Voici Ce Que J’ai Appris En Arrêtant De Boire de l’Alcool Pendant 2 ans.

Aujourd’hui, ça va faire 2 ans jour pour jour que j’ai pris ma dernière cuite.

La dernière fois que j'ai bu, c'était pour fêter le départ d'un de mes amis à l'étranger.

Nous avions fait la fête dans un de ces restaurants qui ferment tard.

Et je peux vous dire que la soirée était bien arrosée !

Le lendemain, je vous avoue que je ne me sentais pas trop dans mon assiette... et évidemment, ce n’était pas la première fois.

À 30 ans, j'ai finalement trouvé cela un peu pathétique...

Alors, je me suis dit qu'il était temps pour moi de faire une pause et de ne plus boire d’alcool pendant un certain temps.

J'avais envie d'un changement radical et de consacrer mon énergie à devenir plus productif.

9 choses incroyables que j'ai apprises en arrêtant de boire de l'alcool pendant 2 ans

Voici toutes les choses positives qui sont arrivées dans ma vie depuis que j’ai arrêté de boire :

- J’ai perdu 32 kilos.

- J’ai réussi à me payer l'appartement de mes rêves.

- Je fais du sport 3 fois par semaine.

- Je suis passé de vêtements de taille XXL à des vêtements de taille L.

- J’ai joué 3 pièces de théâtre avec ma troupe d'amateurs. Et on a même réussi à les présenter dans de grands festivals !

- J’ai trouvé un super boulot de rédacteur chez comment-economiser.fr :-)

- Je suis passé de quelqu'un qui n'aimait pas vraiment son image et qui n'avait pas confiance en lui, à quelqu'un d'assez fier de lui, qui prend du plaisir dans toutes ses activités.

La plupart de ces choses sont des trucs très concrets que je peux vous montrer facilement sur papier.

Mais je pense que la chose la plus importante, c'est le dernier point.

Le fait d'avoir repris confiance en moi et de pouvoir enfin m'épanouir au boulot et dans ma vie perso est quelque chose d'inestimable pour moi.

J'ai appris beaucoup de choses pendant ces 2 ans. Donc je me suis dit que j'allais partager tout ça avec vous au cas où, vous aussi, vous voudriez faire une pause et arrêter l'alcool pendant un moment.

Attention ! Je n'ai pas dit que j'avais arrêté définitivement de boire. Je parle juste de faire une pause

Peut-être que je recommencerai l'alcool un de ces jours... ou peut-être pas, qui sait ?

En tout cas, la vie est bien meilleure pour moi depuis que j'ai arrêté l'alcool. Peut-être que ça pourrait avoir le même effet sur vous aussi.

Voici les 9 choses que j'ai apprises et qui ont changé dans ma vie depuis que je ne bois plus d’alcool. Regardez :

9 CHOSES QUE J'AI APPRISES EN ARRÊTANT DE BOIRE DE L'ALCOOL

1. On n'a pas besoin de boire pour s'amuser

Je reconnais que cela a sûrement été LA plus grande surprise pour moi !

Pour quelqu'un comme moi qui a commencé à boire depuis la terminale (et oui désolé maman, on ne faisait pas que réviser chez Sébastien !), l'alcool a toujours fait partie intégrante de ma vie...

Restau', concerts, rencards, conférences, pots entre potes et entre collègues... l'alcool n'était jamais bien loin.

Mais vous savez quoi ?! Ces activités sont tout aussi intéressantes même si vous décidez de ne pas boire !

En fait, vous êtes toujours la même personne. Oui, c'est vrai que vous êtes un peu moins desinhibé que lorsque vous buvez...

...mais est-ce vraiment une si mauvaise chose que ça ?

J'ai même remarqué que lorsque je passe la soirée avec des amis qui ont bu, je suis moi aussi dans le même état que lorsque je buvais, à savoir joyeux et en train de faire le pitre !

J'arrive donc à m'amuser autant qu'avant et à profiter de mes amis encore plus.

Et ce qui est génial, c'est que le lendemain, je me souviens désormais de tout ce qui s’est passé pendant la soirée !

2. On a moins de regrets

Depuis que j’ai arrêté de boire, fini les textos embarrassants envoyés à mon ex à 3h du mat' !

Vous savez le genre de SMS que l'on découvre le matin en se réveillant et qui nous fait dire : "Nonnn pourquoi j'ai envoyé ça !".

Depuis que je ne bois plus, je contrôle quasiment 100% de mes actions.

Je prends le temps de réfléchir avant de répondre à ce que dit quelqu'un.

Si je suis en colère, ça me donne le temps de me calmer au lieu de répondre du tac au tac et de dire quelque chose que je regrette par la suite...

Car, il faut bien le reconnaître, c’est souvent quand j’avais bu que ma mauvaise personnalité avait tendance à s'exprimer.

Maintenant que j'ai arrêté l'alcool, il est bien plus facile pour moi de rester maître de ce que je dis ou de ce que je fais.

Évidemment, il arrive tout de même que je m'emporte et que je m'énerve, mais au moins j'ai davantage de contrôle sur le moment où cela se produit.

3. On vous reproche de ne plus boire

En arrêtant de boire, j'ai constaté un changement un peu étrange auquel je ne m'attendais pas vraiment...

Beaucoup de personnes se sont mises à me reprocher de ne plus boire.

Voici le genre de remarques que l'on m'a faites de manière récurrente :

"Vas-y mec, juste une bière ! C'est pas comme si tu devais aller à une réunion après !"

"Moi, perso, j'ai du mal à faire confiance à quelqu'un qui ne boit pas."

"Je te trouve trop sérieux quand tu n’as pas un petit coup dans le nez."

"En fait, quand tu ne bois pas, ça me fait culpabiliser. Et du coup, je ne me sens pas super bien avec toi..."

"Je suis vraiment désolée, mais je ne peux pas sortir avec un quelqu'un qui n'a pas envie de boire avec moi."

Le pire, c’est que j'ai certainement dû dire le même type de bêtises quand j'avais encore l'habitude de boire !

Alors pourquoi est-ce que l'on dit ce genre de choses ?

Sûrement parce que l'on se sent un peu trahi quand une autre personne n'aime pas faire ce que l'on a envie de faire.

J'ai même certains de mes amis qui ont carrément décidé d'arrêter de passer du temps avec moi, juste parce que je ne bois plus d’alcool.

Et je suis certain que cela m'a "grillé" auprès de certaines filles, qui ne se voyaient pas sortir avec un homme "sobre à temps plein".

Si ces comportements ont pu me blesser au début, ils m'ont aussi fait grandir.

De quelle manière ? En fait, j'ai compris que beaucoup trop de gens entretiennent un rapport assez toxique à l’alcool.

Et finalement, aujourd'hui, je ressens de la compassion envers eux.

Je trouve cela dommage... et espère sincèrement qu'elles aussi se rendront compte un jour à quel point l’alcool contrôle leur vie.

4. On dort vraiment beaucoup mieux

Franchement, je n’ai jamais aussi bien dormi que depuis que j'ai arrêté de boire.

Et ça, c’est vraiment le top du top !

Inutile de vous rappeler toutes ces études scientifiques qui prouvent que la consommation d’alcool nuit à la qualité de notre sommeil...

Même moi, je ne pensais pas que l'alcool faisait autant de dégâts sur mes nuits.

Il suffit d'essayer pour le constater : mon sommeil est maintenant devenu paisible et vraiment réparateur.

Dès le réveil, je me sens en forme et prêt à attaquer la journée du bon pied !

C'est vraiment le bonheur.

5. On a moins de coups de cafard

À l’époque où je buvais encore, j’avais souvent le blues.

Sans trop savoir pourquoi, certains jours je ne voulais voir personne et ne voulais rien faire d'autre que rester au lit.

Dans ces moments-là, je n'étais vraiment pas au top...

Je me trouvais assez pathétique pour être honnête et je n'aimais pas la personne que j'étais.

Alors que depuis que j'ai arrêté de boire, ce genre de moments sont bien plus rares qu'avant !

Et ce n'est pas tout : la confiance que j'ai en moi est remontée en flèche.

Aujourd'hui, je suis bien plus tolérant envers moi-même.

J'accepte ma vie, telle qu'elle est et, surtout qui je suis.

Je sais que je suis seul maître de ce qui m'arrive, que je peux faire ce dont j'ai envie si je m'en donne les moyens...

J'arrive aussi à rester positif même dans les moments difficiles.

C'est comme si j'avais trouvé le bouton dans mon cerveau qui me permettait d'éviter la déprime et qui au contraire me poussait à toujours voir le bon côté des choses.

Et ça, croyez-moi, ça a réellement changé ma vie !

À découvrir : 12 Pensées Toxiques à Éviter Pour Avoir une Meilleure Vie.

6. On éprouve plus de compassion envers les autres

Le mois dernier, je traversais tranquillement un passage piéton lorsqu’un type en voiture a voulu me couper la route et a commencé à me klaxonner dessus de manière très agressive.

Il a même failli me renverser ! Il m’a même fait un doigt d’honneur en partant...

L’ancien "moi" lui aurait bloqué le passage pour l'obliger à sortir et cela aurait inévitablement dégénéré...

J'aurais aussi sûrement pris une vidéo de lui pour la partager sur Internet en expliquant : "Regardez, c'est cet abruti qui a failli me renverser avec sa voiture" et je suis sûr que je serais super fier et arrogant en faisant ça.

Aujourd'hui, c'est tout le contraire.

Après avoir ressenti de la peur et forcément un peu de colère, je me suis rendu compte que ce gars devait sûrement passer une très mauvaise journée.

Des problèmes au boulot ou à la maison ? Peut-être qu'il était en retard pour un rendez-vous important ? Peut-être qu'il devait aller voir son fils qui est très malade à l'hôpital ?

Peut-être qu’il n’a pas eu la chance d’avoir des parents aimants comme les miens, et qu’à cause de ça, il en a toujours voulu aux autres...

Quoi qu’il en soit, pour que cet homme agisse de la sorte, il est évident que quelque chose clochait dans sa vie.

Et, chose étrange, cela m'a touché. J'ai ressenti de la compassion...

Je lui ai souhaité au fond de moi de se sentir un jour bien dans sa peau.

Encore un nouveau sentiment bizarre !

D'ordinaire, ma réaction aurait été d'avoir de mauvaises pensées à l'égard des gens m'ayant fait du tort...

Mais depuis que j'ai arrêté de boire, tout ça a changé. Je ressens de la compassion et je vous avoue que ce n'est pas pour me déplaire !

7. On fait plein d'économies !

Cette année, je suis devenu propriétaire d'un beau studio dans la ville où je vis.

Ma fiancée (eh oui, je vais bientôt me marier en plus !) l'adore, on y est vraiment très heureux :-)

Comment j'ai fait ?

C'est très simple, c'est grâce à toutes les économies faites rien qu’en supprimant les dépenses en alcool.

Ça et tous les repas qui accompagnaient mes beuveries.

Forcément, quand on boit, on ne se rend pas bien compte de tout ce que l'on dépense...

Pour vous dire, plus de 25% de l’acompte versé pour mon appartement provenait de mes économies en alcool !

C'est hallucinant, non ? Oui je sais, ça fait beaucoup d'argent mais c'est pourtant la vérité.

8. On se couche plus tôt

Aujourd'hui, je sens mes paupières lourdes tous les jours dès 23h, et ce, même le week-end.

À l’époque où je buvais, l’alcool agissait comme une potion magique.

Ça me donnait un max d'énergie pour passer des nuits blanches à sortir.

Mais depuis que j’ai arrêté de boire, je ne suis plus obsédé par l'idée de tenir jusqu'au bout de la nuit pour essayer de combler je-ne-sais quel vide existentiel...

Aujourd'hui, je me contente très bien de ce que j'ai fait pendant la journée et je sens très bien quand mon corps a envie d'aller se coucher.

Et je vous avoue que c'est un sentiment très agréable de savoir écouter son corps.

9. On devient bien plus productif

Lorsque qu’on ne passe pas la plupart de son temps libre dans les bars, on est tout de suite beaucoup plus productif.

Je lis beaucoup plus.

J’écris plus souvent.

Je vais plus au théâtre ou au cinéma.

Et, logiquement, en faisant plus de choses, j’apprends plus de choses.

Aujourd’hui, j'ai bien plus de temps à consacrer pour développer mes connaissances et améliorer mes compétences.

Quand je pense à tout ce temps perdu, accoudé à un bar, en train de boire des verres avec un pote pour pas grand-chose...

C'est vrai que je suis un peu moins social qu'auparavant mais depuis que j'ai arrêté de boire, je suis aussi plus créatif et j’arrive à faire plus de choses positives pour moi.

C'est comme si j'avais enfin pris conscience qu'un jour j'allais mourir et que mon temps sur cette terre était donc précieux.

Conclusion, je préfère donc consacrer mon temps à faire des choses concrètes, qui me font progresser ou qui témoignent de qui je suis.

J'ai envie de faire des choses dont les autres pourront aussi profiter quand je ne serai plus là.

Pour moi, créer des choses qui vivront plus longtemps que moi, c’est comme si je prolongeais ma vie.

Ça signifiera pour moi que j’ai réussi à contribuer un peu plus à la vie.

Conclusion

Avant et après avoir arrêté de boire de l'alcool

Vous voyez, c'est en raison de tout cela que je suis si content de ne pas avoir bu depuis 2 ans.

Bien sûr, j’ai quand même fait une exception ou deux à la règle.

Comme la fois où j'ai fait goûter ce délicieux Chablis à un ami anglais.

Ou encore la fois où j'ai testé le "fameux" schnaps maison de l’oncle René, pour éviter un accident diplomatique lors d'un repas de famille.

Peut-être qu’un jour, vous aussi, vous vous direz : "J’en ai un peu marre en fait de boire de l’alcool. J'ai l'impression que ça ne m’apporte plus grand-chose...".

Eh bien, sachez qu’il n’y a rien de mal à faire une petite pause. Bien au contraire !

Pour moi, ce changement radical a été relativement simple mais je sais que ce n'est pas facile pour tout le monde d'arrêter.

Dans tous les cas, j'aimerais juste vous dire que j'ai rencontré plein de personnes géniales qui, elles aussi, savent s’amuser sans alcool.

Alors si j'ai réussi et que je suis loin d'être le seul, je suis sûr que vous pouvez le faire aussi !

Si vous cherchez un peu d'aide pour y arriver, je vous conseille le livre Non ! J'ai arrêté - Trouver un chemin de sortie face à l'alcool avec la méthode H3D.

Je vous souhaite bonne chance :-)

À votre tour...

Vous aussi vous songez à arrêter de boire de l'alcool ? Est-ce que cet article vous a convaincu de sauter le pas ? Dites-le nous en commentaire. On a hâte de vous lire !

Vous aimez cette astuce ? Partagez-la avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

Les 8 Bienfaits du Vin Rouge Sur Votre Santé Prouvés Scientifiquement.

Les 10 Bienfaits de la Bière Sur Votre Santé Prouvés Scientifiquement.

comment economiser

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque jour. C’est gratuit.

5 astuces par jour, aucun spam et vous pouvez arrêter quand vous voulez :-)