Les Aliments à Privilégier et à Éviter Quand On est Malade.

Par le 29 Septembre 2018

Quand on est malade, on ne sait pas toujours ce que l'on doit manger ou pas.

Or, les aliments jouent un rôle important dans la guérison.

Certains aliments vont permettre d'accélérer votre rétablissement et d'autres, au contraire, peuvent vous rendre encore plus malade.

Tout cela dépend de votre symptôme.

Voici les aliments à privilégier et à éviter quand vous êtes malade :

guide pour choisir les aliments quand on est malade

1. Quand vous avez une diarrhée

Si vous avez une diarrhée suite à une gastro-entérite ou un repas qui n'a décidément pas fait du bien à votre appareil digestif, essayez le régime B.R.C.P.

Ce régime a été conçu par le Dr James Lee, gastroentérologue à l'Hôpital Saint-Joseph d'Orange, en Californie. Selon cet expert, « une diarrhée peut-être provoquée par plusieurs maladies, comme la maladie de Crohn ou la Colite ».

Mais attention, si les symptômes de diarrhée persistent plus de 15 jours, consultez votre médecin. Ça va de même s'il y a des signes de déshydratation ou si la diarrhée est accompagnée de fièvre, de perte de sang, de douleurs intenses, ou de fortes nausées et vomissements.

Les aliments à privilégier : selon le Dr Lee, les aliments conseillés sont les bananes, le riz, la compote de pomme, et pain grillé (c'est le régime B.R.C.P.). Il conseille aussi les flocons d'avoine, les pommes de terre vapeur, les biscuits salés, et le poulet ou la dinde cuits au four (mais sans la peau).

Les aliments à éviter : les bonbons et les chewing-gums sans sucres qui contiennent du sorbitol ou des édulcorants de synthèse, à éviter. Pourquoi ? Car ces composants ne sont pas digestibles et peuvent même provoquer une diarrhée.

Les aliments qui provoquent un ballonnement sont aussi à proscrire : les oignons, les pommes, le brocoli et les variétés de choux et d'haricots.

Les produits laitiers peuvent aussi aggraver une diarrhée, tout comme l'alcool et la caféine.

2. Quand vous êtes constipé

La constipation est due à une alimentation pas assez riche en céréales complètes (elles ont une teneur élevées en fibres), en fruits, et en légumes — des aliments qui stimulent la digestion. « L'apport quotidien en fibres pour un adulte est entre 25 et 30 gr » précise le Dr Lee.

Les aliments à privilégier : les pains à céréales entières, les fruits à coque (noix, noisettes, etc.), les haricots, les pruneaux, les flocons d'avoine, les graines de lin, le brocoli, les poires, et les pommes.

Boire 6 à 8 verres d'eau par jour facilite aussi la digestion, selon le Dr Lee.

Les aliments à éviter : le chocolat et les produits laitiers. Les médicaments peuvent aussi aggraver la constipation : les suppléments de fer, certains analgésiques, certains médicaments pour la pression artérielle, et certains antidépresseurs.

3. Quand vous avez des nausées

Quand on a une nausée, manger quoi que ce soit peut paraître impossible. Mais, saviez-vous que si l'on choisit bien ce que l'on mange, on peut contrôler le niveau d'acide gastrique de notre appareil digestif et apaiser le malaise ?

« En règle générale, mangez des petites portions et choisissez une alimentation peu odorante » conseille le Dr Lee.

Les aliments à privilégier : d'après le Dr Lee, les biscuits salés et les bretzels peuvent soulager la nausée, tout comme le pain grillé et les céréales (en petites quantités). Les thés au gingembre ou au citron, les rondelles de citron (frais ou congelé), et la menthe poivrée ont aussi des vertus apaisantes pour la nausée.

Les aliments à éviter : la nourriture grasse, épicée, ou huileuse peut empirer une nausée. Il en va de même pour la caféine, l'alcool, et les boissons gazeuses.

4. Quand vous avez du mal à avaler

La diététicienne nutritionniste Lauren Slayton, auteur de Petit Livre du Régime, nous informe que plusieurs aliments peuvent revêtir la gorge d'une couche protectrice et apaiser la douleur d'un mal de gorge.

Les aliments à privilégier : Mélangez du miel de Manuka (connu pour ses vertus réparatrices) à de la tisane tiède de menthe poivrée (connue pour ses propriétés analgésiques et anesthésiantes). Si vous n'avez pas de miel de Manuka, vous pouvez en trouver ici ou dans les magasins bio.

Les nourritures à texture molle ou crémeuse sont aussi apaisantes : c'est-à-dire les potages, les purées, le yaourt, les œufs brouillés, les crèmes anglaises et les crèmes pâtissières.

Les aliments à éviter : évitez les liquides chauds et les aliments à texture rugueuse, tels que les chips, les fruits à coque et le muesli.

Les jus acides à base de fruits et légumes crus — tout comme le jus d'orange, le jus de raisin, et la limonade — peuvent aussi irriter un mal de gorge.

5. Quand vous avez des courbatures

Le choix d'alimentation pour soulager une douleur musculaire est étroitement lié à la cause de cette douleur, selon le Dr Kristine Arthur, médecin interne au Centre Médical d'Orange Coast en Californie.

« En règle générale, les aliments à teneur élevée en magnésium ou en calcium peuvent soulager les douleurs musculaires » précise-t-elle.

Les aliments à privilégier : Les aliments à teneur élevée en magnésium incluent les fruits à coque, les bananes, les haricots, les avocats, et les légumes-feuilles (les endives, le choux, etc.).

Les aliments à teneur élevée en calcium comme le saumon en boîte, le yaourt, les légumes-feuilles vert foncé (c'est-à-dire les épinards, la salade, etc.) et le jus d'orange enrichi de calcium peuvent aussi atténuer les crampes et les douleurs musculaires.

Les aliments à éviter : selon le Dr Arthur, tous les aliments susceptibles de déshydrater peuvent aggraver les douleurs musculaires — particulièrement l'alcool et la caféine.

6. Quand vous avez un mal de tête

La déshydratation est une des causes principales des maux de tête, d'après le Dr Arthur.

Voilà pourquoi, quand on a un mal de tête, il est judicieux de commencer par traiter la déshydratation et voir si ça soulage la douleur.

Les aliments à privilégier : L'eau et les autres liquides sont une valeur sûre. « Buvez 1 l d'eau et attendez 20 min pour voir si ça va mieux » précise le Dr Arthur.

La caféine est connue pour ses effets de déshydratation. Mais, paradoxalement, elle peut aussi hydrater si on en boit en petites doses. « Assurez-vous de boire 1 verre d'eau pour chaque tasse de café ou de thé que vous buvez, pour éviter la déshydratation » conseille le Dr Arthur.

Les aliments à éviter : Les édulcorants de synthèse, le glutamate monosodique (un exhausteur de goût que l'on retrouve dans beaucoup d'aliments, comme la sauce soja, et la nourriture chinoise et japonaise, par exemple), la plupart des fromages (car ils contiennent de la tyramine), le chocolat, le vin rouge, la charcuterie, et les fruits secs.

Le glutamate monosodique est transformé en glutamate par notre corps. C'est un neurotransmetteur du cerveau qui a des effets excitants sur l'organisme, explique le Dr Arthur.

Quant à la tyramine, elle augmente la tension artérielle, ce qui peut aussi provoquer un mal de tête.

7. Quand vous avez une otite

D'habitude, les otites sont accompagnées d'autres symptômes. « C'est pour ça qu'elles ne sont pas liées à des aliments en particulier » explique le Dr Arthur.

En revanche, on constate que les otites apparaissent souvent en même temps que les infections de l'appareil respiratoire. Par conséquent, les aliments qui facilitent la décongestion vont aussi soulager les otites.

Les aliments à privilégier : les liquides clairs et la soupe au poulet décongestionnent en décollant les muqueuses des voies nasales.

Les acides gras oméga-3 que l'on trouve dans le saumon et les fruits à coque, diminuent l'inflammation.

Enfin, les légumes-feuilles vert-foncé (les épinards, la salade, etc.), les baies, et les agrumes renforcent le système immunitaire, d'après le Dr Arthur.

Les meilleurs aliments : les produits laitiers épaississent les muqueuses et aggravent la congestion (à l'exception du yaourt, qui contient des probiotiques).

« Évitez aussi les aliments transformés et les produit alimentaires préemballés, explique le Dr Arthur. Pourquoi ? Car ils aggravent l'inflammation et allongent le temps de guérison. »

8. Quand votre peau est rouge et vous démange

Une éruption cutanée peut être un symptôme d'une allergie, poursuit le Dr Arthur. « Tenez un journal détaillé de tout ce que vous mangez pour trouver un lien avec un aliment qui provoquerait une éruption cutanée. »

Les aliments à privilégier : il existe plusieurs aliments qui jouent un rôle important pour la santé de la peau, d'après le Dr Arthur.

Il s'agit surtout d'aliments à teneur élevée en protéines, d'aliments qui contiennent des acides gras oméga-3 (par exemple, les poisons gras comme le saumon ou les sardines), de l'huile de noix, et de l'huile de lin.

Selon le Dr Arthur, « puisque le peau est constituée de protéines, une alimentation à teneur élevée en protéines est nécessaire à la synthèse des protéines de la peau. »

Les aliments à éviter : il existe plusieurs aliments qui provoquent couramment des démangeaisons. Il s'agit surtout des fruits à coque, du chocolat, du poisson, des tomates, des œufs, des baies, du soja, du blé, et du lait, selon le livre de la dermatologue Debra Jaliman. Vous pouvez trouver son livre chez votre libraire ou l'acheter en ligne ici

9. Quand vous avez le nez qui coule

Quand on est enrhumé, un des symptômes les plus désagréables est sûrement quand on a le nez qui n'arrête pas de couler.

À part profiter des vapeurs bienfaisantes d'une bonne douche chaude, la diététicienne Lauren Slayton suggère de boire un thé chaud — ça ne va pas tout de suite arrêter l'écoulement, mais le thé va vous soulager et vous aider à guérir plus vite.

Les aliments à privilégier : essayez le thé au gingembre, suggère Slayton. Le gingembre possède des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires qui vous aide à guérir de votre rhume plus rapidement que si vous ne traitiez pas.

« Le cidre et l'eau citronnée sont aussi des bons traitements » ajoute Slayton.

Les aliments à éviter : les aliments épicés, tout comme l'alcool, peuvent provoquer un écoulement nasale immédiat (qui peut alternativement se transformer en congestion nasale).

10. Quand vous avez le nez bouché

Un rhume, une grippe, ou une sinusite peut irriter et enflammer les vaisseaux sanguins à l'intérieur du nez. C'est pour ça qu'on a du mal à respirer quand on est malade.

Il existe une astuce peu connue qui consiste à se déboucher le nez avec votre langue et votre doigt. Découvrez-la vite ici.

Pour soigner un nez bouché, il existe une autre solution : utiliser les vapeurs d'une douche chaude ou un humidificateur.

Et enfin, certains aliments peuvent aussi vous soigner.

Les aliments à privilégier : Slayton conseille de boire ce qu'elle appelle le « lait d'or ». L'ingrédient secret de ce breuvage est le curcuma, une épice reconnue pour ses propriétés anti-inflammatoires.

Voici comment préparer le lait d'or de Slayton : versez 25 cl de lait de coco dans une casserole (ça marche aussi avec du lait d'amande). Puis, ajoutez 1 cuillère à café de curcuma, 1 cuillère à café de gingembre en poudre, 1 pincée de poivre noir, et un peu de miel. Faites frémir le tout, et laisser reposer 10 min. Le lait d'or se boit chaud.

Les aliments à éviter : Slayton préconise d'éviter les produits laitiers, les aliments épicés, et le sucre. D'après elle, ces aliments peuvent aggraver les symptômes de la congestion.

Vous aimez cette astuce ? Partagez-la avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

20 Anti-Douleurs Naturels Que Vous Avez Déjà dans Votre Cuisine.

Les 8 Bienfaits du Vin Rouge Sur Votre Santé Prouvés Scientifiquement.

comment economiser

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque jour. C’est gratuit.

5 astuces par jour, aucun spam et vous pouvez arrêter quand vous voulez :-)