Les Mères Qui Travaillent Ont Plus de Chance d'Avoir des Filles Qui Réussissent et des Fils Plus Attentionnés.

Beaucoup de mamans qui ont une activité professionnelle ressentent de la culpabilité.

Pourquoi ? Car elles ont l'impression de ne pas pouvoir consacrer assez de temps à leurs enfants.

Mais cette culpabilité s'avère de moins en moins justifiée.

En effet, selon une étude publiée par la Harvard Business School, des chercheurs ont découvert que l'activité professionnelle exercée par les mères peut avoir plusieurs effets positifs sur leurs enfants.

Avantages des mères qui travaillent au lieu d'être mère au foyer

Les fils participent davantage aux tâches ménagères

En effet, l'étude a montré que les femmes dont la mère a travaillé pendant leur enfance sont plus susceptibles d'être salariées, d'avoir un poste de cadre et de gagner plus d'argent que les femmes dont la mère n'a pas travaillé en dehors du foyer.

Les mêmes chercheurs ont aussi découvert que les hommes dont la mère a travaillé pendant leur enfance sont plus susceptibles d'aider leur famille et de participer aux tâches ménagères du foyer que les hommes fils de mère au foyer.

Pour arriver à ces conclusions, l'étude de Harvard s'est basée sur les données de 24 pays. Ils ont découvert qu'une fois devenues adultes, les filles des mères qui ont travaillé sont plus susceptibles d'exercer une activité professionnelle.

Plus précisément, elles sont 4,5 % fois plus susceptibles d'exercer une activité professionnelle que les filles de mères au foyer. Si ce chiffre vous paraît faible, détrompez-vous. En effet, ces résultats sont statistiquement significatifs à 99 %. Cela signifie que la probabilité qu'ils soient dus au hasard est inférieure à 1 %.

Les filles ont davantage de chances de devenir cadres

Être une mère qui travaille peut avoir des bienfaits pour vos enfants.

L'étude a donné un autre résultat surprenant. Les filles de mères qui ont travaillé pendant leur enfance sont plus susceptibles d'occuper un poste de cadre. Kathleen McGinn, professeure à l'université d'Harvard et auteure principale de cette étude, nous explique sa découverte :

« On pensait bien trouver quelques effets positifs sur l'activité salariée des filles, mais on ne s'attendait pas à ce qu'elle puisse aussi avoir des répercussions sur l'importance des responsabilités dans leur travail. »

En effet, les chiffres sont impressionnants. Après avoir contrôlé les rôles des genres dans leurs résultats (une technique pour supprimer de leur étude tous les stéréotypes liés aux différences de genre), les chercheurs ont constaté que 33 % des filles de mères qui ont travaillé occupent un poste de cadre, soit 25% de plus que les filles de mères au foyer.

Selon la professeure McGinn : « Ce que je retiens de cette étude, c'est que les mères qui travaillent créent un environnement spécial, un environnement qui affecte profondément la manière dont les enfants perçoivent la vie. Quand un enfant a une mère qui travaille, ses attitudes concernant les rôles des hommes et des femmes sont modifiées. On constate notamment un changement dans la perception des comportements appropriés pour les filles ET des comportements appropriés pour les garçons. »

Une étude internationale

Pour arriver à ces résultats, l'étude a utilisé les données de 24 pays, provenant de plusieurs enquêtes du programme international d'enquêtes sociales, menées en 2002 et 2012.

Les chercheurs se sont notamment basés sur les réponses des personnes interrogées dont la mère a travaillé plus d'un an (à temps plein ou temps partiel) lorsqu'ils étaient enfants. Pour évaluer ces réponses, les chercheurs ont eu recours à des méthodes de régression statistique afin d'analyser leurs relations à plusieurs variables.

L'étude indique que les effets positifs sur les enfants d'une mère qui travaille sont d'autant plus marqués dans les pays avec une soi-disant « modération stagnante » — comme la France, les États-Unis et la Royaume-Uni.

Les pays à modération stagnante sont des pays où, de manière générale, les personnes interrogées avaient des perceptions modérées sur les questions du genre et l'égalitarisme. On estime qu'un pays est à modération stagnante si les attitudes restent les mêmes 10 ans plus tard (dans le cas de cette étude, en 2002 et 2012).

Les filles ont des revenus plus élevés

Selon McGinn, les revenus de femmes dont les mères ont travaillé sont plus élevés que les revenus de femmes, filles de mères au foyer. Aux États-Unis, cela représente un écart de 5 200 $.

Pour la professeure McGinn, il n'y a pas de doute. Exercer une activité professionnelle en tant que mère a des bienfaits positifs et durables sur leurs enfants.

Elle conclut : « quand une mère va au travail, elle aide ses enfants à comprendre que la vie est pleine de possibilités et de belles perspectives d'avenir. »

Bien sûr, les mères qui s'occupent de leurs enfants à temps plein offrent aussi à leurs enfants un avenir plein de promesses. Elles leur donnent un cadre qui leur permet aussi de s'épanouir et leur transmettent des valeurs différentes.

À votre tour...

Et vous, que pensez-vous des résultats de cette étude ? Votre mère a-t-elle travaillé pendant votre enfance ? Est-ce que cela a eu un impact positif sur votre vie ? Merci de laisser un commentaire ci-dessous et de partager ce que vous pensez avec notre communauté :-)

Vous aimez cette astuce ? Partagez-la avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

17 Choses Qui Montrent Que Vous Avez La Maman La Plus Cool Du Monde.

12 Choses Que ma Grand-Mère M'a Dites Avant de Mourir.

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque matin. C'est gratuit.
Rejoignez-nous ! >>
Pas de spam, promis, juré, craché ! Déjà 145 860 abonnés
Likez-nous sur Facebook
19 098
VUES
1 272
PARTAGES

le 10 Janvier 2018

Voir les commentaires

> > Les Mères Qui Travaillent Ont Plus de Chance d'Avoir des Filles Qui Réussissent et des Fils Plus Attentionnés.

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque jour. C’est gratuit.

3 astuces par jour, aucun spam et vous pouvez arrêter quand vous voulez :-)