la bite.

193.

Tricher avec ce couple idiot.

Résultat : Coucher avec ce triple idiot.

194.

À moi, Comte, deux mots ! (Corneille, "Le Cid", II, 2)

Résultat : À moi, Motte de cons !

195.

Bécaud, puis-je vous présenter Magritte ?

Résultat : Gréco, puis-je vous présenter ma bite ?

196.

Ce n'est pas parce que j'ai peur que Magritte me batte, qu'il faut constamment scruter le gars.

Résultat : Ce n'est pas parce que j'ai peur que ma bite me gratte, qu'il faut constamment s'gratter le culs.

197.

Murillo a peint une vierge entre deux ascètes.

Résultat : Murillo a peint une verge entre deux assiettes.

198.

Il adore peindre ses toiles en musique.

Résultat : Il adore teindre ses poils en musique.

199.

Cet abîme où frissonne un tremblement farouche, Que je ne fais plus même envoler une mouche ! (Victor Hugo).

Résultat : C'est ma bite où frissonne un tremblement farouche, Que je ne fais plus même envoler une mouche.

200.

Dans tout ce que je fais, j'ai la triple vertu D'être à la fois trop court, trop long et décousu. (Alfred de Musset)

Résultat : Dans tout ce que je fais, j'ai la triple vertu d'être à la fois trop lourd, trop con et décousu.

201.

Devine, si tu peux, et choisis, si tu l'oses. (Corneille).

Résultat : Deux pines, si tu veux, et choisis, si tu l'oses.

202.

Il tourne ses regards aux bords qu'il a quittés [...]. (Lamartine).

Résultat : Il tourne ses regards aux corps qu'il a bité.

203.

Je cherchais dans leurs flancs ma raison égarée [...]. (Racine).

Résultat : Je cherchais dans leurs glands ma raison effarée.

204.

Je l'ai vu, tout couvert de sang et de poussière. (Corneille).

Résultat : Je l'ai vu, tout couvert de sang et de soupière.

205.

La comédie nous enseigne à détester nos ridicules. (Molière).

Résultat : La comédie nous enseigne à dérider nos testicules.

206.

Le calembour, c'est la fiente de l'esprit qui vole. (Victor Hugo).

Résultat : Le calembour, c'est la fente de l'esprit qui viole.

207.

Le poète qui rêve est un néant fécond. (Victor Hugo).

Résultat : Le poète qui rêve est un con fainéant.

208.

Partir, c'est mourir un peu. (Prévert).

Résultat : Martyr, c'est pourrir un peu.

209.

Un jour Ali passait : les têtes les plus hautes Se courbaient au niveau des pieds de ses arnautes. (Victor Hugo).

Résultat : Un jour Ala pissait : les têtes les plus hautes se courbaient au niveau des pieds de ses arnautes.

210.

En quelque endroit que j'aille, il faut fendre la presse. (Boileau).

Résultat : En quelque endroit que j'aille, il faut prendre la fesse.

211.

De l'empire persan les bornes reculées [...]. (Racine).

Résultat : De l'empire persan les burnes recolées.

212.

Ah ! Beaux-Arts ! Quel mythe !

Résultat : Ah ! Mozart ! Quelle bite !

213.

Mieux vaut tard que jamais.

Résultat : Vieux motard que jamais.

214.

Un saint-nectaire.

Résultat : Un nain sectaire

215.

Salut les copains !

Résultat : Ça pue les lopins !

216.

Opéra.

Résultat : Apéro.

217.

J'ai glissé dans la piscine.

Résultat : J'ai pissé dans la glycine.

218.

Un champ de coton.

Résultat : Un temps de cochon.

219.

Un gain de place.

Résultat : Un pain de glace.

220.

La vie des mots.

Résultat : L'ami des veaux.

221.

Sonnez, trompettes !

Résultat : Trompez, sonnettes !

222.

Une gamelle de morilles.

Résultat : Une mamelle de gorilles.

223.

Un lien vaut mieux que deux tutorats.

Résultat : Un tien vaut mieux que deux tu l'auras.

224.

Je vais chercher les choux du patelin.

Résultat : Je vais chercher les poux du châtelain.

225.

Un mot vache.

Résultat : Un veau moche.

226.

Ce grand mince est bien prisé.

Résultat : Ce grand prince est bien misé.

227.

Les mots grecs.

Résultat : Les gros mecs.

228.

Laisser le pain chaud.

Résultat : Lécher le pinceau.

229.

L'âne regarde l'orgueil.

Résultat : L'œil regarde l'organe.

230.

Le bras sur la chaise.

Résultat : Le chat sur la braise.

231.

Vous avez le choix dans la date.

Résultat : Vous avez le doigt dans la chatte.

232.

Elle s'est retrouvée jusqu'au centre.

Résultat : Elle s'est retroussée jusqu'au ventre.

233.

Mettre le couchant en valeur.

Résultat : Mettre le couvent en chaleur.

234.

Grand-père, vous avez de la mousse à la pistache.

Résultat : Grand-père, vous avez de la pisse dans la moustache.

235.

La pauvre femme se tordait les mains devant le sinistre.

Résultat : La pauvre femme se tordait les seins devant le ministre.

236.

C'est long comme lacune.

Résultat : C'est con comme la lune.

237.

L'important quand on dîne, c'est la purée.

Résultat : L'important quand on pine, c'est la durée.

238.

Les mains de Saddam.

Résultat : Les seins de Madame.

239.

Les popuations du Cap.

Résultat : Les copulations du Pape.

240.

L'incontinence du père.

Résultat : L'impertinence du con.

241.

De son amour elle lui cria l'aveu.

Résultat : De son amour elle lui vrilla la queue.

242.

La petite maison dans la prairie.

Résultat : La petite prison dans la mairie.

243.

Le bouillon de courges.

Résultat : Le couillon de bourges.

244.

Aujourd'hui, c'est la fête des mères.

Résultat : Aujourd'hui, c'est l'amère défaite.

245.

Le rap menace la paix publique.

Résultat : Le pape menace la république.

246.

Notre père est Martiniquais.

Résultat : Notre mère est partie niquer.

247.

Je cherche le lac des sapins.

Résultat : Je cherche le sac des lapins.

248.

Pauline est coquette.

Résultat : Paulette est coquine.

249.

Sagesse n'est pas folie.

Résultat : Sa fesse n'est pas jolie.

250.

Il pétrit le béton à la tonne.

Résultat : Il pétrit le téton à la bonne.

251.

Inciter à trouver.

Résultat : Inviter à trousser.

252.

L'amoral a des qualités.

Résultat : L'amiral a décalotté.

253.

Je te donne ma croûte à pâté.

Résultat : Je te donne ma croupe à tâter.

254.

Nos fils raffolent des bêtes.

Résultat : Nos bites raffolent des fesses.

255.

Encore une tine de pâté.

Résultat : Encore une pine de tâtée.

256.

Omar craint les scorpions.

Résultat : Oscar craint les morpions.

257.

Casser ces œufs sur votre péniche.

Résultat : Cacher ces œufs sur votre pénis.

258.

Mon cou est bloqué.

Résultat : Mon bout est cloqué.

259.

Et si on pêchait des lottes ?

Résultat : Et si on léchait des potes ?

260.

Fêtez ! Et les pistes seront plus gaies.

Résultat : Pêtez ! Et les fistes seront plus gais.

262.

Arrête ton char et goûte ma datte.

Résultat : Arrête ton dar et goûte ma chatte.

263.

Aucun homme n'est jamais assez fort pour ce calcul.

Résultat : Aucun homme n'éjacule assez fort pour se calmer.

264.

Je te verrais bien en curé, avec une calotte.

Résultat : Je te verrais bien enculé avec une carotte

265.

Quel bonheur pour la princesse que la dotation du roi.

Résultat : Quel bonheur pour la princesse que la rotation du doigt

266.

Une mine de chapeau.

Résultat : Une pine de chameau.

267.

Elle a perdu son image sur la plaine.

Résultat : Elle a perdu son hymen sur la plage.

268.

Ma mule est en route.

Résultat : Ma moule est en rut.

269.

Stop au salage de mes locaux.

Résultat : Stop au saccage de mes lolos.

270.

Les médecins veulent dater ma vergeture.

Résultat : Les médecins veulent tâter ma verge dure.

271.

Je fais le sapin en tout temps.

Résultat : Je fais le tapin en tout sens.

272.

Es-tu conscient de cette conclusion fatale ?

Résultat : Es-tu content de cette conclusion fasciale ?

À votre tour...

Et vous, connaissez-vous des contrepèteries drôles ? Partagez-les en commentaire avec notre communauté. On a hâte de vous lire !

Partagez cette astuce

Vous aimez cette astuce ? Cliquez ici pour l'enregistrer sur Pinterest ou cliquez ici pour la partager avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

Top 101 des Meilleures Blagues Sur les Belges (à Pleurer de Rire).

126 Blagues d’Humour Noir Qui Vont Vous Faire Rire Jaune. La N°76 Va Vous Achever.

Les plus lus

pixel
comment economiser

Vous avez choisi de refuser les cookies , notamment ceux pour réaliser de la mesure d'audience, de la personnalisation des publicités et/ou du contenu éditorial et pour réaliser des mesures de performance.

Un abonnement à un accès illimité au service comment-economiser.fr pour 6,99€ TTC par mois.

L'abonnement sera bientôt disponible. Renseignez votre email ci-dessous pour être tenu au courant de son lancement :