8 Astuces Faciles Pour Payer MOINS d'Impôts Dès Maintenant.

Par le 02 Avril 2021

Payer moins d'impôts, c'est le rêve de tout le monde.

Et bien aujourd'hui je vais exaucer ce voeu.

Je vous donne des astuces concrètes qui marchent pour diminuer vos impôts.

Car oui, il existe des trucs simples pour faire des économies, et ce même si on est nul et qu'on y connaît rien !

Il suffit juste de savoir comment s'y prendre.

Grâce à ces astuces, je suis passé de 3 000€ d'impôts à payer, à moins de 1 000€ par an !

Alors comment payer moins d'impôts sur le revenu facilement ?

Du simple don jusqu'à l'investissement immobilier, découvrez 8 astuces pour les nuls qui font baisser la note :

8 Astuces Faciles Pour Payer MOINS d'Impôts Dès Maintenant.

1. Donnez aux associations

Les restos du coeur est une association qui donne droit à une réduction fiscale

L'une des options les plus simples pour réduire ses impôts, c'est d'avoir bon coeur !

En effet, faire un don à une organisation dite d'utilité publique permet une déduction fiscale.

Comment savoir si une association est d'utilité publique ? Bonne question !

La liste actualisée de toutes les associations est disponible ici en PDF.

Et cette déduction va quand même jusqu'à 66% de la somme versée !

Par exemple, si je donne 100€, c'est 66€ qui sont déduits de ce que je dois aux impôts.

Autre chose à savoir.

Si ce don est fait au bénéfice d'une association pour personnes en difficulté, la déduction est plus importante.

Elle va jusqu'à 75% dans la limite de 546€, le reliquat offrant lui une déduction de 66%.

Exemple concret :

Si je fais un don de 1000€ pour la Croix-Rouge, cela m'offre une réduction de 710€ :

- 546 x 75% = 410 euros de réduction

- 1.000 – 546 = 454 euros d’excédent

- 454 x 66% = 300 euros de réduction

- Soit un total de 710 euros d’avantage fiscal (300 + 410).

Exceptionnellement pour l'année 2020 et 2021, l'état accorde la déduction des 75% jusqu'à 1000€ !

À noter que ces dons peuvent se faire en numéraire, chèque, virement et même en titres boursiers.

Dernière chose, les déductions ne peuvent excéder 20% de votre revenu imposable.

Donc si mon revenu imposable est de 20 000 €, le maximum de déduction est de 4 000 €.

2. Employez un salarié à domicile

Une femme qui fait le repassage pour une personne âgée qui est assise

Ménage, garde d'enfants, soutien scolaire ou encore aide à domicile pour personnes âgées.

Toutes ces activités sont éligibles à un crédit d'impôt à hauteur de 50% !

Donc si vous avez embauché une personne exerçant ces activités, vous êtes éligible à cette mesure.

Les plafonds de dépenses retenus par l'administration sont en plus assez importants.

C'est 12 000€ pour le plafond standard et 20 000€ pour une personne invalide.

Petit calcul concret pour mettre les choses en perspective :

Vous employez une aide à domicile que vous payez 5 000€ l'année.

Vous bénéficiez alors d'un crédit d’impôt de 50% de cette somme soit 2 500€.

Si je suis imposable, ces 2 500€ se déduisent des sommes que je dois au fisc.

Et si je ne le suis pas, c'est le fisc qui me fera un chèque !

Incroyable, n'est-ce pas ?

Quelques petites choses à savoir en plus.

Cette niche fiscale est applicable si les services sont réalisés dans votre résidence principale.

Vous pouvez payer les prestataires par des chèques emplois services.

Enfin, la déduction fiscale se fait en 2 temps.

Un acompte de 60% vous est versé en janvier et le reste en été.

3. Faites des travaux d'économie d'énergie

Un homme qui pose de l'isolation thermique dans une maison

Faire des travaux d'économie d'énergie n'a que des avantages !

- Ça améliore le confort de vie du domicile.

- Ça donne de la valeur au patrimoine.

- Ça diminue les factures de chauffage.

Mais surtout, les travaux sont partiellement pris en charge soit par crédit d'impôt soit par subventions.

Et si les demandes étaient jusqu'ici le parcours du combattant, les choses se sont largement améliorées.

Sachez que l'ancien dispositif CITE est supprimé.

Ce qui est une bonne nouvelle, car ce n’était pas évident à comprendre.

Dorénavant, tous les propriétaires peuvent bénéficier du dispositif via MaPrimeRenov.

Un cas concret pour mieux comprendre.

Vous êtes une famille de 4 personnes, vous habitez en province et votre revenu fiscal de référence est de 37 290 €.

Vous appartenez donc à la tranche "MaPrimeRenov Jaune".

Enfin, l'étiquette énergie de votre logement est F.

Et bien si vous comptez acquérir une pompe à chaleur Air/eau, l'aide globale est de 7 360 € :

- 3 000 € au titre de Ma Prime Renov

- 4 360 € au titre de la prime CEE (prime versée par les fournisseurs d'énergie)

Donc si vous voulez améliorer votre habitat tout est bénéficiant d'avantages fiscaux, foncez !

4. Souscrivez à un plan d'épargne retraite

Logo plan épargne retraite

Retenez ceci : préparez sa retraite permet d'alléger ses impôts tout en augmentant ses futurs revenus.

Et là encore, l'administration a eu la bonne idée de simplifier le système.

Aujourd'hui, c'est le PER (Plan Épargne Retraite) qui remplace tous les autres dispositifs.

Ces autres dispositifs continuent évidemment à vivre, mais ne sont plus commercialisés.

Il s'agit par exemple des PERP, PREFON et contrat Madelin.

Vous voulez savoir comment ça marche ?

2 cas de figure existent avec le PER.

Si vous êtes imposable :

Ce que vous versez est déduit de votre base imposable dans une certaine limite.

Exemple concret :

Vous déclarez pour l'année précédente 60 000€ de revenus.

Sur cette même année, vous avez versé 5 000€ sur le PER.

Et bien les revenus réellement soumis à l'impôt sont de 55 000€.

Le fait d'avoir une assiette imposable plus basse génère donc une économie d'impôt.

Plus vous êtes imposé, plus l'avantage fiscal est fort.

Si vous n'êtes pas ou peu imposable :

Dans ce cas, il n'y a pas d'intérêt à ce que l'avantage fiscal s'applique.

Vous pouvez alors demander ce qu'on appelle le versement volontaire non déductible.

Et comme ce versement ne vous fait pas bénéficier de l'avantage fiscal à l'entrée, l'imposition à la sortie est plus faible.

En cas de sortie en capital, seuls les gains sont soumis à l'impôt sur le revenus et prélèvements sociaux.

Le capital lui n'est pas imposé !

5. Investissez dans une résidence de service comme une Ehpad

Des personnes âgées dans une Ehpad qui lèvent les mains

Le secteur immobilier est bourré de niches fiscales.

Ces niches permettent de payer moins d'impôts mais encore faut-il les connaître !

L'une des plus connues concerne la location meublée appelée "dispositif Censi-Bouvard".

Comment ça marche ? Prenons un exemple concret :

Vous achetez 200 000€ un appartement meublé dans une résidence de service.

Le prix HT sera de 167 224€ et la TVA (20 %) de 33 445€.

Le dispositif Censi-Bouvard vous fait cumuler 2 avantages :

- Une réduction d'impôt de 11% du prix HT soit 2 044€ / an sur 9 ans

(18 395 € étalé sur 9 ans dans notre exemple).

- Et surtout, il vous fait récupérer la TVA de 33 445€ !

La condition pour en profiter ? Vous devez vous engager à louer ce bien pendant 20 ans.

Total de l'avantage fiscal (récupération de TVA + réduction d'impôt) = 51 840€.

Impressionnant, n'est-ce pas ?

Mais c'est quoi au fait une résidence de service ?

Une résidence de services est un logement qui propose un certain nombre de prestations (accueil, restauration, linge, ménage…).

Il en existe trois catégories : pour étudiants, seniors et person­nes âgées dépendantes (Ehpad).

6. Investissez dans les petites entreprises

un patron de café qui a son restaurant

Vous avez toujours rêvé de faire "Business Angel" ?

Et bien lancez-vous de suite !

En plus d'aider une entreprise à se lancer, vous jouissez d'une très belle réduction fiscale.

Vous pouvez en effet obtenir une réduction de 25% de votre investissement !

Donc si je verse 5 000 €, c'est 1 250 € qui sont déduits de mes impôts.

Principales conditions à respecter :

- L'investissement ne peut dépasser 50 000€ pour une personne seule, 100 000€ pour un couple.

- La société doit exister depuis moins de 7 ans et ne pas être en difficulté.

- Vous devez garder vos titres durant les 5 années suivantes, sinon la réduction d’impôts est remise en cause.

7. Investissez dans le locatif neuf en loi Pinel

Investissez dans la loi pinel pour les logements neufs

Le secteur immobilier locatif est tendu.

La demande surpasse souvent l'offre dans certaines zones.

L'état a donc besoin des investissements privés pour faire face à cette problématique.

En contrepartie, l'état vous fait bénéficier d'un avantage fiscal ultra intéressant.

Et cette réduction fiscale se fait au travers du dispositif loi Pinel.

Vous devez investir dans l’achat d’un logement neuf et le louer.

Exemple concret :

Imaginons que vous souhaitiez investir dans un T2 de 50 m2 d’une valeur de 150 000 €.

Votre réduction d’impôt d'élève alors à :

- 12% de votre investissement pour un engagement à 6 ans de location, soit 18 000€ (3 000€ par an) ;

- 18% pour 9 ans de location, soit 27 000€ (3 000€ par an) ;

- 21% pour 12 ans de location, soit 31 500€ (3 000€ par an les 9 premières années, et 1 500€ par an les 3 dernières).

En plus, vous pouvez louer le bien à un ascendant, un descendant ou toute autre personne proche.

Cette personne ne doit juste pas faire partir de votre foyer fiscal.

8. Investissez dans un FIP ou FCPI

Fond d'investissement de proximité

Derrière ces 2 noms un peu barbares se cachent de belles opportunités de réductions fiscales.

Que veulent dire ces deux acronymes FCPI et FIP ?

FCP : Fond d'Investissement de Proximité.

FCPI : Fonds Commun de Placement dans l'Innovation.

En investissant votre argent dans les FCPI ou FIP, c'est une déduction de 18% d'impôts qui vous attend.

Si j'investis 2 000€ dans ce genre de placements, je peux donc déduire 360€ de mes impôts.

Demandez à votre banque ; elle commercialise souvent des fonds de ce genre.

Attention cependant, quelques éléments sont à prendre en compte :

- Ces investissements peuvent présenter des risques de perte en capital.

- Ce sont des placements à prévoir sur le long terme (minimum 5 ans)

- Ce dispositif offre une réduction d'impôts maxi de 2 160€ pour 1 personne seule et 4 320€ pour un couple.

Et si vous cherchez plus de conseils pour payer moins d'impôts sur votre avis d'imposition, je vous conseille le livre "Payer moins d'impôts pour les Nuls".

À votre tour...

Vous avez testé nos astuces simples et efficaces pour payer moins d'impôts ? Dites-nous en commentaire si ça a été efficace pour vous. On a hâte de vous lire !

Vous aimez cette astuce ? Partagez-la avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

Obtenez une Remise Partielle ou Totale de vos Impôts avec l'Article L.247 du LPF.

Comment Bien Remplir sa Déclaration Fiscale ? Les 6 Astuces Que tout le Monde Devrait Connaître.

comment economiser

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque jour. C’est gratuit.

5 astuces par jour, aucun spam et vous pouvez arrêter quand vous voulez :-)