4 Bonnes Raisons de Manger des Algues !

Par le 26 Juillet 2013

Nous sommes amenés à manger des algues quotidiennement, souvent sans le savoir, sous forme d’extraits utilisés dans l’industrie agro-alimentaire. Et si nous décidions d'en consommer davantage ?

Voici 4 raisons de les inclure dans vos recettes de cuisine !

1. Trois Algues à Petits Prix aux Bienfaits Nutritionnels Indispensables

Il est vrai que certaines algues sont chères, car leur culture n’est pas encore très répandue en France. Mais ce n’est pas le cas de toutes les algues, surtout qu’il n’est pas nécessaire d’en mettre beaucoup dans une recette. Souvent séchées, elles se conservent longtemps. Vous les trouverez sur certains sites Internet ou en magasin bio.

- La salade de la mer (wakamé, nori, laitue de mer) peut être ajoutée à l’eau de cuisson du riz ou du potage (une petite poignée) pour ses valeurs nutritives. Sans sucre, riche en fibres et en protéines, elle est aussi source de vitamine A.

Elle est excellente crue en salade ou en garniture d’un plat de poisson (adaptez la quantité à vos besoins) ou encore bouillie pour préparer potages et tartes. Elle se présente sous forme séchée et doit être réhydratée. Comptez 3,35 € pour un étui de 25 g.

- L’agar-agar (fines lanières transparentes provenant d'algues rouges) est un épaississant bourré de micronutriments, idéal pour vos compotes, vos confitures ou vos sauces.

De plus, il est source de calcium et de fer. Les 25 g coûtent 2,55 €. Il remplace parfaitement la gélatine issue de graisse animal et de produits chimiques... Une cuillerée à café suffit pour agrémenter, par exemple, vos pâtisseries.

- Enfin, les haricots de mer, dont l'aspect rappelle le haricot vert, mais avec une délicieuse saveur marine, peuvent agrémenter une recette de pâtes froides au prix de 4,75 € le bocal de 350 g. N'utilisez qu'une dizaine de brins pour ce plat de pâtes, vous pouvez garder le reste du bocal pour cuisiner une autre recette (ne gardez pas le bocal entamé trop longtemps).

Cette algue, très riche en fibres et vitamine A, se cuisine comme des haricots classiques, en salade ou sauté à la poêle en accompagnement de vos viandes et poissons.

D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que les cuisiniers en mettent de plus en plus dans leur cuisine. Faisons comme eux !

2. C'est Bon pour ma Ligne !

Les algues sont particulièrement adaptées à celles et ceux qui surveillent leur poids :

. elles sont peu caloriques grâce à leur faible teneur en lipides, et ne contiennent pas de graisse,

. excellentes pour le transit, elles offrent un très bon apport en fibres végétales,

. elles sont un bon substitut aux protéines animales vu qu’elles sont riches en protides et en acides aminés essentiels.

Elles ont un effet réellement bénéfique sur notre santé, avec leurs apports en fer (trois fois plus que dans les épinards), calcium (quatre fois plus que dans le lait, elles forment d'ailleurs une bonne alternative aux produits laitiers), magnésium (antistress naturel) et iode (bon pour l’organisme en général).

3. Un Anticancer Naturel

Au Japon, des études épidémiologiques ont montré qu’en consommant régulièrement des algues, on réduit nos chances de développer un cancer du sein, de la prostate et du côlon. Une hygiène de vie saine et une activité sportive régulière aident également à réduire les incidences de cancer.

Quant aux cancers dépendant des œstrogènes, une étude a montré en 2009 qu’une nourriture riche en iode basée sur les produits de la mer (les algues sont plus riches en iode que le poisson et les crustacés) aide à lutter contre le développement de ce type de cancer.

Selon David Servan-Schreiber (auteur d’un livre de recettes anticancer), les antioxydants, dont la fucoxanthine et la phycoérythrine, que l’on ne trouve dans aucun autre aliment, empêchent la croissance des cellules cancéreuses de la prostate et aident à combattre et à traiter les maladies dégénératives.

4. Un Aliment Écologique

Les algues sont une excellente façon de lutter contre la faim dans le monde. Elles se développent rapidement en mer, même dans des zones polluées où rien ne pousserait.

On peut donc manger celles qui sont comestibles ou nourrir nos animaux avec, et même les utiliser comme carburant non polluant. Leur potentiel est énorme.

Mon Conseil pour s'y Mettre

Vous hésitez un peu ? Commencez par utiliser des algues en paillettes ! La spiruline en paillettes peut être saupoudrée sur les salades, les pâtes ou les plats cuisinés. Une bonne façon de s’habituer doucement au goût iodé des algues.

Parlez-nous de vous en commentaire ! Consommez-vous des algues ? Sous quelle forme ?

comment economiser

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque jour. C’est gratuit.

5 astuces par jour, aucun spam et vous pouvez arrêter quand vous voulez :-)