Mes 5 Conseils d'Instit pour Aider un Enfant Timide.

Votre enfant est timide et ça lui gâche la vie, et par ricochet, la vôtre ? En tant qu'instit, j'ai été confronté au problème très souvent, et voici des conseils qui marchent pour aider les petits élèves timides.

La timidité n’est pas une maladie, mais ses symptômes sont réellement gênants : en classe, en famille, avec les copains, l'enfant timide vit un véritable calvaire. Si on prend ce problème au sérieux, on peut aider l’enfant au plus vite. Et cela avant qu’il intègre l’étiquette « timide » comme un élément faisant partie de son identité, car c'est alors bien plus difficile à résoudre.

La Timidité c’est Quoi ?

Elle se construit à partir de trois facteurs :
• L’image que l’enfant a de soi : inconsciemment, il se perçoit comme "pas assez bien" pour se présenter sereinement aux autres.
• L’image de l’autre telle qu’il le ressent : il lui paraît assez effrayant ou dangereux pour que l’enfant redoute de l’affronter.
• Les échanges entre humains : il ne les vit pas comme un élan spontané mais au contraire comme une source d’angoisse.

Comment s’est-elle Construite ?

Il existe plusieurs cas de figure, qui peuvent parfois se combiner :

• A travers l’exemple de ses parents : moins ils ont confiance en eux, moins ce sera facile pour l’enfant d’avoir confiance en lui.

• A partir de ce que l’enfant représente pour ses parents : s’ils ne lui renvoient pas une image positive, l'enfant n'est pas suffisamment rassuré.

• A travers son éducation : l’enfant n’a pas pu tester ses capacités, on l'empêche de faire des expériences de base, descendre sur le toboggan, traverser la rue tout seul, etc., et il ne s'aperçoit pas qu’il est capable de réussites.

• A travers un vécu mal digéré : une mauvaise expérience à l’école (ex : une bagarre où il a été très malmené) ou à la crèche (ex : des pleurs de détresse qui n'ont pas été remarqués) qui est passé inaperçue ou dont les retentissements n’ont pas été appréciés à leur juste valeur.

5 Conseils pour l'Aider

1. Les parents peuvent l'aider à remporter des victoires sur des objets : l'encourager à boutonner son manteau seul, à mettre la table, à attacher ses lacets, à se servir un verre d'eau : à adapter à l'âge de l'enfant évidemment.

2. Il faut éviter de l’assister ou de le couver afin qu’il ne se sente pas impuissant : le laisser faire seul c'est lui accorder de la confiance, donc le rendre plus sûr de lui.

3. Essayez de dédramatiser les difficultés rencontrées et les lui expliquer, par exemple : « ce camarade t’a tiré les cheveux parce qu’il ne savait pas comment faire pour que tu le remarques »

4. Surtout ne pas le comparer "en négatif" aux autres enfants : "à ton âge, ton frère s’habillait tout seul !" ou "regarde Léo il ne se laisse pas faire lui dans la cour de récré !"

5. Le plus souvent possible, essayez de parler avec lui de ses peurs et des mauvaises expériences qui ont laissé des traces.

Ces quelques conseils ont fait leur preuve avec les enfants timides que j'ai pu rencontrer en classe, mais si vous ne parvenez pas à vaincre une timidité qui vous semble peu à peu s’installer, un thérapeute peut sans doute vous aider.

Vous avez des expériences à nous raconter à se sujet, merci de les mettre en commentaires, cela nous sera très utile !

comment economiser

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque jour. C’est gratuit.

5 astuces par jour, aucun spam et vous pouvez arrêter quand vous voulez :-)