enfants

Mes 3 Conseils d'Instit pour Aider un Enfant Précoce.

Mon expérience m'a appris qu'il y a un à deux enfants précoces par classe. Des études récentes le confirme. Mais comment les détecter ? Et comment les aider ? Voici mes 3 conseils d'instit, mais aussi de maman ayant été confrontée au problème.

Être précoce n'est pas un gage de réussite scolaire. Mais si en plus on passe à côté de cette particularité, des problèmes psychologiques peuvent survenir, car l'enfant se sent incompris, différent voire isolé.

Or, les enseignants eux-mêmes avouent qu’ils ne sont pas forcément aptes à détecter les enfants dits précoces. Et les parents ne semblent pas non plus être les mieux placés pour le faire. Il est pourtant important de le savoir, d’une part pour éviter un échec scolaire, qui n’est pas rare, d’autre part pour le bien-être psychologique de l’enfant.

1) Repérer : Les Signes qui peuvent  Alerter 

On retrouve en effet des constantes chez chacun de ces enfants :
• Il a été un bébé très éveillé.
• Il a marché et parlé tôt.
• Il a envie d’apprendre à lire bien avant 6 ans.
• Il aime discuter avec les adultes.
• Il pose des questions « métaphysiques ».
• Il est particulièrement sensible aux sons, à la lumière.
• Il a des troubles du sommeil.
• Il est maladroit.
• Il a une très bonne mémoire.

2) Être Sûr : Comment Être Fixé ?

Seul un test de QI pratiqué par un psychologue permettra de déterminer si votre enfant est réellement précoce.

Le mieux est de prendre rendez-vous avec un psychologue dans un CMPP (Centre médico-psycho-pédagogique) ou dans un cabinet privé. Le psychologue scolaire pourra vous orienter vers quelqu'un de compétent.

3) Les Conséquences 

• L’identification de la précocité permet aux parents et aux enseignants de prendre en compte la spécificité de l’enfant et c’est déjà une bonne chose. J'ai l'exemple d'un enfant qui avait de gros problèmes de sommeil, car au moment de s'endormir des problèmes de toute sorte tournaient dans sa tête et l'angoissaient.

Quand il a su qu'il avait cette particularité d'enfant précoce, on lui a expliqué et il a compris que les questions qu'ils se posaient étaient "trop grandes pour lui" et qu'il avait besoin d'être rassuré comme les autres. "Ah, alors je ne suis pas fou !" a-t-il conclu. Et son sommeil s'est nettement amélioré !

• Les parents peuvent en parler à l’enseignant, qui en tiendra compte dans sa pratique quotidienne : il pourra éventuellement envisager un saut de classe, mais cela n’est pas forcément souhaitable, ni nécessaire. Chaque cas est particulier.

• N’oubliez pas que les besoins affectifs d'un enfant précoce ne sont nullement en adéquation avec ses capacités intellectuelles : vous ne devez pas cesser de le considérer comme un enfant de son âge ! Il a au moins autant besoin de vos démonstrations d’amour que n’importe quel autre enfant, il est souvent plus angoissé, et se pose des questions souvent déstabilisantes. N'oubliez donc pas les câlins...

Vous avez des expériences à nous confier à ce sujet ? Vos commentaires seront les bienvenus.

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque matin. C'est gratuit.
Déjà 53 574 abonnés
 
Partager sur Facebook
Twitter
Suivez-nous sur Facebook

6 Conversations sur Facebook >>

La note moyenne de cette astuce est de 4 sur 5 (40 votes )

le 27 Janvier 2013
812
VUES
44
PARTAGES

Vous Aimerez Peut-Être >>

> > Mes 3 Conseils d'Instit pour Aider un Enfant Précoce.
proposer une astuce ?