Selon les Scientifiques, Tricoter Rend les Gens Plus Heureux et Chaleureux.

Ma mère était une tricoteuse exceptionnelle !

Elle faisait des vêtements magnifiques comme des pulls irlandais qui étaient très à la mode quand j’étais petite.

Elle avait l’habitude de tricoter pendant que mon père conduisait, ce qui était assez marrant.

Je me suis souvent demandé pourquoi elle aimait autant tricoter. Aujourd'hui je pense avoir enfin trouvé la réponse.

D’après plusieurs études scientifiques, tricoter est bon pour la santé mentale.

une personne tricote une écharpe rouge

Le journal Washington Post fait état d'une étude de 2013 qui a porté sur 3 500 tricoteuses.

Les chercheurs leur ont demandé comment elles se sentaient après avoir tricoté.

Les résultats sont sans appel ! Plus de 80 % d’entre elles ont répondu qu’elles se sentaient bien plus heureuses.

Mais ne croyez pas qu'il s'agisse d'une activité réservée aux femmes !

De plus en plus d’hommes se mettent à tricoter pour profiter eux aussi des bienfaits de cette activité sur la santé.

Harry Styles, (chanteur du groupe One Direction) adore tricoter ! Russel Crowe aussi qui utilise le tricotage pour mieux canaliser sa colère.

Le projet de "Tricotage des Neurones"

des neurones tricotés à la main en laine

En Australie, il existe un projet appelé "Tricotage des Neurones" ou "Neural Knitworks" en anglais. Le but est bien sûr d’encourager les gens à tricoter. Mais pas seulement...

L’objectif est aussi de faire connaître les neurosciences et de prendre conscience des problèmes de santé mentale.

Des ateliers de tricotage sont organisés. Mais les vêtements ne sont pas les uniques créations qui en résultent !

Les tricoteurs créent aussi des neurones faits mains: 1665 neurones ont été tricotés à la main pour construire un cerveau géant.

En 2015, encore plus de neurones ont été tricotés. Vous pouvez voir le résultat de ce travail en ligne.

Et vous pouvez admirer d’autres exemples de neurones en laine sur la page Facebook officielle du Neural Knitworks.

Pendant que les participants tricotent, crochètent ou cousent, ils écoutent des experts disserter sur des problèmes de santé mentale, tels que la toxicomanie, la démence, la dépression ou le fonctionnement des neurones.

Le tricot et la connexion neuronale

femme qui sourit devant un mur de neurones tricotées à la main

Le cerveau humain comporte environ 80 milliards de neurones.

L'apprentissage de nouvelles compétences, l'interaction sociale et le sport... sont autant d'activités qui contribuent à développer des connexions neuronales.

Ce sont ces connexions neuronales qui maintiennent le cerveau sain et actif.

C'est ce qu'apprennent les participants à ces ateliers "tricot". En même temps qu’ils tricotent des neurones en laine, les neurones de leur propre cerveau forment de nouvelles connexions neuronales.

Dans une certaine mesure, leurs créations imitent le processus qui est en marche dans leur cerveau.

Leur cerveau enregistre ainsi de nouvelles informations intéressantes tout en apprenant des faits intéressants sur le cerveau et son fonctionnement.

Je ne sais pas vous, mais moi je trouve que cette façon de développer ses capacités cérébrale est vraiment astucieuse !

Les autres bienfaits du tricot sur la santé mentale

faire du tricot ou du crochet est bon pour la santé mentale

Betsan Corkhill est kinésithérapeute et a publié le résultat de ses études scientifiques sur son site web.​

Elle a mené elle-même quelques expériences et a constaté que le tricot était vraiment utile pour réduire les pics de panique et d'anxiété.

« Quand on tricote, on utilise une grande partie de nos capacités cérébrales pour effectuer une série coordonnée de mouvements.

Or, plus on utilise les capacités du cerveaux pour effectuer une tâche complexe, moins il y a de chances que le cerveaux puisse avoir des mauvaises pensées en même temps » explique Betsan Corkhill.

Ceux qui tricotent se sentent plus heureux et sont de meilleure humeur

une femme heureuse tricote dans la rue

Ann Futterman-Collier, chercheuse à l'Université de Northern Arizona aux États-Unis, est très intéressée par cette "thérapie du textile" à savoir la couture, le tricot, le tissage et la dentelle.

Pour elle, cette forme de thérapie peut jouer un rôle important dans l’amélioration de l’humeur et la disparition des états dépressifs.

Pour le démontrer, Ann a étudié 60 femmes divisées en 3 groupes différents : un groupe écriture, un groupe méditation, et un groupe textile (couture, tricot...).

Le rythme cardiaque, la pression artérielle et la production de salive des participantes ont été enregistrés pendant l'étude.

Les conclusions de cette expérience sont étonnants. En effet, ce sont les femmes du groupe « textile » qui ont obtenu les meilleurs résultats.

Elles étaient de meilleure humeur et ont réussi à réduire leurs pensées négatives bien mieux que celles du groupe d'écriture et de méditation.

« Cette étude a ainsi montré que les personnes qui avaient comme tâche de faire quelque chose de concret avec leurs mains étaient ainsi plus concentrées et donc moins stressées » conclut le Dr. Futterman Collier.

L’effet de la dopamine sur notre bonheur

tricoter a un effet positif sur notre moral

Notre cerveau produit un élément chimique qui s’appelle la dopamine. Celle-ci nous aide à nous sentir heureux, à être plus motivé, et favorise aussi la concentration.

Par exemple, on peut ressentir un pic de dopamine après une relation sexuelle, après avoir mangé, fait de l’exercice, dormi ou après avoir pratiqué des activités créatrices.

Certains médicaments permettent d’augmenter la dopamine dans notre cerveau mais heureusement il y a aussi plein d'autres façons d'en produire naturellement !

La thérapie du textile et la création artisanale sont les 2 activités les plus accessibles et les moins chères pour profiter de cette dopamine naturelle.

Grâce au tricot, il est possible de créer quelque chose et ensuite de pouvoir l'admirer. En plus, cela permet de recevoir des compliments et des félicitations une fois terminé.

Même si ce n'est pas sûrement pas le but recherché, tout cela stimule la production de dopamine, ce qui a pour effet de nous rendre plus heureux et plus épanoui.

C’est essentiel pour faire face à de nouveaux défis et rebondir après des moments difficiles de la vie.

Dans l'un de ses livres, Stephanie Pearl-McPhee rappelle une vérité importante : "Parfois, les gens viennent me voir quand je tricote et ils me disent : "Oh, moi aussi j'aimerais bien pouvoir tricoter mais malheureusement je n'ai pas vraiment le temps de m'asseoir et perdre mon temps avec ça." Perdre du temps ? D'abord, je ne fais jamais que tricoter. Je tricote et je pense, je tricote et j'écoute, je tricote et je regarde. Et en plus, quand on tricote on ne perd pas son temps car à la fin on obtient soit un objet utile, soit un bel objet à regarder".

Alors, si vous pensez toujours que le tricot et les activités de couture sont pour les vieilles dames, il est temps de changer d'avis !

À votre tour...

Et vous, vous aimez tricoter ? Dites-nous en commentaires si vous faites du tricot ou une autre activité manuelle pour vous détendre. On a hâte de vous lire !

Vous aimez cette astuce ? Partagez-la avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

6 Bienfaits du Tricotage sur la Santé Que Personne Ne Connaît.

Une Femme Tricote des P'tits Pulls en Laine Pour Garder ses Poules au Chaud.

comment economiser

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque jour. C’est gratuit.

5 astuces par jour, aucun spam et vous pouvez arrêter quand vous voulez :-)