10 Aliments Soi-Disant Bons Pour la Santé Que Vous Ne Devriez Plus JAMAIS Manger.

Beaucoup de gens pensent manger sainement.

Mais à bien y regarder, est-ce vraiment le cas ?

Pas si sûr ! Car certains aliments que l'on pense être "sains" sont en réalité mauvais pour la santé.

La problème vient des étiquettes et des messages marketing inscrits sur les emballages.

Pour vendre leurs produits, les fabricants n'hésitent pas à utiliser des termes ambigus, dont le sens prêtent à confusion.

Par exemple, les produits "sans sucre", "100 % naturel" ou même "bio".

Alors, pour vous faciliter la vie, voici une liste des 10 aliments soi-disant "bons pour la santé" qu’il ne faut plus jamais manger.

Liste des aliments soi-disant bons pour la santé à éviter

Et oui, de nombreux aliments que l'on croit bons pour la santé ne le sont pas.

​​Certains sont bourrés de sucre et d’autres peuvent entraîner de sérieuses complications à votre organisme.

Il y a aussi ceux qui peuvent totalement dérégler votre équilibre hormonal.

Et bien sûr, n’oublions pas ces aliments qui contiennent beaucoup trop de composés chimiques dans leurs ingrédients.

Pour vous aider à manger de manière saine et à ne pas tomber dans le piège des étiquettes, voici les 10 aliments "bons pour la santé" que vous devez éviter à tout prix. Regardez :

1. Les jus de fruits

Savez-vous pourquoi les jus de fruits ne sont pas aussi bons pour la santé que vous le pensiez ?

La plupart des gens sont abasourdis quand ils apprennent la vérité sur les jus de fruits.

Et oui, les jus de fruits ne sont pas aussi bons pour la santé que vous le pensiez.

Tout d'abord, la plupart des jus de fruits vendus en grande surface sont pasteurisés, pour des raisons de conservation.

Malheureusement, ce procédé détruit la plupart des éléments nutritifs des fruits.

En effet, en réchauffant le jus de fruit, on attaque son intégrité chimique et son apport en vitamines et minéraux.

En somme, si votre jus de fruits n'est pas fraîchement pressé, c'est comme si vous buviez de la fructose parfumée au goût de fruit.

Si vous pressez votre jus de fruit à la maison, un verre par-ci par-là ne vous fera évidemment pas de mal.

Mais si vous en consommez tous les jours, l'apport en sucre des jus de fruits est tellement important qu'il peut nuire à votre santé, car il augmente votre taux de glycémie.

En moyenne, la concentration en fructose d'un jus de fruit s'élève à 45,5 grammes par litre, selon une étude de 2014 parue dans la revue médicale Nutrition.

Pour comparer, sachez que les sodas contiennent 50 grammes de fructose par litre.

En gros, quand vous buvez un verre de 25 cl de jus d'orange, c'est comme si vous consommiez 4 oranges en l'espace de quelques minutes !

Comparez ce temps au temps nécessaire pour manger 4 oranges et vous comprendrez rapidement que pour profiter des valeurs nutritives des fruits, il vaut mieux les consommer entiers.

Du coup, manger les fruits entiers vous permet d'éviter un pic de glycémie dans votre sang.

Vous connaissez beaucoup de gens qui peuvent manger 4 oranges d'affilée ? Imaginez le temps que cela vous prendrait !

En plus, éplucher, mâcher et digérer 4 oranges brûlent des calories. Cela peut paraître insignifiant.

Mais croyez-moi, manger 4 oranges brûlent beaucoup plus de calories que de boire un verre de jus d'orange en quelques gorgées !

Par conséquent, voici quelques points à prendre en compte si vous buvez un verre de jus de fruits tous les matins :

- lorsque vous mangez 4 oranges l'une après l'autre, le taux de sucre dans votre sang augmente naturellement et progressivement puis diminue lentement — ainsi, vous évitez les pics de glycémie.

- mais quand vous buvez le jus de 4 oranges en peu de temps, votre taux de glycémie augmente brusquement et diminue soudainement. Le résultat de cette « chute » : un état de fatigue chronique et le besoin maladif d'un autre pic d'énergie (un peu comme une drogue).

- cette chute soudaine du taux de sucre dans votre sang, ça s'appelle l'hypoglycémie. Et comme votre corps n'est pas conçu pour absorber autant de fructose d'un seul coup, il n'y a pas assez d'insuline dans votre corps pour réguler ce taux glycémique anormal. Résultat : ça provoque une tension extrême sur votre corps.

- c'est pourquoi une consommation fréquente de jus de fruit peut entraîner une prise de poids importante, voire de l'obésité. En effet, si votre organisme ne peut pas métaboliser cette surabondance de fructose, où pensez-vous qu'il va stocker tout ce sucre ?

- par ailleurs, même en supposant que vous preniez tout votre temps pour boire votre jus de fruits, disons sur une période de plus de 30 minutes, celui-ci a un faible apport en fibres comparé à la consommation de fruits entiers.

- consommés entiers, les fruits ont une teneur importante en fibres solubles et insolubles. Ces fibres facilitent et régulent votre digestion. Par ailleurs, elles rassasient et régénèrent les probiotiques de votre appareil digestif. Or, en buvant du jus de fruits régulièrement, vous privez votre organisme de ces éléments essentiels et vous augmentez le risque de diarrhée et autres problèmes gastro-intestinaux.

2. Les produits à base de soja

Saviez-vous que 77% du soja cultivé est génétiquement modifé ?

Contrairement à l'idée reçue, les produits à base de soja ne sont pas bons pour la santé.

Du moins, c'est le cas des produits à base de soja non fermenté.

Pas de souci pour ceux qui raffolent de la cuisine asiatique, car vous pouvez encore savourer les aliments à base de soja fermenté (comme le miso, le natto, le tempeh ou le tamari).

En revanche, les aliments à base de soja non fermenté sont à éviter. Cela inclut l'edamame, le lait de soja et les protéines de soja.

​Pourquoi ? Le problème des produits à base de soja vient d'abord de leur provenance.

En effet, la plupart de ces produits sont préparés à base de soja génétiquement modifié. On estime que 77 % du soja cultivé est génétiquement modifié.

Par ailleurs, le soja génétiquement modifié est conçu pour être « Roundup Ready ».

En d'autres termes, c'est une plante transgénique capable de tolérer les pesticides chimiques produits par les Monsanto et compagnie pour « naturellement » éloigner les insectes.

Deuxièmement, la plupart des gens ne possèdent pas l'enzyme nécessaire à la digestion du soja non fermenté (tout comme beaucoup de gens ont une intolérance au lactose.

Résultat, manger des aliments à base de soja non-fermenté peut provoquer indigestion, ballonnement et tout un tas d'autres problèmes gastro-intestinaux.

Enfin, il est globalement reconnu que l'utilisation de compléments alimentaires, telles que les protéines de soja, est dangereuse à long terme.

En effet, ce type de complément alimentaire est lié à une multitude de problèmes de santé, tels que, la rhinite allergique (rhume des foins), l'asthme, le cancer du sein, la mucoviscidose, le cancer de l'endomètre, ​l'hypothyroïdie (imprégnation insuffisante de l'organisme en hormones thyroïdiennes), l'insuffisance rénale, le cancer de la vessie, et bien d'autres encore...

Toutes ces raisons sont suffisantes pour que vous commenciez dès aujourd'hui à éviter de consommer des produits à base de soja non fermenté.

3. Le saumon

Pourquoi est-ce que manger du poisson d'élevage est mauvais pour la santé ?

S'il y a un autre aliment soi-disant « sain » que vous ne devriez plus jamais manger, c'est certainement le poisson d'élevage.

Oui, même le saumon, dont on parle souvent comme étant LE poisson le plus sain pour votre organisme.

Mais en réalité, le saumon est un poison toxique quand il s'agit de saumon d'élevage.

Mais alors pourquoi ? Parce que la grande majorité des poissons d'élevage sont nourris avec des produits génétiquement modifiés.

Selon des analyses en laboratoire réalisées par Environmental Work Group (EWG), une ONG de surveillance écologique : « 70 % du saumon d'élévage acheté en grande surface est contaminé par des polychlorobiphényles (PCB), et ce à des niveaux tellement élevés qu'ils présentent un réel danger pour la santé. »

En d'autres termes, le poisson d'élevage que l'on achète au supermarché :

- est très certainement, de toute notre alimentation, la source de protéines avec les plus hauts niveaux de PCB.

- contient jusqu'à 40 fois plus de PCB que les autres aliments.

- contient jusqu'à 16 fois plus de PCB et autres produits similaires à la dioxine que le poisson sauvage — soit 4 fois plus que la viande de bœuf et 3,4 fois plus que les autres poissons et fruits de mer.

Mais ce n'est pas tout !

En plus de sa haute teneur en PCB et produits génétiquement modifiés, les poissons d'élevage contiennent aussi plusieurs neurotoxines et cancérigène, notamment :

- de la dioxine — un sous-produit issu des usines de traitement des déchets.

- du toxaphène — un pesticide interdit depuis 1982.

- de la dieldrine — un insecticide interdit depuis 1972.

À découvrir : Vous Aimez les Sushis ? Le P'tit Truc qui Devrait Vous Faire Changer d'Avis !

4. Le pop-corn micro-ondes

Pop corn au micro-ondes est mauvais pour la santé

Un autre aliment soit-disant « sain » qu'il faut soigneusement éviter, c'est le pop-corn au micro-ondes.

Particulièrement le pop-corn qui n'est pas issu de l'agriculture biologique et préparé à partir de maïs génétiquement modifié.

Certes, il faut reconnaître que le pop-corn au micro-ondes est très pratique. Mais cette facilité est au détriment de votre santé, car il est bourré de cancérogènes.

Et même si vous achetez du pop-corn au micro-ondes bio, il peut tout de même présenter un danger à votre santé.

En effet, les sacs de pop-corn au micro-ondes contiennent de l'acide perfluorooctanoïque (APFO), un produit chimique scientifiquement lié au cancer.

De plus, le pop-corn au micro-ondes aromatisé au beurre contient du diacétyle, un composé chimique dont l'inhalation à concentration élevée peut provoquer d'importants troubles respiratoires.

​Mais heureusement, ça ne veut pas dire que vous devez totalement abandonner le pop-corn !

La prochaine fois que vous voulez en grignoter, rien de plus facile. Il suffit de privilégier le pop-corn maison.

Voici notre recette facile pour faire du délicieux pop-corn maison à la casserole :

Utilisez des grains de maïs issu de l'agriculture biologique. Beurrez une casserole en acier inoxydable, avec du beurre bio.

Chauffez la casserole avec seulement 2 grains de maïs à l'intérieur. Dès qu'un des grains éclate, versez 120 g de grains de maïs dans la casserole.

Dès que votre maïs commence à éclater, remuez la casserole pour évacuer de la vapeur et empêcher le pop-corn de brûler.

Lorsque le maïs a fini d'éclater, retirez la casserole du feu et assaisonnez le pop-corn maison à votre goût.

Pour encore plus de saveur, vous pouvez ajouter de la levure alimentaire, de l'ail en poudre et du paprika. Bon appétit :-)

À découvrir : Les 5 Aliments Que Vous Ne Devriez Plus Jamais Mettre Au Micro-Ondes.

5. La viande rouge

La viande industrielle est un aliment à éviter

Peut-être que vous le saviez déjà, mais la viande industrielle est un véritable désastre alimentaire.

Essayez vraiment d'en limiter au maximum votre consommation !

Même lorsque ce type de viande est « maigre » à savoir, quand on y a enlevé le gras, elle ne devrait pas faire partie d'une alimentation réellement saine.

En gros, le problème est que VOUS mangez ce que LE BÉTAIL mange.

Par conséquent, lorsque vous mangez de la viande élevée avec de la nourriture bourrée de pesticides et d'hormones, et bien devinez quoi ?

Toutes ces produits chimiques sont assimilées par votre appareil digestif puis sont littéralement stockés en tant que graisse dans vos tissus adipeux.

Voilà pourquoi il faut prendre l'habitude de soigneusement lire les étiquettes et emballages (et même les relire).

Il n'y a que comme ça que vous pouvez vous assurer que votre viande provient d'un élevage qui s'est engagé à respecter une charte environnementale sur l’alimentation, le suivi vétérinaire et l’entretien de son exploitation.

Alors que faire ? Tout d'abord, le mieux est de commencer par diminuer votre consommation de viande industrielle. Non seulement, vous allez faire des économies mais en plus c'est meilleur pour votre santé.

Ensuite, quand vous achetez de la viande, essayez d'aller chez le boucher au lieu d'aller dans une grande surface.

Pourquoi ? Car cela va vous permettre d'avoir plus d'informations sur la provenance de la viande en parlant directement à votre boucher.

L'objectif est de choisir une viande qui a été élevée localement, dans laquelle vous pouvez avoir confiance.

Prenez aussi le temps de faire un peu de recherches pour en savoir plus sur les éleveurs et agriculteurs de votre région.

Ça vous aidera à mieux connaître l'origine et la méthode d'élevage de votre viande.

Le mieux est évidemment de choisir une viande bio. Malheureusement, les prix sont encore très élevés.

L'astuce ? Réduire les quantités de viande achetées mais la choisir bio. Comme ça vous gardez le même budget mais vous mangez une viande de qualité et bonne pour la santé.

À découvrir : 7 Astuces Pour Manger Bio PAS CHER.​

6. Les crevettes

Saviez-vous que les crevettes sont bourrées de produits toxiques ?

Les crevettes sont-elles bonnes pour la santé ? Certainement pas !

Voici une liste (non exhaustive) de bonnes raisons de ne PAS manger de crevettes :

• Les crevettes contiennent du 4-hexylrésorcinol, un additif utilisé comme agent anti-brunissement dans les aliments. Cette substance, lorsqu’elle est utilisée en tant qu’additif alimentaire, provoque une activité œstrogénique (une hormone sexuelle féminine) qui réduit le taux de spermatozoïdes chez les hommes et augmente le risque de cancer du sein chez les femmes.

• Les étangs des élevages de crevettes sont souvent traités avec des pesticides contenant des composés organophosphorés. Neurotoxiques, ces composés sont liés aux symptômes du TDAH (le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité), à la perte de mémoire et aux tremblements.

• Les éleveurs ont également recours à une substance potentiellement cancérigène, le vert de malachite, car il élimine un champignon qui attaque les œufs de crevettes. Seulement, le vert de malachite demeure dans la chair des crevettes pendant une longue durée, jusqu’à 200 jours dans de l’eau à 10° C.

• L’organisme de surveillance américain Food and Water Watch relève que les éleveurs utilisent aussi de la roténone, une substance insecticide, pour tuer les poissons d’un étang avant d’y cultiver des crevettes. En cas d’inhalation, la roténone peut entraîner une paralysie respiratoire. Plusieurs études ont par ailleurs établi un lien entre cette substance et les symptômes de la maladie de Parkinson chez les souris.

• Les étangs des élevages de crevettes sont souvent traités avec des organostanniques, des composés dérivés à partir de l’étain. Les éleveurs y ont recours pour éliminer tous les mollusques d’un étang avant de le peupler de crevettes. Or, ces perturbateurs endocriniens « miment » les œstrogènes féminins. On les a d’ailleurs baptisés « obèsogènes » car ils perturbent le système endocrinien de manière à prédisposer les individus à devenir obèse, quelle que soit leur alimentation.

• Encore plus alarmant, une association de protection des océans, Oceana, a analysé des échantillons de crevettes vendues comme « sauvages ». Or, Oceana a découvert que 25 % des échantillons de ces crevettes soi-disant « sauvages » proviennent en réalité d’élevages.

7. Les fraises

Saviez-vous que les fraises contiennent plus de 5 variétés de pesticides ?

En ce qui concerne les fraises, il est indispensable de toujours les choisir bio.

Les fraises non issues de l’agriculture biologique sont en tête de liste des 12 aliments contenant le plus de pesticides, selon Environmental Working Group, une organisation pour la protection de l’environnement.

En 2009 et 2014, des chercheurs ont découvert que les fraises contiennent en moyenne 5,75 variétés de pesticides par échantillon (et ce, même si les fraises ont été préalablement lavées).

Par ailleurs, n’oublions pas que les fraises non bio sont pour la plupart traitées avec des gaz toxiques.

Et que ces gaz étaient initialement conçus comme arme chimique !

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais pour moi, il est tout simplement inconcevable que ces substances puissent se retrouver dans notre chaîne alimentaire !

Encore plus incroyable est le fait que l’on choisisse volontairement de nourrir nos enfants avec ces aliments empoisonnés…

Le choix sain et intelligent est évidemment le bio. En plus, les fraises bio coûtent moins cher lorsque vous les cultivez dans votre jardin, ou sur votre balcon.

Sinon, achetez vos fraises bio en grande quantité lorsqu’elles sont en saison, directement chez un agriculteur.

Et pour en profiter tout au long de l’année, il vous suffit de faire de bonnes confitures maison.

À découvrir : Faire un Potager Sur Son Balcon Pour Économiser et Manger Sain.

8. Le sel de table

Le sel de table est mauvais pour la santé

Le sel de table (aussi appelé sel raffiné) ordinaire mérite bien sa place sur cette liste d'aliments soi-disant « sains » à éviter.

On savait déjà que le sel provoque de l'hypertension artérielle mais ce n'est pas ça qui va empêcher quasiment TOUS les restaurants de mettre des salières sur leurs tables !

À la base, le sel de table est un aliment naturel et « authentique », car il est fabriqué à partir de sel de mer.

Mais ensuite, les fabricants utilisent des techniques de récolte qui dépouillent le sel de tous ses minéraux naturels.

Puis, ils le transforment en y ajoutant de nombreux additifs (y compris de l'aluminium) et le chauffe à environ 650 °C.

Lors de ce procédé, l'iode, que l'on trouve à l'état naturel dans le sel, est totalement détruit. Pour le remplacer, les fabricants utilisent du iodate de potassium, et ce à des niveaux potentiellement toxiques.

Le sel de table est ensuite stabilisé avec de la dextrose, un procédé qui lui donne une couleur violette.

Enfin, le sel de table est blanchi à l'aide d'autres produits chimiques.

Si vous voulez remplacer le sel de table, il n'y rien de plus simple.

En fait, il ne s'agit pas vraiment de le remplacer, mais plutôt d'utiliser le vrai sel : j'ai nommé le véritable sel de mer comme celui-ci.

Personnellement, pour faire la cuisine, je vous conseille d'essayer ce sel 100 % naturel et sans aucun additif : le fameux sel rose de l'Himalaya.

À découvrir : 4 Utilisations du Sel Que Vous Ne Connaissiez Pas.

9. Les édulcorants artificiels

Saviez-vous que les édulcorants artificiels peuvent provoquer le diabète ?

Grâce à leur goût sucré, les édulcorants artificiels sont largement utilisés pour remplacer le sucre.

Malheureusement, les édulcorants artificiels sont plébiscités par une grande partie de la population car ils ont un faible indice glycémique.

​Mais l'ironie de la chose, c'est que des études récentes indiquent que les édulcorants artificiels perturbent la flore intestinale et peuvent provoquer le diabète !

Comme si ça ne suffisait pas, de nombreuses études ont aussi établi un lien entre les édulcorants artificiels et plusieurs maladies.

Notamment les allergies, le cancer de la vessie, les tumeurs cérébrales, le cancer du sein, les maux de tête, l'hypertension, le lymphome, la leucémie, la phénylcétonurie, les crises d'épilépsie, et la prise de poids.

À découvrir : Les 3 Ingrédients Astucieux pour Faire des Gâteaux SANS Sucre.

10. Le lait

La lait pasteurisé est mauvais pour la santé

Le dernier aliment prétendument bon pour la santé que vous devriez éviter, c'est le lait conventionnel.

Comme avec la plupart des aliments sur notre liste, le problème du lait concerne les OGM (organismes génétiquement modifiés).

En effet, les vaches sont nourries avec une alimentation qui contient des OGM.

Mais lorsque vous buvez du lait conventionnel ou que vous mangez des produits laitiers élaborés à partir de lait conventionnel, toutes ces toxines sont transférées dans votre organisme.

Et comme vous l'aurez deviné, ces toxines sont aussi liées à la plupart des maladies mentionnées dans cet article.

Comme avec le jus d'orange, le lait subit aussi un procédé de pasteurisation, pour des raisons de conservation.

C'est bien pratique pour pouvoir conserver un pack de lait plusieurs semaine, mais la pasteurisation dépouille le lait de ses valeurs nutritives.

En plus, la chaleur de ce procédé détruit la lactase, l'enzyme qui permet à notre organisme de bien digérer le glucide présent dans le lait, la lactose.

Le problème est d'envergure. Selon ce rapport : « environ 65 % de la population mondiale est atteinte d'une capacité réduite de digestion de la lactose après l'enfance ».

La solution ? C'est le lait frais, c'est-à-dire le lait brut qui n'a pas subi de pasteurisation, qui est bien meilleur pour votre santé.

De la même manière, essayez de privilégier le yaourt et les fromages élaborés à partir de lait cru.

À découvrir : Que Faire avec du Lait Périmé ? 6 Utilisations Que Personne Ne Connaît.

Conclusion

Ne croyez pas tout ce que vous lisez. N'oubliez pas qu'aujourd'hui, l'alimentation est aussi une question de mode.

Par conséquent, ce qui est bon aujourd'hui sera peut-être mauvais pour votre santé demain.

Ce qui est sûr, c'est manger des aliments non transformés issus de l'agriculture biologique sera toujours meilleur pour votre santé que de manger des aliments transformés qui contiennent des produits génétiquement modifiés !

​10 aliments soi-disant sain à éviter infographie

À découvrir aussi :

10 Ingrédients Alimentaires Que Vous Ne Devez Plus Jamais Manger.

17 Aliments Pas Chers et Bons Pour la Santé Que Vous Devez Connaître.

Vous aimez cette astuce ? Recevez les meilleures chaque matin. C'est gratuit.
Déjà 134 108 abonnés
Likez-nous sur Facebook
38 346
VUES
1 082
PARTAGES

le 29 Avril 2017

Laisser un commentaire

> > 10 Aliments Soi-Disant Bons Pour la Santé Que Vous Ne Devriez Plus JAMAIS Manger.