7 Astuces Efficaces Pour Se Débarrasser des Mulots à la Maison.

Par , le 10 Juin 2023

7 Astuces Efficaces Pour Se Débarrasser des Mulots à la Maison.

Aujourd’hui, je vous montre comment on se débarrasse des mulots.

Car si on laisse faire ce petit rongeur, il peut faire d’énormes dégâts.

Que ce soit dans nos jardins, nos potagers ou nos maisons, il ne faut surtout pas le laisser s'installer.

Et je sais de quoi je parle ; sachez qu’une colonie de mulots a élu domicile près de chez moi.

En 2 semaines, tous mes légumes étaient attaqués sans parler des câbles coupés à la maison.

J’ai donc cherché des solutions auprès de Gérard mon ami jardinier pour savoir quoi faire.

Il m’a dit que des solutions répulsives naturelles existaient et étaient tout à fait efficaces.

Découvrez donc comment vous débarrasser et chasser les mulots sans produits chimiques.

LES MÉTHODES RÉPULSIVES

Pas besoin d'utiliser des produits chimiques nocifs pour se débarrasser des mulots.

Surtout que ça coûte assez cher.

Et pas besoin non plus d'utiliser des pièges cruels comme du poison ou des tapettes qui tuent carrément les mulots.

Regardez comment on s'y prend pour faire simple et efficace naturellement.

1. Étalez du tourteau de ricin

Un plant de ricin à faire en tourteau pour lutter contre les mulots

Le tourteau de ricin a des propriétés répulsives très fortes.

Il éloigne pas mal de ravageurs de nos jardins, dont les mulots.

Du tourteau de ricin, ça se présente sous la forme de granulés secs.

Ça se fait avec des restes de graines de ricin auquel on a extrait l'huile.

Il contient des composés qui sont toxiques pour certains petits animaux comme les mulots.

Ça se vend dans les magasins de jardinage ou en ligne.

Dès que vous remarquez que des mulots traînent trop souvent dans un coin, répandez la solution.

Ça peut être des zones proches des terriers ou des zones très fréquentées pour la nourriture.

Attention cependant.

Il faut faire preuve d’un peu de prudence lors de l'utilisation du tourteau de ricin.

Ce produit peut être toxique pour l’homme et les animaux domestiques s'il est ingéré en grande quantité.

Assurez-vous donc que les enfants en bas âge et les animaux n’y aient pas accès.

2. Vaporisez une solution à l’ail

De l'ail pouvant servir à repousser les mulots

L'ail peut aussi être utilisé comme une solution naturelle pour faire fuir les mulots.

Nos petits amis détestent, mais détestent son odeur forte.

Ceci en fait un répulsif très intéressant pour éloigner ces nuisibles.

Voici comment on peut utiliser l'ail pour dissuader les mulots de venir voir chez nous.

- 1ere solution :

Épluchez 5/6 gousses d'ail et écrasez-les pour libérer leur odeur puissante.

N'oubliez pas que les pelures peuvent servir à d'autres choses pour le jardin.

Ensuite, placez les morceaux d'ail écrasé près des zones où vous avez repéré l'activité des mulots.

Si vous trouvez le terrier, mettez-en directement dedans. Là c'est radical.

- 2eme solution :

On peut également créer une solution à base d'ail et d'eau.

Il faut écraser 4 gousses d'ail que l’on met dans 1 L d'eau.

Laissez le mélange reposer toute une nuit pour que l'odeur se diffuse bien dans l'eau.

Faites bouillir dans une casserole puis laisser refroidir.

Pulvérisez ensuite cette solution près des zones infestées ou le long des chemins des mulots.

Résultat garanti.

3. Placez des plantes répulsives comme la menthe

De la menthe en pot pour éloigner les mulots

Les plantes répulsives sont une autre stratégie naturelle et écologique utilisée par Gérard pour dissuader les mulots de venir dans son jardin.

Les plantes qu'il utilise sont d'excellents répulsifs, que ce soit pour les mulots ou d'autres rongeurs d'ailleurs.

Elles dégagent des odeurs ou produisent des composés chimiques qui éloignent ces petites bêtes naturellement.

Il y en a 4 qui sont très efficaces :

- D'abord il y a la menthe.

Cette plante aromatique crée une vraie barrière olfactive.

Son parfum intense déroute et décourage les mulots.

On peut planter de la menthe dans des pots ou dans des zones spécifiques du jardin.

- Ensuite, on peut utiliser des feuilles de laurier.

Elles ont une forte odeur qui dissuade les mulots et autres petits animaux nuisibles de s'approcher.

On peut planter des arbustes de laurier ou disposer des feuilles séchées près des zones infestées pour tenter de les éloigner.

- La capucine est une plante aux fleurs colorées et rondes qui dégage également une odeur puissante.

Cette odeur repousse sans problème les mulots.

Avoir des capucines dans le jardin contribue à protéger les cultures des infestations de mulots.

- Enfin, il y a la Marigold ou œillet d'Inde.

Les œillets d'Inde sont des fleurs lumineuses détestées par les mulots.

Ils n'aiment pas du tout l'odeur alors là aussi n'hésitez pas à en placer près des terriers ou des zones de passage.

4. Versez du purin de sureau

Des feuilles de sureau pour faire du purin qui éloigne les mulots

Le purin de sureau est souvent utilisé comme répulsif naturel dans le jardin.

Il agit aussi bien sur les insectes et que sur les petits animaux en général.

Son principe actif est la sambucine.

Les mulots ne supportent pas l'odeur dégagée et préfèrent trouver un endroit plus agréable pour faire leur galerie.

Ce qui est bien aussi, c'est que cette solution naturelle n'agresse pas les plantes.

Le purin de sureau est d'ailleurs utilisable en agriculture biologique.

Le pureau de surin, ça se prépare de la façon suivante :

Prenez 4-5 feuilles de sureau et mettez-les dans un seau.

Ajoutez de l'eau pour couvrir les feuilles et laissez-les macérer pendant plusieurs jours, voire une semaine.

Remuez régulièrement le mélange de temps en temps.

Une fois le purin de sureau prêt, filtrez-le pour retirer les feuilles et récupérer le liquide.

Diluez ensuite le purin avec de l'eau dans un rapport de 1 pour 5.

C'est-à-dire 1 part de purin pour 5 parts d'eau.

Transvasez le mélange dans un pulvérisateur et vaporisez le purin dilué autour des zones où il y a des mulots.

C'est encore mieux si on en met dans les terriers.

Répétez l'opération tous les jours pendant 1 semaine.

5. Vaporisez des huiles essentielles

Des fioles d'huiles essentielles pour faire fuir les mulots

Certaines huiles essentielles sont réputées pour leur capacité à repousser les mulots.

C'est grâce à leurs odeurs fortes et de leurs propriétés répulsives.

Pour les utiliser, la même méthode est toujours la même.

On dilue 5-6 de gouttes dans 100 cl d'eau et on vaporise le mélange dans les zones où les mulots sont actifs.

On peut aussi en mettre dans les zones où ne veut pas que les mulots se rendent.

Pour que ce soit efficace, il faut renouveler l'application régulièrement, c'est-à-dire au moins 1 fois par semaine.

Sinon l'odeur des huiles essentielles disparaît avec le temps.

Il y a 4 huiles essentielles que l'on peut utiliser :

- L'huile essentielle de menthe poivrée

Elle est souvent utilisée par les jardiniers comme répulsif naturel contre les mulots.

Son odeur forte et rafraîchissante est très efficace pour les repousser.

- L'huile essentielle d'eucalyptus est connue pour son parfum puissant.

Son odeur forte perturbe les mulots et les dissuade de s'approcher des zones traitées.

- L'huile essentielle de lavande

C'est marrant parce que cette huile a une odeur agréable pour les humains, mais elle est très désagréable pour les mulots.

- L'huile essentielle de citronnelle qui est aussi utilisée comme répulsif naturel contre de nombreux insectes.

LES MÉTHODES MÉCANIQUES

Quand je parle de méthode mécanique, j'exclus tous les accessoires cruels comme les tapettes.

6. Placez une cage anti-rongeurs

Une cage anti rongeur contre les mulots

Une alternative efficace aux pièges à tapette, ce sont les cages anti-rongeurs.

Ce sont des dispositifs conçus pour piéger les animaux nuisibles sans leur faire de mal.

Elles sont utilisées pour attraper et relâcher les mulots à un autre endroit.

Le fonctionnement est simple :

Identifiez les zones où il y a une importante activité des mulots.

Ça peut être les chemins qu'ils empruntent ou les zones où ils cherchent de la nourriture.

Placez la cage près de ces endroits, de préférence le long des murs ou des clôtures.

Les mulots ont en effet tendance à se déplacer le long de ces surfaces.

Placez un appât dont les mulots raffolent à l'intérieur de la cage pour les attirer.

Ça peut être des graines, des fruits secs ou à coques, du pain ou même du fromage.

Vérifiez régulièrement la cage pour voir si un mulot a été capturé.

Si un mulot est attrapé, il faut le relâcher dans un endroit éloigné de la maison.

Il faut de préférence le mettre dans un environnement où il peut survivre comme des lisières ou champs.

En gros pas sur une autoroute quoi !

7. Placez des appareils à ultrasons

Les appareils à ultrasons émettent des sons à des fréquences élevées qui sont censées perturber et repousser les mulots.

Gérard m'a cependant expliqué que l'efficacité de ces appareils n'est pas toujours au rdv.

En tout cas pour lui, ça ne marche pas tout le temps.

Certains utilisateurs expliquent par exemple que ces appareils ont un effet limité sur les mulots, voire pas d'effet du tout.

Ce serait parce que les mulots s'habituent rapidement aux stimuli sonores répétitifs, ce qui réduit l'efficacité.

Ceci étant dit, on peut toujours essayer.

En tout cas, je vous conseille de choisir un appareil à déclenchement automatique plutôt qu'une diffusion en continu.

Dès qu'un mulot ne passe pas loin, l'appareil s'enclenche.

Ça évite d'agresser les autres animaux voire certaines personnes sensibles à ce type d'ondes.

Comment ne pas attirer les mulots dans le potager et la pelouse ?

Un mulot dans un jardin

Bon normalement avec les astuces vues plus haut, vous ne devez plus entendre parler de ce rongeur.

Mais pour être certain qu'il ne s'approche plus jamais du potager ou de la pelouse, Gérard m'a donné plusieurs autres conseils :

- Si vous apercevez des galeries dans le sol, écroulez-les.

Ça veut dire qu'il faut bien tasser la terre.

Comme ça les mulots ne peuvent plus circuler dessous.

- Si des mulots ont envahi votre jardin, ne paillez pas vos cultures.

Ça leur offre un abri qu'ils apprécient et surtout ça les laisse à l'abri des prédateurs (chat, renard ...).

En parlant de ça, Gérard m'a conseillé aussi d'installer des nichoirs pour les oiseaux rapaces (chouettes, hiboux, faucons...)

- Mettez un grillage fin autour du tronc des jeunes plants et arbres fruitiers pour les protéger.

Comment ne pas attirer le mulot dans la maison ?

Un mulot sur un pot de peinture

Les mulots sont surtout présents dans nos jardins.

Mais on n'est pas à l'abri d'en voir aussi dans la maison.

Surtout s'ils manquent de nourriture dehors ou en période hivernale.

Pour éviter de les attirer chez soi, il y a plusieurs précautions à prendre :

- Ne laissez pas votre cave, grenier et autres endroits de ce genre déranger ou un peu sale.

Ces endroits étant moins fréquentés que les autres pièces, le mulot aime bien y loger.

Nettoyez donc régulièrement ces zones.

- rebouchez les trous et les fissures qu'ils pourraient emprunter, même les plus petits.

Un mulot se faufile très facilement partout.

- Et puis ne laissez pas la nourriture facilement accessible. Surtout pas les céréales, graines, pain et aliments de ce genre.

Mettez tout dans des récipients hermétiques.

À quoi ça ressemble un mulot ?

Un mulot brun qu'il faut repousser

Les mulots (ou apodemus sylvaticus) sont de petits rongeurs qui ressemblent à des souris.

On les confond souvent avec des campagnols.

On peut néanmoins les reconnaître grâce à des signes distinctifs bien particuliers :

Les mulots sont de petite taille ; il mesure généralement entre 7 et 12 centimètres de long.

L’une de leurs premières particularités physiques concerne leur queue.

Elle est quasi aussi longue que leur corps et des morceaux peuvent s’arracher !

Oui, un peu comme un lézard.

Leur corps est rond et compact, recouvert d'une fourrure douce.

Elle peut varier en couleur, allant du brun clair au gris foncé.

Ils ont de grands yeux noirs, tandis que leurs oreilles sont assez grandes.

Leurs pattes avant sont courtes avec de petites griffes acérées, idéales pour creuser des terriers.

Les pattes arrières sont beaucoup plus longues ce qui fait d'eux d'excellents sauteurs.

Leur museau est pointu et légèrement allongé, ce qui leur permet de fouiller le sol à la recherche de nourriture.

Les mulots ont de grandes incisives puissantes.

Elles sont tout le temps en croissance et doivent être usées en rongeant des matériaux durs.

Un mulot, ça se déplace très rapidement et de manière agile.

Leur régime alimentaire est principalement composé de graines, de noix, de fruits, de légumes et parfois d'insectes.

Les mulots sont des créatures principalement nocturnes, actives principalement la nuit.

Ils sont connus pour leur tendance à construire des terriers souterrains complexes.

Ils se protègent ainsi des prédateurs et peuvent s’y reproduire.

Enfin, sachez que sa durée de vie est plutôt courte.

1 a 2 années maximum.

Dans ce court délai, la femelle arrive tout de même à donner naissance à au moins 70 petits !

Le rôle du mulot dans la nature

Un mulot sur une branche dont on aimerait se débarrasser

Le mulot, comme tout autre animal présent dans la nature, présente à la fois des avantages et des inconvénients.

En tout cas, il est important pour l’écosystème global.

Par exemple, ces petits animaux creusent des galeries souterraines.

Ça contribue à l'aération des terres et à la formation de passages pour d'autres organismes souterrains.

Grâce à eux, nos sols sont en meilleure santé et de meilleure qualité.

Les mulots servent aussi de proie à de nombreux prédateurs comme les serpents, les rapaces, les renards …

Ils contribuent ainsi à l'équilibre écologique de la chaîne alimentaire.

Enfin, en se nourrissant de graines, les mulots jouent un rôle dans la fertilisation des sols.

En les transportant et en les déposant dans différents endroits, ça favorise la diversité végétale.

Vous voyez, les mulots ont une vraie utilité.

Mais c’est aussi un ravageur de jardins et d’habitation

Les mulots peuvent causer pas mal de dommages dans les champs et cultures agricoles.

Rappelons qu’ils se nourrissent de graines, de légumes et de fruits à coque.

Une colonie entière peut donc vous ruiner vos récoltes très rapidement !

Beaucoup d’agriculteurs se plaignent d’ailleurs d’avoir des pertes économiques à cause de ce rongeur.

Dans nos plantations de jardin, les mulots peuvent endommager les plantes.

Ils adorent ronger les racines, les bulbes et les tiges.

Attention donc aux légumes comme les carottes, pommes de terre, navets…

Enfin, même si c’est moins courant, les mulots cherchent parfois refuge dans les maisons.

Et ce n’est pas sans conséquences. Ça crée même pas mal de nuisances.

Des dégâts matériels d’abord ; les mulots peuvent ronger le bois et d’autres matériaux à la maison.

Ils peuvent aussi créer des problèmes d’hygiène (urine, crottes).

Et puis ils font du bruit ! Une famille entière dans le grenier peut vous faire passer de mauvaises nuits.

À votre tour...

Vous avez testé nos astuces pour vous débarrasser naturellement des mulots ? Donnez votre avis en commentaire pour savoir si ça a été efficace pour vous. On a hâte de vous lire !

Partagez cette astuce

Vous aimez cette astuce ? Cliquez ici pour l'enregistrer sur Pinterest ou cliquez ici pour la partager avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

Taupes : 8 Trucs Pour S'en Débarrasser Définitivement Sans les Tuer.

Comment Repousser les Souris Naturellement ? Voici 3 Astuces Qui Marchent.

Les plus lus

pixel
comment economiser

Vous avez choisi de refuser les cookies , notamment ceux pour réaliser de la mesure d'audience, de la personnalisation des publicités et/ou du contenu éditorial et pour réaliser des mesures de performance.

Un abonnement à un accès illimité au service comment-economiser.fr pour 6,99€ TTC par mois.

L'abonnement sera bientôt disponible. Renseignez votre email ci-dessous pour être tenu au courant de son lancement :