9 Erreurs à Ne Plus Faire Quand On Plante des Concombres.

Par , le 29 Avril 2023

9 Erreurs à Ne Plus Faire Quand On Plante des Concombres.

Comment bien cultiver les concombres ?

Si sa culture paraît aisée, le concombre est une plante qui demande un entretien et des soins particuliers.

Le choix de son emplacement, son arrosage, la variété...autant de choses qui entrent en jeu et qu'on ne connaît pas si on n'est pas un professionnel.

C'est pourquoi j'ai posé la question à Paul le maraîcher de mon village.

Il m'a donné toutes ses astuces pour savoir quand et comment planter les concombres.

Et depuis que je suis ses conseils, je ne rate plus jamais mes semis.

Voici 9 petits secrets de maraîchers pour réussir la culture d'un pied de concombres. Regardez :

1. Choisissez la bonne variété de concombre

Saviez-vous qu'il existe plus de 50 variétés de concombre différentes (cucumis sativus) ?

Et chacune a ses caractéristiques.

Les unes s'adaptent parfaitement aux régions les plus fraîches et d'autres résistent très bien aux grosses chaleurs.

Il est donc judicieux de bien choisir la variété en fonction de son lieu de plantation.

Même s'il a besoin de soleil et de chaleur, le concombre peut aussi s'adapter aux régions les moins tempérées de France.

Pour ma part, j'arrive à en récolter des caisses bien que j'habite en montagne.

Mais je choisis des espèces très rustiques comme le "Lemon" ou le "Généreux".

Ce dernier a un avantage : les jeunes fruits peuvent se préparer comme des cornichons.

Si vous habitez dans une région plus chaude par exemple dans le midi, le choix est moins restreint.

À vous les variétés originales comme le concombre jaune, orange, rond ou blanc...

2. Semez les graines sous abri

On peut commencer à semer le concombre dès le mois de mars.

Par contre, il faut le faire sous serre ou sous abri.

Pourquoi ?

Car il craint le froid et le gel nocturne.

On peut même dire qu'une température trop froide est fatale pour lui.

Alors, je vous conseille de mettre les graines dans de petits godets dans un endroit lumineux et abrité.

Laissez la plante se développer jusqu'au mois de mai.

L'idéal est que le jeune plant ait une tige d'environ 15 cm et en parfaite santé avant de le sortir de la serre.

3. Plantez les graines au potager quand il ne gèle plus la nuit

La plupart des légumes que l'on plante en pleine terre au potager craignent le froid, et notamment les gelées nocturnes.

C'est pour ça, qu'il ne faut pas se précipiter pour transplanter les jeunes pousses de concombre.

On dit d'ailleurs qu'il ne faut pas les mettre en terre, tant que les Saints de glace ne sont pas passés.

Ils se fêtent les 11, 12 et 13 mai.

Nos anciens ne commençaient jamais leur potager avant ces dates...

Et moi, j'ai tendance à croire cette sagesse ancestrale et populaire.

Donc, pas de plantation en extérieur des semis avant la mi-mai.

4. Espacez suffisamment les semis de concombres

Les concombres sont des plantes rampantes qui prennent beaucoup de place.

La tige s'étale pour faire parfois plus d'un mètre de long.

Il faut donc prévoir une place suffisante entre chaque pied pour qu'ils se développent normalement.

C'est d'ailleurs une règle à respecter pour tous les cucurbitacées comme la courge, le melon ou le cornichon.

L'idéal, selon Paul, c'est de prévoir au moins 1m30 entre chaque rang et 50 cm entre chaque pied.

Hé oui ! Il en faut de la place quand on se lance dans la culture du concombre !

Mais cette distance est importante pour que le fruit grandisse et prenne bien le soleil.

Mais aussi pour que les feuilles captent bien la lumière.

L'autre avantage, c'est que les maladies ne peuvent pas se propager facilement de feuille en feuille.

Un air frais et non vicié doit pouvoir circuler entre chaque plante.

5. Choisissez le bon endroit au potager

Tout d'abord, il faut choisir une exposition très ensoleillée.

En effet, les concombres ont besoin d'au moins 8h de soleil en été pour grandir. Mais aussi pour avoir une saveur sucrée.

Ensuite, il faut trouver un endroit bien drainé, car les cucurbitacées détestent avoir les racines qui trempent dans l'eau.

C'est un risque de pourrissement et de maladies assurées.

Si votre sol a plutôt tendance à être lourd ou boueux, alors ajoutez une ou deux poignées de sable dans chaque trou de plantation.

Ça permet à l'eau de s'écouler sans stagner.

6. Enrichissez la terre avant la plantation

Que votre terre soit riche ou pas, il faut quand même apporter un peu d'engrais.

Il y a différents choix d'apports plus ou moins naturels.

Voici mes 3 préférés :

  • Si vous êtes un jardinier bio, vous devez avoir du compost chez vous. Hé bien, bonne nouvelle, c'est parfait pour les concombres. Ça leur apporte tout ce dont ils ont besoin et ça ne coûte rien.

  • Un apport de fumier de cheval, une fois dans l'année, est aussi une bonne solution, car c'est très riche en nutriments pour les jeunes concombres. Et vous savez quoi ? C'est aussi un engrais qui peut être totalement gratuit. Il suffit d'aller en demander dans une écurie à côté de chez vous.

  • Enfin, un peu de purin d'ortie est plein de vitamines et de potassium pour le potager. Là encore, c'est facile à préparer et 100% gratuit.

Quel que soit votre choix d'engrais chimiques ou naturels, il doit être appliqué avant la mise en terre des semis en le mélangeant au terreau.

Mais n'hésitez pas à en remettre pendant la saison de croissance du fruit au moins une fois.

7. Paillez le pied des plantes

Le paillage est devenu très courant dans les jardins, que l'on soit en permaculture ou non.

Ça consiste à étaler des copeaux de bois ou des déchets de tonte d'herbe aux pieds des légumes.

À quoi ça sert ?

Hé bien tout simplement à conserver l'humidité et la fraîcheur pour espacer les arrosages.

Ce qui est très intéressant en ces périodes de restriction d'eau.

L'autre avantage, c'est que ça protège la base des tiges des nuisibles comme la limace ou les petits rongeurs.

8. Installez des tuteurs pour la culture des pieds de concombres

On peut laisser les concombres ramper ou les faire grimper sur un tuteur. Il y a deux écoles selon les jardiniers.

Si vous avez peu de place dans le jardin, je vous conseille de les faire grimper.

Plantez un tuteur tous les 50 à 60 cm et un jeune plant au pied de chaque tuteur.

Puis, dès que la plante grandit, vous verrez de petites vrilles se développer.

C'est grâce à ça que le cucurbitacée s'accroche et monte le long du piquet ou du grillage.

Si nécessaire, aidez les tiges à s'y attacher au départ avec une petite ficelle.

Comme il grandit en hauteur, ça fait gagner de la place au sol.

On peut même les faire courir sur un grillage.

9. Arrosez régulièrement le sol

L'arrosage est important pour le concombre surtout si on attend une récolte correcte en termes de fruits.

Pour récolter des fruits en abondance, il faut compter 12 litres d'eau par kilo de concombre. Autrement dit, c'est un légume gourmand en eau.

S'il ne faut pas arroser trop les jeunes plants au début, les plantes qui ont des fruits en formation sont assoiffées.

Alors, mettez de l'eau chaque jour, notamment en période de grosse chaleur.

Un arrosage pour un légume si fragile se fait toujours au pied, mais jamais sur les feuilles. Car ça favorise l'apparition des maladies.

Avec ces petits conseils, le rendement pour toute votre famille sera incroyable !

À votre tour...

Vous avez testé ces astuces pour bien cultiver les concombres ? Donnez votre avis en commentaire pour savoir si ça a été efficace pour vous. On a hâte de vous lire !

Partagez cette astuce

Vous aimez cette astuce ? Cliquez ici pour l'enregistrer sur Pinterest ou cliquez ici pour la partager avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

13 Utilisations du Concombre Que Personne Ne Connaît.

10 Bienfaits Du Concombre Pour Votre Corps Que Vous Devriez Connaître.

Les plus lus

pixel
comment economiser

Vous avez choisi de refuser les cookies , notamment ceux pour réaliser de la mesure d'audience, de la personnalisation des publicités et/ou du contenu éditorial et pour réaliser des mesures de performance.

Un abonnement à un accès illimité au service comment-economiser.fr pour 6,99€ TTC par mois.

L'abonnement sera bientôt disponible. Renseignez votre email ci-dessous pour être tenu au courant de son lancement :