"Un Métier N’est Pas Là Pour Vous Emprisonner Mais Pour Vous Rendre Libre."

Par le 07 Novembre 2016

Daniel Testard est boulanger un peu spécial.

Il a choisi de ne travailler que 2 jours par semaine.

Pourquoi ? Pour pouvoir mieux profiter de ses autres activités : le jardin, le chant, la méditation...

Il fabrique son pain avec l'eau de pluie qu'il récupère...

...et il utilise des farines anciennes biologiques que l'on ne trouve pas dans le commerce.

Daniel Testard boulanger libre

Et comme il fait confiance à sa clientèle personne ne tient la boulangerie !

Ses clients paient directement leur pain en mettant l'argent dans une corbeille. Regardez :

Caisse libre boulangerie

Ainsi, depuis 30 ans, Daniel s'est construit une vie en accord avec ses valeurs.

Son objectif ? Bâtir une vie harmonieuse, sans être prisonnier de son travail et c'est ce qu'il fait à Quily dans le Morbihan.

Sa devise

J’ai toujours résisté à l’idée que soit on augmente son chiffre d’affaires, soit on disparaît.

"J’ai toujours résisté à l’idée que soit on augmente son chiffre d’affaires, soit on disparaît." explique-t-il.

Ce boulanger d'un autre genre a réinventé son travail.

Il a choisi de partager son idée en écrivant son expérience dans un petit livre à la couverture orange. Sa méthode doit être dupliquée et partagée, dit-il.

Livre de Daniel boulanger

Avec son idée, il est possible de retrouver des commerces et de la vie dans les villages. Les habitants sont heureux, et les artisans ne manquent de rien !

À la base de ce projet, beaucoup d'envies : avoir du temps pour sa famille et pour lui-même, produire sa propre nourriture de qualité, avoir des congés en été pour partir avec ses enfants. Mais aussi écrire, jouer de la musique, méditer...

Il a donc inventé sa propre solution. Cela correspond bien à son métier d'origine : être boulanger.

Pain bio fait par daniel

Il se met au fourneau 2 jours par semaine. Et il aime ce moment de solitude pendant lequel il donne la vie à ses pâtes, les façonne et les cuit.

De ce moment, 700 pains naissent et nourrissent pas moins de 150 familles. Certainement la meilleure façon de participer à la vie de son village. Regardez :

Sa méthode

Pain du boulanger Daniel

Comme il ne peut pas vendre sa production en même temps qu'il la fabrique, il a donc choisi de ne pas s'occuper de la vente.

Les clients viennent directement dans le fournil et se servent, à n'importe quel moment, en payant directement dans la caisse. "L’avantage du système, c’est que personne n’est prisonnier de l’autre, ajoute-t-il, je peux être là ou pas".

Et comme la fabrication du pain prend autant de temps que la vente, il gagne donc 2 jours de liberté.

Et ça fait 30 ans que ça dure !

Clients dans la boulangerie de Daniel

Pour voir la suite de ce reportage sur le site SideWays, cliquez ici.

Vous aimez cette astuce ? Partagez-la avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

Les 15 Choses Que Vous Devez Arrêter de Faire Pour Être Heureux.

Savoir Être Reconnaissant Peut Changer Votre Vie : 12 Bienfaits Que Personne Ne Connaît.

comment economiser

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque jour. C’est gratuit.

5 astuces par jour, aucun spam et vous pouvez arrêter quand vous voulez :-)