Rester Allongé avec Son Enfant Jusqu'à ce qu'il S'endorme N'est Pas une Mauvaise Habitude.

Par le 17 Août 2020

J'ai fait le compte !

J'ai déjà passé 7 milliards d'heures allongée dans le noir à côté d'un enfant n'arrivant pas à trouver le sommeil.

Des heures passées à prier tous les dieux possibles pour que mon enfant s'endorme enfin....

Quand ça devient trop long, parfois je me cache sous la couverture avec mon téléphone, naviguant sur les réseaux sociaux...

Certaines nuits, ça n'est pas aussi pathétique, je vous rassure !

Pour tout vous dire, la plupart du temps, ces moments sont même très beaux.

Être allongée là, tout près de mes enfants qui hésitent entre l'éveil et le sommeil, c'est presque magique et surtout très intime.

Rester Allongé avec Son Enfant Jusqu'à ce qu'il S'endorme N'est Pas une Mauvaise Habitude.

Pourquoi ces moments sont magiques ?

Dans l'obscurité, mes enfants se blottissent parfois contre moi, quelle magie alors de sentir au creux de mon cou leur douce chevelure et leurs joues chaudes.

Quand je sens leurs petits cœurs battre sauvagement dans leurs poitrines, j’en pleurerais de bonheur et de gratitude.

En plus, au fur et à mesure qu'ils se laissent aller au sommeil, ils ouvrent souvent leur cœur, me parlant de choses qu'ils gardent habituellement secrètes durant la journée.

On dit souvent que s’allonger avec ses enfants pour qu'ils s'endorment est une mauvaise habitude.

C’est même la première chose que vous êtes soi-disant censé arrêter quand ils sont encore bébés.

Personnellement, je n’ai JAMAIS suivi cette règle.

Même après avoir arrêté de les allaiter, j’ai toujours adoré les bercer le soir, les câliner en les serrant tout contre moi pour les emmener doucement vers le sommeil.

Mais, quand ils grandissent, que faire s’ils vous demandent de rester allongée là, pour les apaiser de votre présence jusqu’à ce qu’ils soient profondément endormis ?

Arrêtez de vous culpabiliser !

On se pose tout un tas de questions : comment apprendront-ils à s’apaiser et s’endormir seuls ?

N'allez-vous pas faire d’eux des enfants manquant d’indépendance et trop fusionnels, perdus sans vous à leurs côtés ?

Rassurez-vous, la réponse à cette dernière question est un NON catégorique.

De nombreuses études ont montré que plus les enfants sont affectivement rassurés, plus ils ont confiance en eux et deviennent indépendants.

C’est logique si on y réfléchit : plus on les fait se sentir en sécurité et aimés, plus les enfants prennent confiance en eux et parviennent à trouver leur place dans le monde qui les entoure.

À mon sens, chaque parent devrait s’allonger aux côtés de son enfant le soir.

Évidemment, ça n’est pas l’unique façon de faire qu’un enfant va se sentir en sécurité.

Mais, finalement, si on n’essaye pas ce petit rituel du soir, on ne saura jamais si cela fonctionne ou pas, non ?!

Vous verrez quand faisant cela, vos enfants ne deviendront pas du tout des "inadaptés" et que, oui, ils sauront s’endormir seuls en grandissant.

6 bonnes raisons de rester allongé avec son enfant

1. En fait, je m'allonge auprès de mes enfants parce qu’ils me le demandent, parce que c'est quelque chose que nous avons toujours fait, et parce que même si ces 10 à 20 minutes d’attente peuvent parfois être un peu longues, ce n'est au fond qu'une poignée de minutes dans ma journée. Des minutes très précieuses, qui signifient énormément pour mes enfants.

2. J’aime aussi faire cela parce qu'entre l'école, le travail, les repas, les devoirs et toutes les autres activités de la journée, il est rare que nous ayons des moments de silence et d’intimité aussi beaux et profonds que ceux que nous partageons ainsi le soir, avant qu’ils ne s’endorment.

3. Je m'allonge auprès d’eux parce que, bon sang ! même moi je n'aime pas m'endormir seule. Quand mon mari est absent, il me faut toujours une éternité pour m'endormir et pourtant j'ai 38 ans. C’est comme si j’avais 4 ou 9 ans… Alors, oui, mes enfants ont bien le droit d’avoir ce merveilleux sentiment de sécurité supplémentaire que ma présence près d’eux peut leur apporter le soir venu.

4. Par ailleurs, j’aime faire cela, car ces dernières années, mon plus grand n'avait pas du tout besoin de moi pour s’endormir. Il lui est même arrivé de me pousser hors de sa chambre pour qu'il puisse s'endormir tout seul. Mais, il sait que s’il ne va pas bien ou est stressé, je suis là s’il le souhaite. Pas besoin qu’il m’explique pourquoi, il me fait signe et je me blottis contre lui pour le rassurer. Je m'allonge aussi auprès de lui, car je sais que ces moments de complicité, où il semble avoir besoin de moi, sont comptés.

5. J’aime également rester dans le noir auprès de mes garçons parce que je sais qu’ils ont tendance à vouloir faire les gros durs, à ne pas montrer leurs faiblesses ou leurs besoins. Comme je pense que c'est une mauvaise façon de fonctionner pour un homme en devenir, j’essaye de leur montrer que, non, ils n’ont pas à être ainsi : ils peuvent s’ouvrir à moi et concéder qu’ils ont besoin de réconfort parfois. Je m'allonge donc auprès de mes enfants parce qu'ils me le demandent et que je le veux.

6. Alors, oui, parfois après mes longues journées de maman, rester là dans le noir n’est pas franchement la meilleure des options. Oui, parfois j’ai la bougeotte, j’ai faim ou j’aimerais juste prendre un bon bouquin. Mais je sais aussi que ces minutes où mes enfants se laissent aller vers leurs rêves, en se sentant en sécurité dans mes bras, eh bien c’est là où je joue tout mon rôle de maman. Et je ne l'échangerais contre rien au monde.

Vous aimez cette astuce ? Partagez-la avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

À Quelle Heure Votre Enfant Doit-il Se Coucher ? Le Guide Pratique SELON SON ÂGE.

La Bouteille Lumineuse Pour Aider Les Enfants à Dormir RAPIDEMENT.

Encore plus de... enfants

comment economiser

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque jour. C’est gratuit.

5 astuces par jour, aucun spam et vous pouvez arrêter quand vous voulez :-)