Comment Éliminer les Poux Rouges Sur les Poules Définitivement.

Par , le 30 Mai 2023

Comment Éliminer les Poux Rouges Sur les Poules Définitivement.

Voici comment se débarrasser des poux rouges chez les poules et dans le poulailler.

Si vous avez des poules dans votre jardin, sachez que les poux rouges se reproduisent très rapidement.

Le problème, c’est que ces petites bêtes sont un véritable danger pour vos poules :

Ils les piquent et sucent leur sang, ce qui les affaiblit et réduit leur rythme de ponte.

En plus, ils transportent des maladies bactériennes et virales, ce qui met encore plus la vie de vos poules en danger.

J’ai parlé de tous ces problèmes à Géraldine, qui gère un élevage de poules pondeuses bio.

Ensemble, nous avons préparé ce guide complet, qui détaille TOUT ce que vous devez savoir sur les poux rouges.

Y compris comment détecter ces minuscules acariens qui se cachent dans les interstices des poulaillers.

Et le plus important : comment s’en débarrasser une bonne fois pour toutes et les empêcher de revenir ! Regardez :

Des poux rouges sur une poule et comment s'en débarrasser au naturel

Sommaire + voir plus

C’est quoi les poux rouges ?

Les poux rouges (Dermanyssus gallinae) sont de tout petits acariens.

Ces petites bêtes sont hématophages, ce qui veut dire qu’elles se nourrissent de sang.

Mais pas n’importe lequel : seulement le sang des oiseaux.

Donc, celui des poules bien entendu.

Mais ils s’attaquent à toutes les espèces d’oiseaux.

Y compris les dindes, les pigeons, les tourterelles, les petits oiseaux des jardins et même les canaris en cage.

Avant de passer à l’action, il faut d’abord savoir identifier les bestioles auxquelles vous avez affaire.

En effet, peut-être qu’il s’agit d’un autre type d’insecte ?

Voyons ensemble comment faire pour savoir si les bestioles dans votre poulailler sont bel et bien des poux rouges.

Comment les reconnaître ?

Les poux rouges sont minuscules, à peine 1 mm.

D’abord, à leur taille : ils sont vraiment tout petits petits !

Les poux rouges sont visibles à l’œil nu.

Mais ils mesurent seulement 1 mm de long et 0,7 mm de large.

À peu près la taille d’une puce donc.

Parce qu’ils sont minuscules, vous aurez du mal à les repérer lorsqu’ils sont peu nombreux.

En revanche, lorsqu’il s’agit d’une véritable infestation, difficile de ne pas les remarquer !

Bon à savoir : les poux rouges sont nocturnes.

Ainsi, en journée, ces acariens sont bien cachés dans les fissures et les interstices de votre poulailler.

C’est à la tombée de la nuit qu’ils sortent.

Ils grimpent le long des pattes des poules, passent à travers les plumes et se gavent de sang.

Après avoir fait le plein, ils retournent dans leur cachette pour digérer leur repas et se reproduire.

Attention : un pou rouge n’est pas tout le temps rouge !

Ces acariens peuvent aussi avoir une couleur transparente ou grisâtre :

Il s’agit des nymphes nouvellement écloses qui ne se sont pas encore nourries.

Une fois qu’ils se sont gavés de sang, ils prennent une couleur rouge vif.

Et lorsqu’ils digèrent le sang, leur couleur vire au brun rouge.

Alors, comment savoir si les bestioles que vous trouvez dans votre poulailler sont des poux rouges ?

Prenez une feuille de papier blanc.

Avec elle, appuyez sur les bestioles.

S’il s’agit de poux rouges, des stries rouges apparaîtront.

Qu’est-ce qui attire les poux rouges ?

Vous vous demandez sûrement : "Pourquoi j’ai des poux rouges ?".

Sachez qu’ils peuvent envahir votre poulailler à tout moment, hiver comme été.

Mais c’est surtout pendant les mois d’été les plus chauds qu’il y a un grand risque d’infestation.

En effet, la chaleur offre aux poux rouges toutes les conditions idéales pour se reproduire.

Ainsi, en Europe, ils ont tendance à proliférer de mai à octobre.

Et ce, à un rythme effarant !

Pendant les périodes chaudes, leur cycle de reproduction explose.

Un seul pou rouge peut pondre jusqu’à 200 à 300 œufs par semaine.

Et attention : ces parasites passent de l’état de larve à l’état adulte en seulement 7 jours !

Comment savoir si votre poulailler est infesté de poux rouges ?

Contrairement à ce que l’on pense, les poux rouges ne vivent pas sur les poules.

Ainsi, peu probable que vous en trouviez sur vos cocottes…

Mais ça ne veut pas dire que votre poulailler n’est pas infesté !

En effet, ces parasites vivent principalement dans le poulailler et ses alentours directs.

C’est pour cette raison que Géraldine recommande de faire des contrôles réguliers dans votre poulailler.

Concrètement, elle inspecte ses poulaillers une fois par semaine.

Le problème, c’est que les poux rouges sont des rois de la cachette !

Comment repérer les traces des poux rouges ?

Les poux rouges n’aiment pas la lumière.

C’est pour ça qu’ils attaquent vos poules de nuit…

Le jour, ils se réfugient dans les recoins sombres du poulailler, ce qui les rend très difficiles à repérer !

Généralement, ils se cachent en grand nombre et forment des colonies.

Pour les repérer la nuit, attendez la tombée de la nuit et munissez-vous d’une lampe torche bien puissante.

Puis, passez au crible tous les coins et recoins de votre poulailler.

Et surtout, accordez une attention particulière aux endroits où ils adorent se cacher :

  • les interstices des planches,

  • aux extrémités et sur les dessous des perchoirs,

  • la litière, la paille, les copeaux,

  • les encoignures des portes,

  • dans le toit,

  • sous le bac à fientes.

Il y a deux autres signes qui trahissent leur présence :

  • leurs déjections - ces petites bestioles laissent derrière elles des traînées de poudre couleur poivre-sel. (Elles ressemblent beaucoup à la cendre de cigarette.)

  • traces rouges sur les œufs - en fait, ces traces rouges sont des poux rouges gorgés de sang qui ont été écrasés sur la coquille.

Les poux rouges sont-ils dangereux pour les poules ?

Les poux rouges sont dangereux pour la santé des poules et peuvent même provoquer leur mort.

Oui, il n’y a aucun doute : ces parasites présentent de multiples dangers pour la santé de vos cocottes !

Comme vous pouvez l’imaginer, c’est très désagréable pour elles de se faire piquer toute la nuit.

Et en fait, ces piqûres à répétition ont un impact énorme sur leur santé…

Entre autres, les piqûres des poux rouges sur les poules :

  • provoquent et génèrent des irritations, des démangeaisons et de l’inconfort,

  • perturbent leur sommeil,

  • génèrent un stress important,

  • provoquent la réduction ou l’arrêt de la ponte.

Est-ce qu’il existe un risque de mort ?

Oui, dans les cas critiques d’invasion de poux rouges, il existe un risque de mort.

Toutes ces piqûres s’additionnent… et ça fait beaucoup de sang.

Dans ces cas, les poules perdent tellement de sang qu’elles deviennent anémiques.

Et, si l’infestation est assez sévère, elles peuvent en mourir.

En effet, l’anémie fait baisser les défenses immunitaires.

Ça veut dire que ça les rend plus sensibles aux infections et maladies.

Et justement : pas de bol.

Car les poux rouges transportent aussi des maladies bactériennes et virales, comme la salmonellose.

Sachez que les poussins sont aussi très vulnérables aux infestations de poux rouges.

C’est parce que la salive de ces acariens est toxique pour eux.

Les poux rouges sont-ils dangereux pour les humains ?

Non, les poux rouges ne représentent aucun danger pour les humains.

À cause de leur pH, ces acariens ne peuvent tout simplement pas survivre sur notre peau.

Alors, aucune crainte à avoir pour vous ou vos enfants !

Les poux rouges ne feront jamais de nid dans votre canapé et n’envahiront jamais votre maison.

Mais… ça ne veut pas dire que vous n’êtes pas à l’abri d’une piqûre !

Lorsque vous êtes dans votre poulailler, il peut arriver qu’un pou rouge vous grimpe dessus.

Dans ces cas-là, attention !

Un pou rouge peut vous piquer, ce qui provoque une petite irritation de la peau, comme un moustique.

Quels sont les symptômes chez les poules ?

Il existe plusieurs signes qui trahissent la présence de poux rouges chez vos poules :

  • elles paraissent faibles et bougent moins

  • elles pondent moins d’œufs, ou leur ponte s’arrête complètement

  • leur crête blanchit

  • elles perdent des plumes, surtout au niveau du cou

  • elles ont des traces de piqûres sur la peau

  • elles se grattent fréquemment

  • elles hésitent ou refusent d’entrer dans le poulailler

D’où viennent les poux rouges ?

Le plus souvent, les poux rouges sont transportés aux alentours du poulailler par les oiseaux sauvages.

Par exemple, pensez aux moineaux, aux pigeons, aux tourterelles…

En effet, les oiseaux sauvages côtoient les poules en liberté.

Ils se nourrissent à leurs mangeoires et boivent à leurs abreuvoirs.

Ainsi, ils peuvent facilement s’introduire dans un poulailler !

Parfois, lorsqu’une poule est vendue et transportée vers un nouveau poulailler, il arrive qu’elle ramène avec elle quelques poux rouges dans ses plumes.

Ou encore :

Les humains peuvent aussi jouer le rôle du transporteur, généralement sur leurs vêtements.

Par exemple, lorsqu’ils visitent des poulaillers ou manipulent des oiseaux.

Pourquoi c’est si dur d’éliminer les poux rouges ?

Si les poux rouges sont tellement difficiles à éliminer, c’est parce qu’ils sont bougrement résistants.

Dans la nature, ces acariens se cachent dans les interstices de l’écorce des arbres.

C’est là qu’ils attendent leur prochain repas : un oiseau qui vient se percher.

Et justement, ils peuvent attendre trèèès, très longtemps entre chaque repas.

En effet, les poux rouges peuvent survivre 9 mois sans se nourrir.

Tenaces, ces petites bestioles !

Que faire si vous trouvez des poux rouges ?

Si vous trouvez des poux rouges sur vos poules ou dans votre poulailler, agissez dès que possible !

En effet, ces parasites se reproduisent très, très rapidement.

Si vous attendez trop longtemps, vous risquez le fléau.

Et je ne vais pas vous jeter de la poudre aux yeux :

Éradiquer complètement les poux rouges de votre poulailler, c’est très difficile.

Je vous explique pourquoi :

Même si vous le nettoyez en profondeur, même si vous traitez toutes vos poules…

Il suffit qu’un ou deux poux rouges vous échappent, ou même un œuf…

Et bim !

C’est retour à la case départ : ils se multiplient à nouveau très rapidement.

Comment lutter contre les poux rouges dans votre poulailler ?

Pour se débarrasser des poux rouges, Géraldine conseille de procéder en deux temps :

  • D’abord, en faisant un nettoyage en profondeur du poulailler.

  • Puis, de faire des contrôles réguliers pour éviter qu’ils reviennent.

Pour rappel : les poux rouges peuvent survivre sans se nourrir pendant 9 mois !

COMMENT NETTOYER À FOND VOTRE POULAILLER EN 5 ÉTAPES

1. Videz entièrement le poulailler

Pour commencer, videz votre poulailler de sa litière, copeaux, paille, etc.

Si possible, mettez vos poules dans un autre poulailler ou dans un autre enclos.

En cas d’invasion critique, ça vous donne le temps de traiter le poulailler infesté de fond en comble.

2. Brûlez la litière

Mettez toute la litière de votre poulailler dans un seau galvanisé.

Et après, brûlez-la, sans attendre !

En effet, je vous laisse imaginer ce qui se passerait si vous mettiez la litière infectée dans un coin du jardin…

Les poux rouges pourraient alors revenir sur vos poules, et très rapidement.

En peu de temps, elles seraient à nouveau de retour dans votre poulailler.

3. Aspirez

Aspirez toutes les surfaces de votre poulailler, des murs au plafond.

N’oubliez pas : ces parasites peuvent se cacher dans TOUS les interstices !

Idéalement, il faut démonter tout le poulailler et ses accessoires pour tout traiter de fond en comble.

Y compris le plancher, les perchoirs, les pondoirs

Et si vous avez posé un isolant, pensez à le retirer.

Pour nettoyer les interstices et les recoins, Géraldine conseille d’utiliser un grattoir ou un couteau pointu.

Pensez aussi à gratter les fientes, car c’est toute une colonie qui peut se cacher en dessous.

4. Lavez à grande eau

Lavez toutes les surfaces du poulailler à grande eau.

Insistez bien sur les fissures, pour déloger les parasites et leurs œufs.

Certains recommandent d’utiliser un Karcher.

Mais là-dessus, Géraldine est catégorique : oubliez les nettoyeurs haute-pression.

Pourquoi ?

Ça va seulement disperser les poux rouges tout autour du poulailler.

Y compris les œufs et les larves !

En se promenant, vos poules les attraperont à nouveau et les ramèneront au poulailler…

Et tout est à recommencer.

5. Brûlez les poux rouges avec un chalumeau

Peut-être que vous avez un chalumeau dans votre attirail de bricolage ?

Alors, sachez que c’est un outil très efficace pour venir à bout des poux rouges.

Comme on dit : aux grands maux, les grands remèdes !

Passez tout l’intérieur du poulailler à la flamme d’un chalumeau.

L’idée, c’est de brûler les colonies cachées dans les angles et les interstices du poulailler.

Attention, veillez à ne pas mettre le feu à votre poulailler !

Et ça va sans dire :

N’utilisez pas de chalumeau sur un poulailler en plastique… sinon, il fondra !

Et si vous n’avez pas de chalumeau ?

Qu’il s’agisse de feu ou de vapeur, voici ce qu’il faut savoir :

Les poux rouges ne résistent pas aux températures de plus de 45 °C.

Alors, si vous n’avez pas de chalumeau, vous pouvez aussi utiliser un nettoyeur à vapeur.

Ou encore, si vous en avez une, même une décolleuse de papier peint.

Comme le feu, la vapeur fonctionne très bien pour pénétrer en profondeur dans les interstices.

LES SOLUTIONS NATURELLES POUR SE DÉBARRASSER DES POUX ROUGES

Le nettoyage en profondeur d’un poulailler infesté de poux rouges est efficace.

Mais ça ne suffit pas…

Pour vraiment venir à bout de tous ces parasites, il est aussi essentiel de désinfecter l’habitat de vos cocottes.

Et je vous rassure tout de suite :

Tous ces traitements et astuces sont à base de produits naturels, et sans produits toxiques pour la santé de vos poules.

Ils se répandent dans les zones où se rassemblent les poux rouges.

En général, on conseille d’en appliquer le soir, lorsque les parasites sortent de leur cachette.

Voici 6 astuces pour venir à bout d’une infestation de poux rouges dans votre poulailler :

1. La terre de diatomée pour lutter contre les poux rouges

La terre de diatomée est probablement le meilleur remède pour lutter contre les poux rouges.

Si vous ne connaissez pas ce produit aux nombreuses utilisations magiques :

La terre de diatomée est une poudre abrasive, qui agit un peu comme du verre pilé.

Cette poudre naturelle est un antiparasitaire reconnu.

Il vient à bout des mites, des poux, des puces rouges et des tiques.

Chez les poux rouges, elle provoque des lésions irréversibles, ce qui finit par les tuer en très peu de temps.

Et ce, sans aucun danger pour la santé de vos cocottes !

En effet, c’est un produit 100% naturel qui peut être utilisé dans les élevages bio.

Et cerise sur le gâteau : ce traitement a zéro toxicité chimique.

C’est parce que la terre de diatomée éradique les insectes au niveau mécanique plutôt que chimique.

En plus, ça se trouve facilement dans les drogueries et dans les magasins de bricolage.

Vous pouvez même en acheter sur Internet.

Comment utiliser la terre de diatomée pour désinfecter votre poulailler ?

Il suffit tout simplement de saupoudrer la terre de diatomée partout où peuvent se trouver les poux rouges.

D’abord, insistez bien sur les zones autour des nids de vos poules.

Pensez aussi à en appliquer sur le dessous et aux extrémités des perchoirs.

Entre deux nettoyages du poulailler, ça permet de réduire considérablement le nombre de poux rouges.

Cet article vous explique en détail comment utiliser la terre de diatomée pour lutter contre les poux rouges.

La terre de diatomée dans les bains de poussière des poules

Toutes les poules en liberté ratissent le sol pour y creuser un trou et s’y rouler ensuite.

C’est ce qu’on appelle un bain de poussière.

(C’est d’ailleurs de là que nous vient l’expression "nid de poule" pour désigner un trou dans la route.)

Ces bains de poussière sont très importants pour la santé et l’hygiène des poules.

En effet, c’est une des méthodes naturelles les plus efficaces pour les aider à se débarrasser des parasites.

Y compris les poux rouges.

Pour booster cette action anti-parasitaire, ajoutez-y de la terre de diatomée de qualité alimentaire.

Selon Géraldine, l’astuce fonctionne aussi avec de la cendre de bois.

2. Faites des pièges avec du carton ondulé

Vous pouvez très facilement fabriquer des pièges à poux rouges avec des morceaux de carton ondulé.

Il suffit d’enrouler le carton et de placer les rouleaux en dessous des perchoirs.

Ces acariens adorent se cacher dans les endroits sombres.

Du coup, impossible pour eux de résister à ce piège !

Attendez 7 à 8 jours et déroulez le carton.

Et s’il y en a dans votre poulailler, il y en aura forcément dedans.

Après, il ne vous reste plus qu’à retirer vos pièges et les brûler.

3. Bouchez les interstices du poulailler avec de la paraffine

Voici une vieille astuce de grand-mère très simple, mais incroyablement efficace contre les poux rouges.

Faites fondre de la paraffine et, avec un pinceau, bouchez les interstices de votre poulailler.

Comme ça, s’il en reste après votre nettoyage en profondeur, ils ne pourront jamais en sortir.

Et en peu de temps, ces parasites finissent par étouffer.

4. Le papier tue-mouche contre les poux rouges

Le papier tue-mouche est efficace pour protéger les perchoirs dans votre poulailler.

Collez-en sur le dessous et autour des extrémités des perchoirs.

Comme ça, les poux rouges y seront piégés lorsqu’ils essayent d’atteindre vos poules.

L’astuce fonctionne aussi avec du scotch double face.

5. Le coca

Eh oui, vous avez bien lu : le coca.

Et ce, peu importe la marque.

Il suffit tout simplement d’en verser dans les interstices du poulailler, là où se cachent ces petits acariens.

La boisson gazeuse dissout l’enveloppe cireuse qui protège leur corps.

Et en peu de temps, ils se déshydratent et rendent l’âme.

L’astuce de grand-mère peut paraître étrange…

Mais selon Géraldine, ça vaut vraiment le coup d’essayer !

6. Le bicarbonate de soude et le vinaigre blanc

C’est bien connu : le bicarbonate de soude est un puissant désinfectant naturel.

Un autre traitement efficace consiste donc à saupoudrer du bicarbonate sur tous les éléments de votre poulailler.

Sans oublier les interstices et les plus petits recoins.

Laissez agir au moins 1 h, et brossez chaque élément avec une brosse humide.

Et pour terminer, rincez le tout à l’eau claire.

Pour plus d’efficacité, Géraldine conseille aussi de verser du vinaigre blanc sur le bicarbonate.

C’est parce que l’acidité du vinaigre neutralise les œufs et les larves.

Les poux rouges n’y résistent pas !

Quels sont les prédateurs des poux rouges ?

Eh oui, les poux rouges ont un prédateur naturel :

Il s’agit d’un autre type d’acarien, que l’on appelle Androlaelaps casalis.

Vous pouvez vous en procurer dans le commerce :

En France, le plus connu est l’antiparasite "Androlis".

Ça se vend sous forme de flacon, qui contient le prédateur mélangé à une poudre.

Pour l’utiliser, il suffit donc de verser cette poudre dans les zones et les recoins infestés par les poux rouges.

Et là, Androlaelaps casalis passe tout de suite à l’action.

Il chasse et attaque le pou rouge à tous ses stades, de l’œuf à l’adulte.

En deux à trois semaines, le prédateur aura colonisé le poulailler et complètement éradiqué les poux rouges !

C’est donc un traitement 100% biologique, ce qui en fait une solution respectueuse de l’environnement et des animaux.

En effet, Androlaelaps casalis ne peut pas mordre ou piquer les oiseaux et les mammifères, y compris les humains.

C’est parce que ses mandibules ne sont pas conçues pour sucer du sang, mais seulement pour aspirer d’autres acariens.

Et les poulaillers en plastique pour lutter contre les poux rouges ?

Malheureusement, même un poulailler en plastique n’est pas complètement à l’abri d’une infestation de poux rouges…

En effet, les petits acariens arrivent à se cacher entre les divers composants de tous les habitats…

Et oui : même ceux en plastique.

Par exemple, dans les jointures entre les perchoirs, le sol amovible ou les murs.

En revanche, les poulaillers en plastique ont un énorme avantage :

C’est qu’ils sont BEAUCOUP plus faciles à nettoyer avec une éponge et de l’eau chaude.

Si vous voulez investir dans une habitation en plastique pour vos poules, Géraldine a un conseil :

Choisissez un modèle avec le moins de trous et d’interstices où les poux rouges peuvent se cacher.

3 conseils pour éviter le retour des poux rouges

Pour éviter le retour de ces parasites, Géraldine vous recommande les 3 choses suivantes :

1. Nettoyez régulièrement le poulailler de vos poules

Ramassez les fientes, enlevez la litière souillée et mettez de la paille propre.

Quelques minutes par jour suffisent à réduire le risque d’une infestation.

Comme mentionné plus haut, un pou rouge passe de l’état de larve à l’âge adulte en seulement 7 à 10 jours.

Voilà pourquoi il est très important d’inspecter votre poulailler au moins une fois par semaine.

2. Ne fixez rien de définitif dans votre poulailler

Eh oui, tout élément fixe peut potentiellement se transformer en nids à poux difficiles d’accès.

Voire inaccessible !

Et en cas de nettoyage, tout doit se faire de façon facile et efficace.

Alors, dans l’idéal, tous les composants du poulailler doivent être amovibles et démontables.

Y compris le plancher, les pondoirs, les perchoirs et les isolants.

3. Investissez dans un poulailler en plastique

Tous ces interstices entre les lattes des poulaillers en bois sont une aubaine pour les poux rouges.

Ni vu ni connu : ces parasites peuvent très facilement s’y réfugier et se reproduire.

Une bonne alternative est donc de vous équiper d’un poulailler en plastique.

Comme mentionné précédemment, il est moins exposé à la prolifération des poux rouges et se nettoie beaucoup plus facilement…

À votre tour…

Vous avez testé ces astuces pour venir à bout des poux rouges chez vos poules ? Donnez votre avis en commentaire pour savoir si ça a été efficace pour vous. On a hâte de vous lire !

Partagez cette astuce

Vous aimez cette astuce ? Cliquez ici pour l'enregistrer sur Pinterest ou cliquez ici pour la partager avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

17 Astuces Pour Votre Poulailler Qui Vont Rendre Vos Poules Heureuses.

L’Astuce de Grand-Mère pour Stimuler la Ponte des Poules.

Les plus lus

pixel
comment economiser

Vous avez choisi de refuser les cookies , notamment ceux pour réaliser de la mesure d'audience, de la personnalisation des publicités et/ou du contenu éditorial et pour réaliser des mesures de performance.

Un abonnement à un accès illimité au service comment-economiser.fr pour 6,99€ TTC par mois.

L'abonnement sera bientôt disponible. Renseignez votre email ci-dessous pour être tenu au courant de son lancement :