4 Trucs Pour Bien Préparer son Potager au Printemps.

C'est décidé ! Je crée mon potager familial !

Il va falloir que je joue serré, car il me reste peu de temps.

Mais avec un peu d'organisation et d'astuces, il est encore possible de préparer son potager.

Avec ces astuces pour faire son potager facilement, c'est sûr, le printemps et l'été seront pleins de saveurs !

commnent bien préparer son potager au printemps

1. Savoir quoi planter, pour ne pas se planter !

J'ai déjà le plan en tête, et je sais quoi planter ! Mon carré ne sera pas bien grand : nous ne sommes que trois à la maison. Nul besoin d'en faire trop. D'autant qu'à moins de 250 m, il y en a des plants sous serre !

Haricots verts, petits pois, carottes, salades et melons sur ma liste. Je garde une place pour le romarin, thym, basilic et sauge. J'ai sauvé un laurier noble que j'ai replanté dans un coin. Faut commencer petit.

2. Mieux vaut prévenir plutôt que guérir !

J'ai prévu 4 m X 2 m. Le grillage ouest fera un excellent tuteur pour pois et haricots verts. Contre mon chien foreur de trous, j'installerai une barrière pour éviter qu'il ne saccage tout. Je récupérerai de la canne de Provence, du saule ou bien réaliserai des croisillons avec de l'osier. C'est si joli !

Ensoleillé l'été, ombragé le reste du temps, mon jardin entouré de maisons et d'arbres est protégé du vent. Je poserai ma clôture après avoir retourné et amendé le sol.

3. Piquer, planter, retourner... Et on reprend !

Je tonds la parcelle en mode mulching. Il ne reste plus qu'à bêcher. Vu la taille, une fourche-bêche suffira. Va y avoir du sport !

A partir du coin haut gauche de mon rectangle :

Je pique ma fourche-bêche. Je la plante dans le sol avec mon pied. J'appuie sur le manche vers le bas, pour soulever la motte. Je la retourne

Hop, la végétation du dessus passe dessous.

Avec la fourche-bêche, je casse les mottes. Je travaille à reculons, par bandes d'une ou deux largeurs d'outil. J'enlève racines et cailloux. Je laisse un passage d'une longueur d'un pied entre plates-bandes.

4. "Bêcher, amender, enfouir" : des plantations bien nourries !

Pour savoir si le sol est calcaire ou acide : regarder les plantes naturelles à proximité de votre jardin suffit à connaître sa nature. Sa texture est-elle sableuse, argileuse, limoneuse ? Faites le test du boudin !

Mon terrain est sableux : autour croissent des pins, bruyères, ajoncs, fougères... Le sol est acide. Il est aussi riche en azote car s'y trouvent des morelles noires, orties, chénopodes... Je vais ajouter juste du terreau et l'enfouir sur quelques plates-bandes.

J'épands le fumier de cheval décomposé sur les plates-bandes du potimarron et des légumes gourmands en azote et je l'enfouis. Il se décomposera et les vers de terre finiront le travail. L'azote, si la salade en a besoin pour ses feuilles, empêcherait les fruits et graines de pousser (haricots, pois).

En terrain argileux / limoneux : incorporez un fumier bien décomposé, car il se délite moins vite. Or brun, sang séché, corne broyée, toujours à choisir selon la nature et la texture du sol, sont à privilégier. Jamais de fumier frais : ça brûle les racines.

4. Et maintenant ? Vive le printemps !

Et voilà ! Mon petit potager est fin prêt ! Il me faut préparer mon calendrier de plantations : lecture des sachets, étalage des plantations. Je choisis des plantes et des légumes qui se plantent maintenant (radis, salades, tomates...) Et je peux enfin me reposer ! Et vous ?

Que planterez-vous au printemps dans votre potager ? On attend vos commentaires de jardiniers futés !

À découvrir aussi :

Un Potager Gratuit et Facile à Faire !

L'Engrais Naturel Que Votre Potager Va Adorer.

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque matin. C'est gratuit.
Déjà 133 813 abonnés
Likez-nous sur Facebook
29 410
VUES
759
PARTAGES

le 20 Mars 2017

Laisser un commentaire

> > 4 Trucs Pour Bien Préparer son Potager au Printemps.